la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

5 conseils pour amorcer une relation d’affaires en Chine

D’après Jean-Philippe Desjardins, président de deux compagnies d’agence de pub, Orangerine et The Wallrus.

1. Être bien informé.

Avoir un mentor – une ressource précieuse pour comprendre un tel marché.

2. Être respectueux du pays.

Il faut adapter son produit, même si celui-ci a déjà été testé plusieurs fois à l’international. Si l’exercice n’est pas fait, cela ne fonctionnera tout simplement pas.

3. Créer une relation gagnant-gagnant.

Pour faire des affaires, il faut créer une relation gagnant-gagnant, sur le plan financier, avec ses partenaires chinois.

4. Innover, encore et toujours, en gardant le développement de son produit au Canada.

C’est une précaution essentielle pour ne pas se faire copier et voir ainsi son aventure commerciale se terminer.

5. Ne présumer de rien après un pitch auprès d’une entreprise chinoise.

La décision d’engager une relation d’affaires peut se prendre rapidement ou non. Le rythme est asymétrique, même si, une fois l’entente signée, tout peut aller très vite.

Voir notre prochaine mission commerciale en Chine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée