Nous travaillons sur la mise en ligne d'une nouvelle plateforme de gestion de la clientèle. Si vous éprouvez des difficultés avec notre site, veuillez consulter notre FAQ à ce sujet.
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Voyez comment la valeur et la pertinence vous mèneront vers la réussite en 2019


Au cours de la dernière décennie, nous avons été témoins de l'essor des applications d'intelligence artificielle et d'apprentissage automatique, ainsi que de nouvelles interfaces comme la réalité mixte, les médias sociaux et toutes sortes de dispositifs mobiles intelligents. À titre d’exemple, l'application mobile Transit basée à Montréal permet de naviguer dans le système de transport en commun d'une ville en temps réel, de planifier les déplacements et de voir les avis d'interruption de service grâce aux données GPS partagées par ses partenaires de transport en commun.

Mais cette année, les choses ont changé. Après tous ces progrès, la nouveauté du numérique s'est estompée. Nous vivons actuellement une sorte de ménage printanier numérique : nous adoptons des produits et des services qui ont de la valeur et de la pertinence pour notre vie, et nous rejetons le reste.

Les scandales en cours qui ébranlent la confiance du public envers les données, le gouvernement et la société nous font prendre conscience des conséquences à long terme de nombreuses choses que nous tenions autrefois pour acquises. À une époque plus avisée et plus sceptique, nous nous intéressons à ce qu'il faut pour reprendre le contrôle et faire fonctionner la technologie pour nous servir, et non pour nous subvertir.

Le rapport Tendances Fjord 2019 définit les changements les plus importants en ce qui concerne la durabilité, le domaine du numérique et les espaces publics. Les questions fondamentales que ces changements soulèvent tracent la voie à suivre par les organisations pour ajouter de la valeur dans un monde en évolution.

La durabilité, c’est l’affaire de tous

Observation : L’année dernière, les Tendances Fjord soulignaient la montée de l’économie de l’éthique, dans laquelle les organisations adoptent une position politique et éthique allant au-delà de leurs préoccupations financières. Depuis, l’anxiété et la colère à l’égard de l’environnement en particulier ont augmenté; on rapporte que du plastique tourbillonne non seulement dans les océans et les créatures marines, mais aussi maintenant dans notre corps.  

En tant que consommateurs, nous reconnaissons nos responsabilités et nous savons que le potentiel d'impact d'un individu peut être puissant. Nous constatons que, mis à part les pailles et les sacs de magasinage en plastique, le pouvoir d'achat peut inciter les organisations et les industries à effectuer des changements à grande échelle.

Un exemple inspirant : En décembre dernier, après plus d'un an de travail, de recherche et de consultation, l'Université de Montréal et le Fonds de recherche du Québec ont dévoilé la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l'intelligence artificielle, qui comporte un ensemble de principes éthiques. Un de ces principes exige que le développement et l'utilisation de l'IA se fassent de manière à assurer un environnement durable pour la planète.

Conception numérique pour utilisateurs déconnectés

Observation : Notre vie numérique est une source croissante de crainte et de méfiance, car les scandales qui entourent les données et les pratiques manipulatrices peuvent faire mauvaise presse à l'une des plus belles réalisations de l'humanité.

En outre, plus nous en apprenons sur l’impact de notre vie en ligne sur la santé mentale, plus nous sommes enclins non seulement à ignorer le bruit, mais également à nous déconnecter entièrement.

Trois des sept tendances clés de Fjord démontrent qu'une bonne conception peut résoudre plusieurs de ces problèmes. « Le silence est d’or » traite de nos distractions numériques; « Le minimalisme des données » propose une solution de rechange à la collecte de données opaque; et « Les réalités synthétiques » se rapportent à la sophistication accrue de la manipulation vidéo et audio et à la façon dont ces outils peuvent servir le bien plutôt que le mal.

Un exemple inspirant : Simthetiq, de Montréal, crée des solutions de simulation et de formation. Son environnement de dôme Station IX emploie la « réalité réfléchie » pour reproduire un champ de vision de 280 degrés avec une richesse et une profondeur de détail inégalées pour immerger complètement toute personne qui y pénètre. Les utilisations vont de l'architecture et de la construction à la défense et à la sécurité, en passant par le sport et le divertissement, et plus encore.

Limites floues, meilleurs espaces

Observation : Le domaine public est le troisième et dernier écosystème prêt à changer radicalement avec une meilleure conception. La concurrence dans les domaines du transport en commun, de la mobilité individuelle et de la livraison engendre un paysage urbain de plus en plus encombré. Nous devons commencer à considérer la ville comme une plateforme dont les services sont regroupés en un seul écosystème de mobilité qui s'articule autour des besoins en temps réel des citoyens.  

Pour répondre aux objectifs d'affaires et aux modes de vie émergents, la façon dont nous concevons les espaces devra changer, à commencer par le commerce de détail et l'espace de travail.

Des exemples inspirants : En mai dernier, la Ville de Montréal a changé son mandat de « Ville intelligente » pour celui de « Laboratoire de l’innovation urbaine », permettant l'échange d'idées et l'ouverture avec la communauté (établissements d'enseignement supérieur, organismes communautaires et start-ups, par exemple), afin de mieux répondre aux besoins de la population.

Aussi, l’appli Doctr, développée par la Montréalaise Technologies Wise Guys, donne accès aux temps d'attente et aux taux d'occupation des salles d'urgence à Montréal, Québec, Laval, Gatineau et Saguenay ainsi que dans d'autres villes de la province et du pays.

À qui profitera cette valeur?

Ces changements sont d'une importance capitale. Et le défi est de taille : améliorer le monde dans lequel nous vivons.

Ces dernières années, les grandes institutions ont enfin commencé à reconnaître des voix diverses. Mais pour offrir de la valeur à une diversité de personnes, il faut que la conception soit inclusive, c'est-à-dire qu'elle tienne compte des nouvelles normes et des nuances des préférences personnelles à grande échelle.

Avec le temps, l'IA nous permettra de le faire au moyen d’un algorithme, mais nous devons d'abord nous appuyer sur des recherches et des données qualitatives pour comprendre les besoins et les mentalités des utilisateurs et regarder au-delà des étiquettes accolées aux clients, aux consommateurs, aux usagers et aux citoyens.  

Le plateau de l'innovation est une occasion à saisir pour les organisations qui ont une valeur à offrir. Dans nos vies occupées et sur une planète de plus en plus peuplée, l’insignifiance n’a pas sa place.

À propos de l’auteur
Scott Weisbrod est un dirigeant chez Accenture Interactif, où il est directeur de groupe pour Fjord au Canada, un cabinet de conseil en innovation et design. Chez Fjord, Scott se consacre à la création d'une nouvelle croissance et d'une nouvelle pertinence pour les principales entreprises canadiennes en combinant la stratégie et la consultation de grande valeur avec la conception de produits et de services. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée