la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

InnoBahn Ubisoft : Folks Interactive raconte son expérience avec la Banque Nationale

Alexandre Le Moëligou se définit lui-même comme un entrepreneur Web extrêmement motivé. C’est ce qui l’a poussé, en tant que cofondateur de Folks Interactive, à participer à la deuxième édition d’InnoBahn Ubisoft en juillet dernier. Tremplin pour une start-up, occasion d’innovation ouverte1 pour une grande entreprise : voici l’histoire de Folks Interactive et de la Banque Nationale, vue sous l’angle d’Alexandre Le Moëligou, avec qui nous revenons sur cette expérience.

Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) – Présentez-nous Folks Interactive.

Alexandre Le Moëligou (A.L.M.) – Folks Interactive est une start-up spécialisée dans le développement d’applications Web et mobiles, faciles d’emploi, permettant aux gens de mieux communiquer. Toutes nos applications sont construites sur le modèle d’utilisation des technologies en temps réel : les gens peuvent les utiliser en multiplateforme sans interruption et il est possible de collaborer ou d’interagir avec d'autres personnes à la vitesse de l'éclair. En trois ans, nous avons créé trois applications dont TIES et celle développée pour la Banque Nationale.

CCMM – Qu’est-ce qui vous a intéressé dans le défi de la Banque Nationale?

A.L.M. – La problématique de la Banque Nationale rejoignait notre spécialité. L’entreprise souhaitait bonifier l’expérience de ses meilleurs clients et de ses partenaires lors de ses événements. Il semblait que les directeurs et représentants avaient du mal à repérer leurs VIP et à leur communiquer des informations pratiques, sur place.
Pour résoudre ce problème, nous avons donc proposé une application de communication événementielle permettant aux clients et partenaires de se connecter entre eux, selon des intérêts communs. Au-delà de cette solution, c’est une vision que nous avons proposée à la Banque Nationale, et c’est ce qui a séduit l’entreprise.

CCMM – Vous êtes donc retenus par la Banque Nationale pour pousser ce projet pilote. Comment se passe l’implémentation d’une telle solution?

A.L.M. – Lors de notre première réunion, nous rencontrons des équipes de terrain, qui étudient l’application et nous annoncent que cela ne fonctionnera pas [rires]. C’est tout l’enjeu d’un produit d’innovation ouverte : bien qu’une start-up fasse les recherches nécessaires pour appréhender le marché auquel son produit sera destiné, rien ne remplace l’expérience du terrain, en l’occurrence celle du client. Quand on parle d’implémentation d’une solution innovante, on sous-entend une capacité d’adaptation de la part de la start-up, et une volonté d’accompagnement du côté de la grande entreprise. C’est de cette synergie que naît le succès d’un projet.

CCMM – Comment s’est concrétisée cette synergie pour vous?

A.L.M. – La Banque Nationale ne voulait pas d’une application, mais elle tenait à ce que nous développions une nouvelle solution. Nous devions donc repartir de zéro, en imaginant une autre technologie. Pour nous aider, la Banque nous a proposé d’assister à la Coupe Rogers, dont elle est commanditaire. Nous avons observé comment cela se passait sur le terrain et mieux compris les enjeux auxquels l’entreprise faisait face. Il en a découlé la création d’un site mobile, fonctionnant avec un système de texto automatisé. L’idée de jeu était au centre du projet. L’objectif était de tester le produit lors de la Coupe de la Banque Nationale, à Québec, en septembre.

CCMM – Dites-nous-en plus sur votre technologie.

A.L.M. – Nous avons élaboré un jeu de prédiction sportive, avec un système de cumul de points et de récompenses grâce à des tirages de bons-cadeaux. Plus concrètement, lorsque le client VIP arrivait à la Coupe, il passait par un kiosque d’activation et donnait aux employés de la Banque son numéro de téléphone. Il recevait peu après un lien lui donnant accès à l’interface du jeu. En se connectant, il devait d’abord répondre à plusieurs questions, telles que son numéro de siège, de rangée… Ces informations étaient communiquées par message texte au représentant de la Banque Nationale et à l’équipe marketing. C’est ainsi que nous avons résolu le problème de communication mis en exergue par la Banque. Une problématique qui est d’ailleurs récurrente dans les événements.

CCMM – Quelle a été l’appréciation de votre produit par les clients à la suite de la Coupe de la Banque Nationale?

A.L.M. – On a eu énormément de réactions positives de la part des clients, qui nous donnaient 10 sur 10. Par la suite, notre produit est devenu accessible à l’ensemble des clients, et non seulement aux VIP. Maintenant, notre projet pilote est terminé et c’est un beau succès pour notre start-up.

CCMM – Que retenez-vous de votre expérience à InnoBahn Ubisoft?

A.L.M. – C’est une opportunité pour les start-ups. Nous avons développé un produit dont la propriété intellectuelle nous appartient et qui est utilisé par une institution de renom. À ce titre, je retiens également le sérieux des grandes entreprises qui soumettent leur défi. La Banque Nationale s’est montrée très ouverte d’esprit, elle nous a accompagnés à chaque étape et a été garante de notre succès. Maintenant, nous avons un contrat d’affaires avec elle.
Autre point : la journée de pratique du pitch. Je l’ai trouvée très pertinente, riche en outils et en apprentissages. Notre pitch a gagné en professionnalisme. C’est une plus-value pour nous puisque nous avons été amenés à refaire plusieurs fois ce type de pitch, au sein de la direction de la Banque Nationale. Si je devais d’ailleurs donner un conseil aux start-ups qui se porteront candidates à la prochaine édition d’InnoBahn Ubisoft, ce serait de ne pas sous-estimer cette préparation. Nous n’avons que quatre minutes et le discours doit être rodé. Pratiquez cinquante fois jusqu’à ce que vous vous sentiez prêts.

Vous souhaitez participer à la prochaine édition d’InnoBahn Ubisoft?

Inscrivez votre start-up!

Pour soumettre votre défi d’innovation, ou soutenir l’événement : communiquez avec Loubna Chamcham.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée