Nous travaillons sur la mise en ligne d'une nouvelle plateforme de gestion de la clientèle. Si vous éprouvez des difficultés avec notre site, veuillez consulter notre FAQ à ce sujet.
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Loi sur les langues officielles : la Chambre demande une meilleure protection du français face à l’asymétrie des situations linguistiques au Canada

Montréal, le 30 août 2022 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a présenté son nouveau mémoire intitulé Langues officielles : protéger le français, la langue commune des affaires au Québec à l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre des Langues officielles et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, dans le cadre des consultations pancanadiennes sur les langues officielles portant sur le projet de loi C-13, Loi modifiant la Loi sur les langues officielles, édictant la Loi sur l’usage du français au sein des entreprises privées de compétence fédérale et apportant des modifications connexes à d’autres lois.

 

« Depuis le début des consultations sur la réforme de la Loi sur les langues officielles en 2016, la Chambre insiste sur la nécessité de reconnaître le statut asymétrique du français et de l’anglais au Canada. Il faut que la nouvelle mouture du projet de loi reprenne ce principe fondamental, qui avait été mis de l’avant lors des discussions avec la ministre Joly. Nous demandons l’adoption rapide d’un projet de loi assorti d’un plan d’action prévoyant des mesures concrètes, capables de préserver la paix linguistique au Canada », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

 

« Le milieu des affaires s’est exprimé à plusieurs reprises sur l’importance de renforcer le français comme langue des affaires du Québec. En ce sens, la Chambre met l’accent sur l’importance d’une coordination renforcée entre les gouvernements fédéral et provincial afin d’éviter un alourdissement du fardeau administratif. Nous soutenons notamment le dispositif prévoyant la liberté de choix du régime laissée aux entreprises privées de compétence fédérale pour éviter le dédoublement des cadres réglementaires. Le succès de la loi dépendra de l’impact de ces exigences réglementaires et des décisions politiques » », a poursuivi Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Le mémoire est disponible sur le site web de la Chambre.

 
À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) 

Forte d’un réseau de 8 000 membres, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (ci-après « la Chambre ») agit sur trois fronts : elle porte la voix du milieu des affaires de la métropole, offre des services spécialisés aux entreprises et à leurs employés et mène des initiatives d’impact pour renforcer l’environnement d’affaires. Depuis 200 ans, elle intervient dans des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la Chambre vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international. 

 

-30-

 

Source :  

Jean-Baptiste Portrait 

Attaché de presse

Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Tél. : 514 669-6768

jbportrait@ccmm.ca

 

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter :
@chambremontreal
Pour poursuivre la discussion :
#ccmm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée