la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La mode, un secteur en pleine croissance à Montréal

Classée 3e parmi les villes les plus importantes d'Amérique du Nord en ce qui a trait à la fabrication de vêtements, Montréal est aujourd’hui un chef de file du secteur de la mode, secteur qui est d’ailleurs en pleine croissance. Le Québec est encore aujourd’hui le principal acteur provincial sur le marché canadien de la mode et du vêtement. Avec plus de 1 800 entreprises[1], ce secteur regroupe plus de 28 000 emplois[2] et totalise plus de 7,6 milliards de dollars de ventes annuelles[3] .

La mode, dans l’ADN de Montréal

De la conception à la distribution, en passant par la production, la région métropolitaine et le Québec bénéficient d’un riche héritage dans l’histoire de la mode. L’industrie québécoise de la mode et du vêtement est reconnue tant au Canada qu’au-delà de ses frontières. Elle a été et reste une source importante d’activité économique et d’emplois. Avec plus 28 000 emplois, le Québec regroupe 48 % des emplois de l’industrie canadienne de la mode et du vêtement. Et c’est à Montréal que se trouvent les plus importants centres de production vestimentaire en Amérique du Nord. Considérée comme la capitale de la mode canadienne, elle concentre 70 % des établissements du secteur[4] .

Regroupant un bassin important et diversifié d’entreprises performantes dans la fabrication, le design, la mise en marché et la distribution de produits, le Québec compte de nombreux talents qui font chaque jour preuve de savoir-faire et d’inventivité. Ses nombreux acteurs, parmi lesquels on remarque plusieurs joueurs de calibre mondial, contribuent à son expansion et génèrent de fortes retombées pour l’économie de la région.

La mode, vecteur de croissance

L’industrie de la mode à Montréal est un secteur en pleine effervescence. Son succès repose avant tout sur l’expertise reconnue de ses créateurs, de ses fabricants et de ses détaillants, mais aussi sur le dynamisme de l’environnement d’affaires montréalais.

Encore essentiellement manufacturière au début des années 2000, l’industrie québécoise s’est modernisée et s’est tournée depuis vers de nouveaux modèles d’affaires qui continuent d’évoluer afin de maintenir et de renforcer sa compétitivité. Les innovations et les technologies de pointe transforment ce secteur et ses professions, qui misent sur un environnement stimulant et collaboratif afin de se démarquer sur l’échiquier mondial, ainsi que sur la créativité et sur le savoir-faire de sa main-d’œuvre.

Les perspectives d’emploi des prochaines années sont très prometteuses. L’industrie de la mode devra combler des centaines de postes afin d’assurer la relève de ses entreprises. Elle recherchera de la main-d’œuvre qualifiée, diversifiée et prête à évoluer dans un secteur ouvert et tourné vers l’avenir. La mode québécoise offre ainsi des opportunités de carrière des plus attrayantes.

Ce sujet vous intéresse?

À lire :

La mode québécoise : tournée vers l’avenir

Les mutations de l'industrie de la mode

L'innovation au service de la mode

Cliquez ici pour découvrir plus d’informations et pour accéder au cahier réalisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, en partenariat avec mmode - La Grappe mode  et le Ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale.


[3] Données de 2013

[4] Cette valeur exclut les établissements des détaillants, des grossistes-distributeurs et des grands magasins.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée