la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Sondage de la CCMM : le retour des travailleurs au centre-ville s’accélère

Montréal, le 6 mai 2022 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dévoile aujourd’hui les faits saillants de son nouveau sondage sur le retour des travailleurs en présentiel. Mené à la fin de mars en collaboration avec Léger, le sondage évalue les comportements des travailleurs du Grand Montréal face au retour sur les lieux de travail.

Ce sondage a été réalisé dans le cadre de l’initiative « J’aime travailler au centre-ville », soutenue par le ministère de l’Économie et de l’Innovation. Il fait suite à trois sondages réalisés aux mois de juin, septembre et décembre 2021 qui ont permis à la Chambre de suivre l’évolution des pratiques au fil du temps.

Des données encourageantes concernant les dépenses au centre-ville

« Notre sondage présente des données encourageantes sur le retour au bureau des travailleurs. Avec 68 % de répondants qui déclarent être revenus au bureau au moins un jour par semaine, le rythme est supérieur à ce que nous anticipions en janvier. Cette performance s’explique en grande partie par le travail de préparation des employeurs, qui avaient élaboré leurs plans de retour dès l’automne dernier et qui ont pu les réactiver rapidement au mois de février. Ces plans sont d’ailleurs largement acceptés par les employés, qui sont 73 % à les trouver satisfaisants », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Ce nouveau sondage vient aussi confirmer les résultats de notre étude dévoilée en février dernier à propos des effets à long terme relativement limités de la réorganisation du travail sur l’achalandage et la vitalité du centre-ville. La dépense moyenne hebdomadaire par travailleur déclarée par les répondants est de 106 $ concentrée sur les jours de présence, comparativement à un montant de 111 $ avant la pandémie. C’est une excellente nouvelle pour la trame commerciale du centre-ville », a poursuivi Michel Leblanc.

Le retour en présentiel s’accélère, tant à temps plein qu’à temps partiel

Les données de ce nouveau sondage démontrent que l’impact de la vague Omicron sur le processus de retour en présentiel est resté temporaire. En effet, une large majorité (68 %) des travailleurs fréquentent leurs bureaux, à temps partiel (42 %) ou à temps plein (26 %). Parmi eux, près du tiers (31 %) envisagent même d’y revenir cinq jours par semaine.

Ces chiffres s’inscrivent dans le rythme de retour que nous connaissions depuis juin 2021, avec une progression constante qui se confirme (28 % en juin 2021, 47 % en août 2021, 61 % en novembre 2021). Par ailleurs, une majorité de travailleurs (60 %) sont satisfaits de l’expérience employé offerte par leur employeur, démontrant l’implication des entreprises dans la mise en place de plans de retour attrayants.

Un enthousiasme affiché pour les activités sociales et la consommation au centre-ville

Notre sondage révèle une forte hausse de la satisfaction à l’égard des services commerciaux offerts au centre-ville, avec 71 % des répondants qui se disent satisfaits contre 58 % en novembre 2021. Cette amélioration se traduit par un enthousiasme général pour la reprise des activités sociales et la consommation au centre-ville de Montréal. En effet, les travailleurs comptent utiliser plusieurs services lorsqu’ils se rendent au bureau : les restaurants sur l’heure du lunch (73 %), les cafés du matin (50 %), le magasinage dans les commerces en tout genre (46 %) et les 5 à 7 dans les bars (45 %).

Le sondage confirme également les constats sur les impacts professionnels du télétravail identifiés par nos précédents sondages : plus du tiers des répondants (34 %) identifient la perte d’esprit d’équipe alors qu’ils sont 32 % à signaler de l’isolement social lié au télétravail. Le quart d’entre eux évoquent des difficultés à séparer leur vie personnelle de leur vie professionnelle dans ce contexte. La poursuite d’un retour en présentiel en mode hybride permet d’atténuer ces effets négatifs. Signe très positif, la santé mentale des travailleurs reste bonne, tant sur le plan professionnel (90 %) que personnel (89 %).

Enfin, si la majorité des travailleurs (54 %) font confiance aux mesures mises en place dans les transports en commun, 29 % des répondants restent à convaincre. Il faudra poursuivre l’effort généralisé déjà engagé pour rassurer ces travailleurs. Le retour au bureau passe aussi par un retour dans les transports.

La collecte de données pour ce sondage s’est échelonnée du 15 mars au 28 mars 2022 et a rejoint 727 répondants. La Chambre continuera de sonder les membres de son réseau sur une base régulière au cours des prochains mois.


CONSULTEZ LES FAITS SAILLANTS


À propos de l’initiative « J’aime travailler au centre-ville »

« J’aime travailler au centre-ville » est une initiative de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain réalisée grâce à l’appui du ministère de l’Économie et de l’Innovation dont l’objectif est d’accélérer la relance du centre-ville de Montréal.


À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM)

Forte d’un réseau de plus de 8 000 membres, la CCMM agit sur deux fronts : porter la voix du milieu des affaires montréalais et offrir des services spécialisés aux entreprises et à leurs représentants. Toujours au fait de l’actualité, elle intervient dans des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la CCMM vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.

 

-30-

 

Source : 
Julien Provencher-Proulx
Consultant, Relations médias
Tél. : 514 226-0757

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée