la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

ALENA : Signature d’une déclaration commune de 25 chambres de commerce métropolitaines du Canada, des États-Unis et du Mexique

Montréal, le 22 janvier 2018 – Aujourd’hui se réunissaient à Montréal les dirigeants de vingt-cinq chambres de commerce métropolitaines en marge de la prochaine ronde de négociations de l’ALENA. Les objectifs de cette rencontre de travail étaient de bien cerner les enjeux entourant le renouvellement de l’ALENA, de comprendre les risques pour les entreprises advenant l’échec des négociations en cours, mais surtout d’envoyer un message fort aux trois gouvernements sur l’importance de mettre à jour l’accord et de maintenir un accès ouvert à l’ensemble du marché nord-américain.

Cet événement réunissait les huit plus grandes chambres de commerce métropolitaines du Canada, dix chambres de commerce métropolitaines américaines ainsi que celles de sept métropoles mexicaines. Collectivement, ces chambres représentent des zones économiques totalisant un PIB combiné de près de 3500 milliards de dollars américains.

À l’issue de cette rencontre, l’ensemble des chambres présentes ont signé une déclaration commune soulignant l’importance du maintien de l’Accord de libre-échange nord-américain pour l’économie des trois pays et de leurs métropoles.

Vous pouvez consulter la déclaration commune de l’ensemble des signataires ci-dessous.

DÉCLARATION COMMUNE DES CHAMBRES DE COMMERCE MÉTROPOLITAINES DES ÉTATS-UNIS, DU MEXIQUE ET DU CANADA

Nous, représentants soussignés des chambres de commerce métropolitaines, sommes d’accord sur les principaux faits suivants concernant l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) :

Attendu que : l’ALENA a créé des liens économiques de premier plan entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, contribuant ainsi à quadrupler le commerce entre nos trois nations depuis son entrée en vigueur, pour atteindre aujourd’hui 1,5 billion $ US annuellement.

Attendu que : l’ALENA a stimulé les investissements transfrontaliers dans la région. Les investissements directs étrangers canadiens aux États-Unis, s’élevant initialement à moins de 40 milliards $ US, ont grimpé à près de 400 milliards $ US. Quant aux investissements directs étrangers mexicains aux États-Unis, ils ont eux aussi été multipliés par 10 au cours de la même période.

Attendu que : 14 millions d’emplois aux États-Unis, 2 millions d’emplois au Canada et 3 millions d’emplois au Mexique dépendent du commerce entre les trois pays membres de l’ALENA. Des 14 millions d’emplois américains, 5 millions sont directement liés à la croissance de l’ALENA.

Attendu que : les chaînes de valeur ont été intégrées par l’ALENA, et que de nombreux produits traversent nos frontières à de multiples reprises avant de devenir des produits finis. Par exemple, 40 % du contenu de toutes les importations étatsuniennes provenant du Mexique est produit aux États-Unis. Cette intégration augmente considérablement le coût d’une rupture d’un accord de libre-échange en Amérique du Nord, tant dans le domaine national que pour les entreprises.

Attendu que : l'ALENA a permis aux consommateurs des régions métropolitaines à l'échelle de nos trois nations d'obtenir l'accès à des produits et services abordables en abondance, y compris des biens manufacturés de haute qualité et une grande variété de produits agricoles tout au long de l'année.

Attendu que : plusieurs entreprises que nous représentons seraient négativement touchées par le non-renouvellement de l’ALENA ou par le changement radical des principes s’inscrivant au cœur de l’ALENA.

Ainsi, à la veille de la sixième ronde de négociations de l’ALENA, nous, les soussignés :

  1. Partageons le désir commun de maintenir le libre-échange entre les États-Unis, le Mexique et le Canada.
  2. Exhortons nos gouvernements respectifs à parvenir à un accord pour une mise à jour de l’ALENA et à le maintenir dans le but d’assurer la future réussite économique des trois nations.
  3. Maintiendrons notre mobilisation en faveur de la mise à jour de l’ALENA, menant à une nouvelle entente.

Par conséquent, nous signons conjointement cette Déclaration,

Montréal, le 22 janvier 2018

 

Les dirigeants des chambres de commerce suivantes ont participé à la réunion de Montréal : Albany, Boston, Brampton, Calgary, Chihuahua, Cleveland, Dallas, Detroit, Edmonton, Halifax, Kansas City, Los Angeles, Mérida, Mexico City, Minneapolis, Monterrey, Montréal, Querétaro, San Antonio, St-Louis, Tijuana, Toronto, Vancouver, Veracruz, Winnipeg.

Consultez la déclaration signée en français, en anglais et en espagnol.

 

-30-

 

Source et entrevues :
Julie Serero
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Téléphone : 514 871-4000, poste 4042
jserero@ccmm.ca

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée