la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Recruter en français : trois avantages pour les entreprises et leurs employés

La Charte de la langue française impose des exigences aux entreprises. Il peut être difficile de s’y retrouver, notamment lorsqu’il s’agit de recruter des candidats. Pourtant, il existe de nombreux avantages pour les entreprises de recruter des candidats en français. La Chambre vous propose d’en découvrir trois.

1- Se conformer aux exigences de la Charte de la langue française

Saviez-vous que les offres d’emploi au Québec doivent être affichées au moins en français? Il est possible d’utiliser une ou des langues additionnelles, mais l’annonce en français doit avoir préséance. 

Pour quelles raisons?

  1. Cette obligation s’inscrit dans le contexte linguistique nord-américain, où le français occupe une place minoritaire.
  2. Depuis 1977, la Charte de la langue française fait du français la langue officielle du Québec.
  3. Elle accorde des droits linguistiques aux travailleurs et aux consommateurs, en plus d’imposer certaines exigences aux entreprises quant à l’utilisation du français sur tous les plans, y compris pour les outils de travail, les communications aux employés et le processus de recrutement.
  4. En matière de recrutement, les employeurs sont tenus de rédiger et de publier en français les offres d’emploi ainsi que les formulaires de demande d’emploi.

Recruter des candidats en français constitue plus qu’un atout pour votre entreprise : c’est une exigence en vertu de la Charte.

2- Atteindre un plus grand nombre de candidats

Selon le rapport sur l’évolution de la situation linguistique de la province, 94 % des Québécois peuvent tenir une conversation en français en plus de la langue parlée dans la sphère privée.

Dans ces conditions, une offre d’emploi en français rejoindra un plus grand nombre de candidats potentiels.

À noter qu’une connaissance insuffisante d’une autre langue que le français dans le cadre du travail ne constitue aucunement un motif valable pour congédier un employé, le mettre à pied, le rétrograder ou l’affecter à d’autres tâches. 

3- Augmenter le rendement de son entreprise

Recruter des candidats en français diminue également les risques économiques liés à la productivité des entreprises. Dans un contexte où la majorité de la population parle couramment le français au Québec, échanger, négocier un contrat de travail ou travailler en français :

  1. mène à une meilleure compréhension de ce qui est attendu du candidat;
  2. limite les erreurs;
  3. rend les employés plus vigilants;
  4. favorise la prise d’initiatives et la productivité.

En recrutant des employés en français et en travaillant avec eux dans cette langue, l’organisation crée un environnement propice à l’épanouissement de ses employés, renforce leur sentiment d’appartenance et assure leur rétention.

Somme toute, bien que le recrutement de candidats en français demeure une exigence en vertu de la Charte de la langue française, il s’agit d’une pratique qui comporte de nombreux avantages pour les entreprises.

Consultez dès maintenant les bonnes pratiques linguistiques au travail et les outils à votre disposition pour vous aider à renforcer l’usage du français au sein de votre environnement de travail et auprès de vos employés.

Retrouvez plus d’information sur les obligations des entreprises ici ou appelez notre centre de relation client pour discuter avec un conseiller.

lefrancais@ccmm.ca
Téléphone : 514 496-4636
Sans frais : 1 888 576-4444

Cet article vous a plus ?

Recevez les nouveautés directement dans votre boîte courriel !

Je m'abonne
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée