la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Emploi : comment obtenir une rencontre d’information et la réussir?

Qu’est-ce qu’une rencontre d’information? C’est un échange d’une vingtaine de minutes avec un interlocuteur qui travaille dans le même domaine professionnel que le vôtre. Le but? Vous permettre d’en apprendre plus sur votre secteur ou votre industrie, le fonctionnement de l’entreprise au sein de laquelle travaille votre contact et les éventuelles perspectives d’emploi. C’est surtout une stratégie gagnante pour construire ou étoffer votre réseau, ce dernier étant un tremplin pour accéder au marché du travail. Quelques conseils de notre équipe du programme Interconnexion.

Par où commencer?

Si vous venez d’arriver au Québec, sachez que LinkedIn est l’outil numéro un pour constituer votre réseau. Il est important d’avoir un profil à jour sur cette plateforme et d’y compter déjà quelques relations professionnelles locales. Si vous n’en avez pas ou si vous souhaitez enrichir rapidement votre carnet de contacts, participez à des activités de réseautage ou de mentorat. Beaucoup d’entre elles sont gratuites et offrent d’excellentes occasions de nouer ensuite des liens sur LinkedIn.

Pour en savoir plus sur les activités de réseautage et de mentorat :
» Contactez les conseillers du programme Interconnexion
514 871-4200
interconnexion@ccmm.ca

L’étape suivante consiste à dresser une liste d’une quarantaine d’entreprises qui vous intéressent. Repérez sur LinkedIn les personnes qui y travaillent, qui occupent un poste de même niveau que le vôtre et sont positionnées au deuxième degré par rapport à vous. Ce degré signifie que vos potentiels interlocuteurs sont connectés à vos contacts. Vous demanderez alors à ces derniers de jouer le rôle d’intermédiaire afin qu’ils puissent vous mettre en relation avec eux.

Enfin, il ne vous restera plus qu’à formuler votre requête de manière claire et concise. Par exemple : « À la suite de l’introduction de Geneviève, je me permets de vous contacter, car j’aimerais en savoir plus sur votre parcours et les tendances de votre secteur. Étant donné que je suis au Québec depuis quelques mois, ces renseignements me seraient précieux pour mieux comprendre le marché du travail. Serait-il possible de vous rencontrer pour une quinzaine de minutes prochainement? » Vous pourrez proposer à votre interlocuteur trois disponibilités ou lui laisser le soin de vous revenir sur le moment le plus opportun pour lui. De la même manière, n’hésitez pas à suggérer un lieu neutre, propice à une telle rencontre, par exemple un café à proximité de son lieu de travail – gardez en tête que puisque c’est vous qui paierez l’addition, vous avez intérêt à sélectionner un endroit selon votre budget.

L’échange téléphonique

Il se peut que la personne préfère discuter avec vous par téléphone, par manque de disponibilité. Ce scénario n’est pas l’idéal, car c’est souvent par un contact humain et visuel qu’un lien professionnel se noue. Par ailleurs, il faut vraiment que vous soyez à l’aise dans la langue parlée par votre contact pour que l’échange soit fluide. Si un tel scénario se présente, proposez de reporter le rendez-vous à une période moins occupée pour votre interlocuteur.

Comment se préparer?

Une bonne préparation s’articule autour de trois choses : les questions à poser à la personne, la tenue vestimentaire à adopter et les documents à prévoir.

Les questions

À l’inverse d’une entrevue où vous devez préparer des réponses, ce sont sur les questions qu’il vous faut travailler dans le cadre d’une rencontre d’information. Préparez-vous à cet échange en examinant :

  • le parcours professionnel, l’éventuel portfolio et l’activité sur LinkedIn de votre interlocuteur;
  • les valeurs, la mission, les projets et les bons coups ainsi que l’activité sur LinkedIn de l’entreprise dont votre interlocuteur est l’ambassadeur.

L’idéal est de préparer cinq ou six questions. Parmi celles-ci : la description d’une journée type de travail, qui vous permettra de bien comprendre la culture d’entreprise au Québec; les exigences, selon votre contact, pour occuper un poste comparable au sien et le taux d’emploi dans la région où vous vous trouvez; la fréquence de recrutement au sein de son entreprise. Vous pouvez également vous inspirer des questions proposées par HEC Montréal.

La tenue vestimentaire

Celle-ci est plus décontractée que dans le cadre d’une entrevue. Ajustez-vous au secteur que vous visez ainsi qu’à la réalité de l’entreprise et du poste. Par exemple, si vous travaillez dans un milieu très corporatif (financier, comptable…), sachez que le veston n’est pas de rigueur. En revanche, une chemise ou une blouse ainsi qu’un pantalon de couleur foncé feront parfaitement l’affaire. L’essentiel est que votre tenue reflète le sérieux de votre démarche.

Les documents à prévoir

Le seul à prévoir est votre carte d’affaires, afin de créer par la suite un rappel dans l’esprit de votre interlocuteur. Ce dernier doit penser à vous si une occasion se présente dans son entreprise ou dans son réseau.

Ne prévoyez pas de CV : la rencontre d’information n’est pas le moment opportun pour remettre un tel document.

Comment avoir un échange fructueux?

Pour que votre rencontre soit un succès, il vous faut bien comprendre l’état d’esprit et l’attitude à avoir pendant les échanges et soigner votre suivi après le rendez-vous.

L’état d’esprit à avoir

Votre but est clair : il s’agit de recueillir de l’information sur une profession et les tendances de celle-ci. Vous devez être à l’écoute. L’erreur à ne pas faire est d’être dans la démonstration, en parlant trop de vous, en tentant de démontrer ce que vous savez faire – comme ce doit être le cas lors d’une entrevue – et pourquoi il serait pertinent que l’entreprise vous embauche. N’allez pas à l’inverse de la demande que vous avez formulée au départ.

L’attitude à adopter

  • Arrivez de 5 à 10 minutes avant l’heure fixée.
  • Assurez-vous de ne pas mâcher de gomme et d’avoir mis votre cellulaire en mode « avion » pour ne pas perturber l’entretien.
  • Saluez votre contact avec une poignée de main ferme, que vous renouvellerez après la rencontre au moment de vous quitter, et regardez-le dans les yeux ou juste au niveau du front si vous éprouvez une gêne (votre interlocuteur ne s’en rendra pas compte).
  • Lorsque l’échange commence, comme mentionné précédemment, soyez à l’écoute : les épaules tournées vers la personne, vous portez attention à ses propos et ne lui coupez pas la parole.
  • Synchronisez-vous avec votre interlocuteur : s’il parle lentement, évitez un débit rapide; idem pour ce qui est du volume sonore. Il est important de l’observer et de s’ajuster à lui.
  • Surveillez vos tics de langage.
  • Respectez le temps alloué, et ce, même si votre contact s’est montré indisponible pendant quelques minutes (pour répondre à un appel téléphonique par exemple). C’est à lui de vous proposer de prolonger la rencontre s’il le souhaite.

Vous pouvez bien sûr prendre des notes au cours de l’entretien.

Au terme de la rencontre, et dans la perspective d’élargir votre réseau, demandez à votre interlocuteur s’il peut transmettre vos coordonnées à deux ou trois de ses relations professionnelles.

Après la rencontre

De retour chez vous ou dans les 24 heures qui suivent :

  • envoyez une invitation LinkedIn si vous ne comptiez pas déjà cette personne parmi vos contacts.
  • écrivez-lui un message de remerciement pour le temps accordé à cette rencontre ainsi qu’à la qualité des échanges.
  • joignez à ce message votre CV et demandez-lui de le transmettre aux ressources humaines (ainsi, votre candidature sera appuyée par un tiers).

S’il ne semble pas y avoir de possibilités au sein de l’entreprise de votre nouvelle relation professionnelle, soyez plus généraliste avec un message tel que : « Je joins également mon CV à ce courriel au cas où une occasion correspondant à mon profil se présenterait dans votre réseau ».

Que faire si vous n’obtenez pas de réponse à la suite de ce message? Gardez en tête que la personne est probablement occupée. L’important est d’entretenir la relation sur LinkedIn. Sans adopter une attitude trop envahissante, soyez à l’affût de ses « J’aime », commentaires, publications… Vous devez travailler fort votre marque LinkedIn et faire valoir votre expertise. Parallèlement, surveillez les activités de l’entreprise de votre nouveau contact, pour être au fait des postes qui s’ouvrent. Si une occasion se présente, vous pourrez mentionner le nom de la personne que vous avez rencontrée dans le courriel d’introduction ou dans la lettre de présentation que vous enverrez aux ressources humaines.

Enfin, comme pour toute démarche de réseautage, sachez que les résultats ne sont pas forcément instantanés, mais que chaque personne à qui vous vous connectez vous rapproche toujours un peu plus de votre objectif de carrière.

Vous êtes une personne nouvellement arrivée au Québec?
>> Découvrez comment le programme Interconnexion peut vous aider à relancer votre carrière professionnelle.