la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Le succès passe désormais par l’innovation de l’entreprise, pas sa notoriété


De nombreuses marques emblématiques du XXe siècle qui ont, jusqu’à présent, résisté à l’épreuve du temps voient leur univers de plus en plus perturbé. La révolution numérique — qui promettait de rapprocher les entreprises de leurs consommateurs — a plus que porté ses fruits, mais de nombreux grands joueurs, qui ont grandi dans une ère de marketing et de consommation de masse, ont éprouvé des difficultés à profiter de cette occasion de croissance et prendre de l’avance.

L’importance de la pertinence pour les consommateurs

Un bilan de réussite soutenue n’est plus un indicateur fiable de croissance future, ni même de survie. Cinquante-deux pour cent des entreprises qui figuraient à la liste du Fortune 500 en l’an 2000 n’y sont plus. De nouveaux acteurs agiles sont rapidement apparus en raison des règles du jeu équitables que le numérique a créées. Il a permis d’éliminer les obstacles traditionnels du marché qui, autrefois, soutenaient les acteurs majeurs et a aussi permis aux nouveaux joueurs de perturber les normes établies et les modèles commerciaux.

Montréal est actuellement en tête du palmarès des 20 premières villes nord-américaines au niveau de la croissance de l’emploi, principalement en raison de son statut de pôle d’innovation : les jeux vidéo, les effets visuels, les pharmaceutiques, l’aérospatiale, la fintech et l’IA sont tous considérés comme des « secteurs à valeur ajoutée » et ont permis de créer 75 000 nouveaux emplois, en 2017.  

Alors que la majorité des chefs des entreprises les plus performantes s’entendent pour dire que les attentes des consommateurs sont influencées par des expériences pertinentes, dynamiques et en temps réel, ils sont nombreux à admettre qu’ils ont du mal à agir assez rapidement pour y répondre. Quatre-vingt-neuf pour cent affirment que leur entreprise a besoin d’une approche plus agile pour mener leurs activités et conviennent qu’ils doivent réinventer leur entreprise pour réussir dans le contexte difficile qu’ils connaissent actuellement.

Une nouvelle étude d’Accenture démontre à quel point les grandes entreprises d’aujourd’hui sont nombreuses à ne pas être en phase avec leurs consommateurs. Soixante-et-un pour cent des consommateurs canadiens qui ont participé à cette recherche ont changé de fournisseurs l’année dernière, car ceux-ci ne répondaient plus à leurs besoins. Et une fois partis, plus du quart des consommateurs ne reviendront jamais vers l’ancien fournisseur. Ensemble, les entreprises canadiennes risquent de perdre un chiffre d’affaires astronomique pouvant atteindre 124 milliards de dollars si elles ne parviennent pas à maintenir la pertinence pour les consommateurs.

Vous aimeriez rester au fait des dernières tendances?
» Inscrivez-vous pour recevoir notre infolettre

Qu’est-ce qu’une entreprise vivante?

Devenir une entreprise vivante — c’est-à-dire une entreprise qui se concentre inlassablement sur l’anticipation et la prise en compte à tout moment des besoins en constante évolution des consommateurs — est désormais essentiel. Pour réussir, il faut intégrer quatre dimensions clés :

1. Les expériences intelligentes : livrées grâce à une compréhension dynamique de chaque consommateur.

2. L’innovation responsable : en veillant à ce que son infrastructure et sa culture puissent accueillir des idées, des pratiques et des technologies nouvelles permettant de s’adapter à l’évolution des possibilités et des besoins des consommateurs.

3. Les modèles d’opération agiles : en agissant comme un organisme vivant pour briser les silos internes et déployer les technologies les plus récentes afin de faire progresser le rendement.

4. Être guidé par un objectif : en adoptant des comportements, des croyances et des valeurs qui donnent une orientation à l’organisation et qui façonnent l’expérience de l’interaction avec les consommateurs.

Les entreprises canadiennes qui se réinventent avec succès ont 4,5 fois plus de chances de réaliser une croissance supérieure à la moyenne de leurs revenus et de leurs profits.

La transformation en 5 mesures

Afin de mettre à profit les possibilités de croissance de l’entreprise vivante, les entreprises doivent prendre cinq mesures fondamentales pour parvenir à se transformer :

1. Cibler les initiatives de croissance essentielles et perturbatrices : Il est important que les entreprises ne négligent pas leurs principales activités dans un élan vers le changement. Elles doivent les revitaliser, s’appuyer sur les relations existantes avec les consommateurs et générer des gains d’efficacité qui peuvent aider à financer une croissance nouvelle et perturbatrice.

2. Créer des produits et services en tant que plateformes hyperpertinentes : Les organisations qui créent des produits et des services qui génèrent des données en temps réel sur les consommateurs sont bien placées pour tirer parti de ces connaissances afin de créer de nouvelles expériences attrayantes qui s’adaptent au contexte et aux besoins en constante évolution de leurs consommateurs.

3. Bâtir des prototypes et développer des expériences nouvelles et novatrices : En utilisant des technologies allant des capteurs jusqu’à l’analytique des médias sociaux, les entreprises peuvent anticiper les besoins des consommateurs et prototyper rapidement de nouvelles expériences innovantes, qui peuvent éventuellement être développées à grande échelle si elles restent valables.

4. Développer un vaste ensemble de partenaires d’écosystèmes : Collaborer avec un large éventail de partenaires permet aux entreprises de créer rapidement un nouveau type d’expérience et de valeur pour le consommateur. Chaque acteur apporte quelque chose de nouveau et d’unique à la table, comme une expérience unique des consommateurs, de l’industrie ou de la technologie — permettant à toutes les parties de profiter de l’expérience d’autrui.

À titre d’exemple, le géant médical californien Varian s’installe à Montréal pour créer un centre d’innovation. L’entreprise, qui offre des solutions de traitement du cancer, souhaitait améliorer la communication entre les chercheurs. Pour ce faire, ils ont fait l’acquisition d’Evinance Innovation afin de poursuivre le développement de leur plateforme existante, permettant ainsi aux professionnels de la santé de mieux interagir. Ainsi, ils pourront adapter plus efficacement le développement de leur organisation mondiale de 7 000 employés.

5. Repenser la main-d’œuvre grâce aux nouvelles technologies et à la culture de l’hyperpertinence : Les entreprises qui placent les consommateurs au centre de leurs préoccupations le font en s’appuyant sur les dernières technologies pour mobiliser les bonnes personnes au bon moment. Elles favorisent une culture qui supprime les silos et qui cherche continuellement à améliorer la pertinence pour le client.

La société de développement de jeux vidéo Ubisoft a développé Sam, un assistant de jeu personnel intégré dans l’application mobile Ubisoft Club. On peut demander à l’assistant de fournir de plus amples renseignements sur les jeux en cours ou à venir, et celui-ci gère également un système de récompenses multiplateformes pour les consommateurs qui le font et ceux qui sont très actifs dans les jeux. Ubisoft innove donc continuellement en se servant de la valeur ajoutée des interactions personnalisées et des récompenses, au lieu de se fier uniquement au prestige de la marque.

Que ce soit par le biais d’acquisitions stratégiques ou en développant des solutions en interne pour mieux atteindre et séduire les consommateurs, une nouvelle stratégie de croissance est nécessaire pour que les entreprises puissent survivre et prospérer dans le monde numérique en constante évolution dans lequel nous vivons. Les entreprises vivantes se concentrent continuellement sur la création de nouvelles perspectives avant que leurs forces actuelles ne s’estompent. Elles savent que les consommateurs d’aujourd’hui et de demain choisiront toujours la pertinence — il n’y a pas de temps à perdre.

À Montréal, le Collège de Maisonneuve donne l’exemple avec son nouveau centre régional de recherche, d’innovation et de formation, équipé de simulateurs de patients haute-fidélité. Ce centre est le fruit d’une collaboration entre des acteurs des secteurs de la santé et de l’éducation. En recréant un environnement de soins de santé très réaliste, le centre offre maintenant des stages pour les étudiants en soins infirmiers, ainsi que de la formation pour le personnel du CIUSSS provenant des établissements partenaires actuels.

Vous pourrez trouver de plus amples renseignements sur l’entreprise vivante en cliquant sur les liens suivants :

Les opinions exprimées dans ce billet sont celles de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement celles de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. En conséquence, la Chambre ne peut en aucun cas être tenue responsable du contenu publié.