Nous travaillons sur la mise en ligne d'une nouvelle plateforme de gestion de la clientèle. Si vous éprouvez des difficultés avec notre site, veuillez consulter notre FAQ à ce sujet.
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Le Canada a besoin d’une stratégie urbaine nationale selon le CGVC

Montréal (Québec), le 19 septembre 2019 – Lors d’une conférence de presse tenue ce matin à Halifax, le Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC) a demandé aux partis fédéraux en campagne électorale d’appuyer l’élaboration d’une stratégie urbaine nationale afin d’aider les villes à bâtir les infrastructures dont elles ont besoin pour soutenir la compétitivité économique du Canada.

Dans le deuxième guide stratégique de sa campagne Objectif croissance, le CGVC une coalition nationale des chambres de commerce des huit plus grands centres urbains du Canada démontre que la compétitivité économique de nos villes dépend de la qualité et de la capacité des infrastructures urbaines, commerciales et numériques, ainsi que de celles liées au transport. Le CGVC croit qu’un investissement soutenu dans les infrastructures du Canada est essentiel au fonctionnement de l’économie canadienne et des villes qui en sont le moteur.

« La modernisation de nos infrastructures est un vaste chantier essentiel à la productivité de notre économie, à la compétitivité de nos entreprises et à la qualité de vie des Canadiens. Le prochain gouvernement du Canada devra faire preuve de leadership et élaborer un plan de développement des infrastructures ambitieux, arrimé aux priorités de chaque province et de leurs métropoles. Ce plan devra inévitablement être accompagné d’une stratégie de financement agile, favorisant la contribution du secteur privé », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. « Bien que des progrès aient été réalisés au cours des dernières années pour mettre à niveau nos infrastructures, il est important de poursuivre sur cette voie. C’est pourquoi le prochain gouvernement devra maintenir le rythme des investissements déjà planifiés et assurer le financement de nouveaux projets structurants. »

RECOMMANDATIONS EN MATIÈRE D’INFRASTRUCTURE :

    1) Pour aider les villes canadiennes à construire les infrastructures dont elles ont besoin, le prochain gouvernement devrait METTRE EN ŒUVRE LA STRATÉGIE URBAINE NATIONALE DU CGVC, ce qui impliquerait :
    • d’évaluer et de rapporter les besoins en matière d’infrastructure;
    • de planifier les priorités à long terme;
    • de financer le plan, pas le projet.

    2) Jusqu’à ce qu’une stratégie urbaine nationale soit créée et que les villes et les régions métropolitaines aient eu le temps d’élaborer leurs plans régionaux, le prochain gouvernement fédéral devrait INVESTIR DANS LES INFRASTRUCTURES PRIORITAIRES, notamment :
    • les infrastructures propices au commerce;
    • le déploiement de la technologie 5G;
    • l’agrandissement et l’entretien du réseau de transport en commun;
    • les infrastructures résistantes aux phénomènes climatiques.
    3) Pour que le Canada puisse aller de l’avant dans le dossier des infrastructures prioritaires, le prochain gouvernement fédéral devrait OPTIMISER L’INVESTISSEMENT PRIVÉ en :
    • renforçant la Banque de l’infrastructure du Canada;
    • attirant les investissements privés.

« Une stratégie urbaine nationale, axée sur l’investissement privé et public en infrastructure, accélérera la croissance du Canada et améliorera notre compétitivité mondiale et notre qualité de vie », a déclaré Patrick Sullivan, vice-président du Conseil des grandes villes canadiennes et président et chef de la direction de la Chambre de commerce de Halifax. « L’investissement dans les infrastructures est essentiel au progrès et crucial pour soutenir le développement des villes canadiennes à croissance rapide. Si vous avez visité Halifax il y a 20 ans et que vous y retournez aujourd’hui, vous penserez peut-être que vous vous êtes trompé de ville. Une des raisons de ce changement est que Halifax a connu une expansion de ses infrastructures. Du nouveau Centre des congrès à la nouvelle bibliothèque ultramoderne, notre ville planifie l’avenir. »

« L’infrastructure est le pilier de l’économie de notre pays. Elle rassemble les Canadiens et nous relie au reste du monde. Qu’il s’agisse de chemins de fer ou de routes, de ports ou d’aéroports, de tunnels ou de réseaux de transport en commun, les investissements dans les infrastructures favorisent la prospérité économique et la création d’emplois », a déclaré David Crawford, président et chef de la direction intérimaire de la Chambre de commerce du Grand Vancouver. « À mesure que la population du Canada s’accroît, nous devons continuer de nous concentrer sur le transport efficace des personnes et des marchandises dans nos régions métropolitaines. »

Le CGVC a été fondé en 2015. Ses membres représentent la moitié de la population et du PIB du Canada et défendent des politiques nationales visant à bâtir des économies urbaines compétitives et durables. Au cours des trois prochaines semaines, le CGVC publiera une série de guides stratégiques à l’intention des partis fédéraux en campagne et du prochain gouvernement. Ces guides leur recommandent d’adopter des politiques axées sur les enjeux qui comptent pour les entreprises des grandes régions métropolitaines du Canada.

Pour en savoir plus sur les recommandations du CGVC en matière d’infrastructure, cliquez ici.

À propos du Conseil des grandes villes canadiennes
Fondé en 2015, le Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC) est une coalition formée des présidents et des chefs de la direction des huit plus grandes chambres de commerce urbaines régionales du Canada : Brampton, Calgary, Edmonton, Halifax, Montréal, Toronto, Vancouver et Winnipeg. Représentant plus de la moitié du PIB et de la population du pays, le CGVC prône énergiquement l’établissement de politiques nationales qui favorisent le développement d’économies urbaines concurrentielles et durables. Pour en savoir plus à son sujet, visitez le site globalcitiescouncil.ca.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM)
Forte d’un réseau de plus de 7 500 membres, la CCMM agit sur deux fronts : porter la voix du milieu des affaires montréalais et offrir des services spécialisés aux entreprises et à leurs représentants. Toujours au fait de l’actualité, elle intervient sur des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la CCMM vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.

– 30 –

Source : 
Julie Serero
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
jserero@ccmm.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée