Nous travaillons sur la mise en ligne d'une nouvelle plateforme de gestion de la clientèle. Si vous éprouvez des difficultés avec notre site, veuillez consulter notre FAQ à ce sujet.
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Sondage CCMM : 75 % des entreprises du Grand Montréal ont déjà intégré des critères ESG à leurs stratégies

Montréal, le 1er juin 2022 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dévoile aujourd’hui les faits saillants de son premier sondage sur l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) en entreprise, réalisé en collaboration avec Léger.

La Chambre a sondé les entreprises du Grand Montréal sur l’intégration des critères ESG à leurs stratégies, afin d’en mesurer le degré d’implantation, les avantages perçus par les entreprises, les défis liés à leur mise en application et les besoins des organisations pour y faire face. La collecte de données a été réalisée du 20 avril au 2 mai 2022 et a rejoint 268 répondants.

« Notre premier sondage sur les critères ESG révèle que 75 % des entreprises du Grand Montréal ont déjà intégré ces critères à leurs politiques et à leur planification stratégique. Les entreprises déclarent également leur volonté d’accélérer le processus, en particulier en ce qui concerne le critère de l’impact environnemental. En effet, pour 76 % d’entre elles, le volet environnemental sera le pilier le plus important à intégrer dans les cinq prochaines années. Les entreprises démontrent qu’elles sont conscientes du rôle majeur qu’elles ont à jouer dans la transition vers une économie plus verte. C’est un message encourageant pour l’avenir », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Le milieu des affaires déclare sa volonté d'agir sur le plan de l'environnement

En sondant les entreprises sur l’intégration des trois critères ESG, nous constatons que le plus intégré est celui de la gouvernance (68 %), suivi de près par le pilier sociétal (66 %). Le pilier environnemental n’est présent que dans 49 % des organisations, même s’il est identifié par les répondants comme le plus important à intégrer dans les cinq prochaines années. À cet égard, trois grandes priorités ressortent pour agir sur l’impact environnemental des entreprises : la réduction de la production de déchets (60 %), la réduction des émissions de GES (58 %) et un approvisionnement plus durable (57 %).

Les répondants identifient trois éléments principaux les ayant motivés à intégrer les critères ESG à leurs exercices de planification stratégique et à leurs politiques : les préoccupations des employés et des gestionnaires (68 %), la situation mondiale et les changements climatiques (59 %) et l’image publique de l’entreprise (39 %).

En parallèle, les répondants ont ciblé plusieurs avantages découlant de l’intégration de critères ESG à leur stratégie d’affaires. Deux tiers d’entre eux (66 %) déclarent que l’instauration de cette stratégie au sein de l’organisation permet une attraction et une rétention accrues des employés, 63 % anticipent une amélioration de la réputation de l’entreprise ou de la perception de la clientèle et 39 % y voient une possibilité de développement et de croissance de l’entreprise.

La nécessité d’accompagner les entreprises face aux défis de l’intégration des critères ESG

Les données de ce nouveau sondage montrent qu’une grande majorité des entreprises font face à des obstacles dans l’opérationnalisation d’une stratégie ESG (88 %). Parmi les principales difficultés citées, les répondants évoquent un manque en matière de personnel qualifié (73 %), des ressources financières insuffisantes pour soutenir la stratégie (72 %) et une complexité dans la mise en œuvre et l’évaluation de la performance d’entreprise (71 %).

Pour faciliter la mise en place des critères ESG au sein de leurs organisations, les répondants indiquent que les besoins les plus importants sont en matière de formation et d’échange de bonnes pratiques (66 %), de services d’accompagnement pour l’élaboration de la stratégie (51 %) et d’aide financière de la part du gouvernement (47 %).  

Pour consulter les faits saillants du sondage, visitez le site Web de la Chambre.

Les résultats de ce sondage seront présentés plus en détail et discutés dans le cadre du Forum stratégique sur l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance en entreprise, organisé par la Chambre, qui se tiendra le 13 juin prochain. La Chambre mobilisera les décideurs, les gens d’affaires et les parties prenantes engagés dans cette transition, afin d’échanger sur les défis, les possibilités et les avantages d’intégrer ces critères à nos organisations. Pour participer, visitez le site Web de la Chambre.

 

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Forte d’un réseau de 8 000 membres, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (ci-après « la Chambre ») agit sur deux fronts : elle porte la voix du milieu des affaires de la métropole et offre des services spécialisés aux entreprises et à leurs employés. Depuis 200 ans, elle intervient dans des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la Chambre vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.

-30-

 

Source : 
Jean-Baptiste Portrait
Attaché de presse
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4072
jbportrait@ccmm.ca 

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter :
@chambremontreal
Pour poursuivre la discussion :
#ccmm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée