Nous travaillons sur la mise en ligne d'une nouvelle plateforme de gestion de la clientèle. Si vous éprouvez des difficultés avec notre site, veuillez consulter notre FAQ à ce sujet.
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Plan d'urbanisme et de mobilité 2050 de la Ville de Montréal : réussir à densifier avec intelligence, dans une logique de TOD

Montréal, le 12 octobre 2022 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a présenté aujourd’hui à l’Office de consultation publique de Montréal son mémoire intitulé Plan d’urbanisme et de mobilité 2050 : pour une croissance économique durable, dans le cadre de la consultation en vue de l’élaboration du Plan d’urbanisme et de mobilité (PUM) de la Ville de Montréal.

« Notre métropole occupe une position enviable en Amérique du Nord grâce à une économie robuste et à un fort pouvoir d’attraction des investissements étrangers. Dans ce contexte positif, nous devons cependant trouver des réponses à de sérieux enjeux liés à la démographie, aux changements climatiques et à l’accès au logement. Un exercice comme le PUM est une occasion idéale pour apporter des solutions concrètes à long terme. D’ailleurs, nous tenons à féliciter la Ville d’avoir décidé de réunir la planification de l’aménagement du territoire et de la mobilité. C’est une pratique exemplaire », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Le milieu des affaires est fortement mobilisé. Les entreprises, les urbanistes, les promoteurs immobiliers, les investisseurs et les experts en mobilité, pour ne nommer que ceux-là, sont tous conscients de l’importance de se doter d’un plan qui améliorera la qualité de vie des citoyens. On doit offrir une réponse à la pénurie de logements, rendre les déplacements plus fluides et réussir un développement urbain vert bien arrimé aux nouvelles réalités environnementales. Pour y arriver, nous proposons d’adopter un plan qui favorisera un accroissement de la densité dans une logique de TOD et qui de facto accroîtra considérablement les espaces publics au sol. C’est notre recommandation fondamentale », a poursuivi Michel Leblanc.

« Plusieurs conversations majeures peuvent trouver leur réponse dans la mise en commun de nos expertises et le passage à l’action. Le débat sur la densification intelligente mérite un recadrage. Nous pouvons nous inspirer de plusieurs exemples, à l’international et ici même, pour démontrer comment la densification peut permettre de créer de nouveaux milieux de vie agréables et attractifs. Nous lançons un appel à la Ville pour travailler ensemble, dès maintenant, à ce que Montréal soit l’une des villes les plus dynamiques, belles et modernes d’Amérique du Nord », a conclu Michel Leblanc.

Synthèse des recommandations 

Recommandation 1 : Réviser à la hausse les seuils de densification afin d’atteindre les objectifs fixés par la Ville en matière d’augmentation de l’offre de logements, d’abordabilité, de développement durable et de développement économique.  

Recommandation 2 : Moduler la hauteur des bâtiments permise selon les secteurs en encourageant la construction d’habitations d’une hauteur de six à huit étages dans les quartiers et d’une hauteur de quinze étages et plus près des stations de transport en commun actuelles ou planifiées. 

Recommandation 3 : Poursuivre le travail de concertation avec la CMM afin de tendre vers les mêmes objectifs en matière d’aménagement de manière à limiter l’exode rural.  

Recommandation 4 : Établir formellement des mécanismes de collaboration entre le gouvernement provincial, la Ville de Montréal et les promoteurs immobiliers dans l’objectif d’accroître l’offre d’habitation, notamment grâce à un chef de projet comme contact unique pour les projets d’importance.

Recommandation 5 : Mettre en place des mécanismes de planification et de conception de projets de développement urbain qui intègrent, en amont des appels d’offres et en toute transparence, des promoteurs et des développeurs, afin de dresser le plan d’ensemble de ces projets, d’évaluer les contraintes et de définir des objectifs réalistes.

Recommandation 6 : Encourager l’expérimentation et l’innovation urbaine en facilitant les processus réglementaires.

Recommandation 7 : S’inspirer des meilleures pratiques pour favoriser la construction et la rénovation écoénergétiques des bâtiments résidentiels. 

Recommandation 8 : En collaboration avec l’ARTM et les autres ordres de gouvernement, adopter rapidement un plan itératif de transport en commun afin d’établir une cadence en matière de planification et de réalisation de projets en déterminant à l’avance les corridors de transport collectif et en obtenant un financement conséquent. 

Recommandation 9 : Adopter un plan de transport dans la ville dans une perspective de complémentarité de manière à favoriser le transport actif et collectif tout en assurant une plus grande fluidité du transport de personnes et de marchandises via des axes de transit clairement identifiés.

Recommandation 10 : Énoncer une vision claire et des paramètres définis afin de planifier et d’encadrer le développement économique et territorial de certaines zones industrielles déjà existantes telles que le secteur de la Pointe-de-l’Île. 

Recommandation 11 : Reconnaître l’importance des lieux d’entreposage pour le rôle de Montréal comme plaque tournante logistique en prévoyant des zones propices à leur développement.

Recommandation 12 : Agir rapidement pour la requalification des bâtiments patrimoniaux en mettant sur pied un fonds mixte de requalification du patrimoine afin de susciter et d’accélérer les projets publics et privés.

Recommandation 13 : Veiller à ce que le Plan d’urbanisme et de mobilité prenne en considération la place unique du centre-ville pour le développement urbain et la mobilité de Montréal. 

Recommandation 14 : Aménager le centre-ville de Montréal de manière à permettre une plus grande adaptabilité face aux changements climatiques.

Vous pouvez consulter le mémoire sur le site de la Chambre.


À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) 

Forte d’un réseau de 8 000 membres, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (ci-après « la Chambre ») agit sur trois fronts : elle porte la voix du milieu des affaires de la métropole, offre des services spécialisés aux entreprises et à leurs employés et mène des initiatives d’impact pour renforcer l’environnement d’affaires. Depuis 200 ans, elle intervient dans des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la Chambre vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international. 

 

-30-

 

Source :  

Jean-Baptiste Portrait 

Attaché de presse

Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Tél. : 514 669-6768

jbportrait@ccmm.ca

 

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter :
@chambremontreal
Pour poursuivre la discussion :
#ccmm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée