la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Trois avantages de travailler et de faire des affaires en français

La région du Grand Montréal se distingue du reste de la province, notamment par sa situation linguistique. Comme il s’agit du centre économique du Québec, on y retrouve un nombre important de grandes entreprises, de multinationales, d’activités d’importation et d’exportation ainsi que d’établissements d’enseignement supérieur qui contribuent à en façonner le visage.  

Dans la métropole, la présence du français maintient un équilibre fragile. Force est d’admettre que l’usage du français présente un défi pour plusieurs organisations de la région. Temps, argent et compétences freinent plusieurs entreprises lorsqu’il s’agit d’adapter leurs communications en français. Mais si l’utilisation du français présentait des avantages économiques?  

Découvrez trois bonnes raisons d’adopter le français dans votre organisation. 

1. Se bâtir une clientèle locale 

Le français confère un caractère distinctif à la société québécoise. Pourquoi ne pas en tirer profit? Alors que l’achat local a le vent dans les voiles, miser sur l’acquisition d’une clientèle de proximité est une excellente stratégie.  

La commercialisation de vos produits et services en français vous permet de rejoindre une clientèle locale en vous démarquant de la concurrence nord-américaine. Que ce soit par votre affichage, votre site Web ou vos médias sociaux, vos communications en français ont une incidence positive sur votre image auprès de la clientèle locale, en plus de vous rendre plus accessible dans sa langue de préférence. 

En effet, la langue officielle du Québec est aussi la langue de préférence des consommateurs : 

  • Les personnes qui résident sur l’île de Montréal ont tendance à utiliser le plus souvent le français (68,1 %) dans les commerces de quartier 1

  • Environ 70 % de la clientèle de la RMR de Montréal préfère le français comme langue d’accueil 2

  • Lors d’achats en ligne, 39,6 % affirment préférer l’utilisation de sites de magasinage en français 3

2. Accroître la productivité des travailleurs

En adoptant le français, les entreprises peuvent espérer une meilleure productivité de leurs employés. Qui dit productivité, dit aussi rentabilité! 

En lisant le guide Bonnes pratiques linguistiques dans les entreprises, rédigé par l’Office québécois de la langue française et la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, on découvre que travailler dans la langue dans laquelle on a été formé – notre langue maternelle – assure des gains de productivité.  

[…] les gens comprennent mieux et plus rapidement ce qu’on attend d’eux et ils travaillent plus vite tout en commettant moins d’erreurs quand ils travaillent dans la langue de leur formation ou dans leur langue maternelle; ils exploitent à leur plein potentiel les ressources mises à leur disposition, notamment les outils informatiques; ils sont plus créatifs, plus attentifs, plus vigilants et ils sont moins stressés. Ils prennent aussi plus d’initiatives. 

Concrètement, l’usage de la langue des travailleurs laisse envisager une meilleure relation avec les clients et les fournisseurs, des produits de meilleure qualité et plusieurs autres effets positifs sur les affaires.  

3. Éviter les coûts non désirés

Les obligations linguistiques des entreprises sont parfois méconnues, mais leur respect est important pour qu’une entreprise puisse poursuivre ses activités en toute quiétude. Un faux pas pourrait entraîner des amendes ou des plaintes coûteuses pour votre réputation. L’Office québécois de la langue française révèle que 70 % des plaintes reçues visent des entreprises employant moins de 50 personnes. En assurant la conformité de votre entreprise à ses obligations, vous aurez la tête tranquille et le portefeuille à l’abri. 

La Charte de la langue française comporte des dispositions en matière de langue du travail, du commerce et des affaires qui s’appliquent à toute entreprise faisant des affaires au Québec, peu importe sa taille.  

Maîtriser la langue de Molière, un atout inestimable pour les professionnels  

Saviez-vous que la Charte s’applique également aux membres des ordres professionnels au Québec? La Charte stipule que les services offerts par les membres d’ordres professionnels doivent être en français. Il en va de même pour les documents produits pour leur clientèle, par exemple les avis, les rapports et les expertises. 

Retrouvez plus d’information sur les obligations des entreprises ici ou appelez notre centre de relation client pour discuter avec un conseiller. 

lefrancais@ccmm.ca
Téléphone : 514 496-4636
Sans frais : 1 888 576-4444


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée