Veuillez noter que tous nos événements publics pour les mois de mai et juin sont suspendus.
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Budget fédéral 2020-2021 : la CCMM présente ses recommandations pour maintenir la lancée économique de la métropole

Montréal, le 16 janvier 2020 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain présente aujourd’hui ses recommandations à l’honorable Bill Morneau, ministre des Finances, à l’occasion des consultations prébudgétaires du gouvernement fédéral. Dans son mémoire, la Chambre insiste sur quatre priorités pour consolider la croissance et la compétitivité des entreprises, tout en exhortant le gouvernement à demeurer prudent devant la perspective d’un éventuel ralentissement mondial. 

« Le Canada en est présentement à sa neuvième année de croissance consécutive. Malgré la bonne performance de l’économie, le gouvernement doit redoubler de prudence puisque nous ne sommes pas à l’abri d’un ralentissement mondial. La Chambre a pris acte de l’intention annoncée du ministre des Finances de déposer un budget encore une fois déficitaire et demeure préoccupée par l’absence de tout plan de retour à l’équilibre budgétaire. Dans un tel contexte, nous demandons au ministre de cibler trois priorités globales, soit (1) le financement de projets qui auront un impact structurant réel et positif pour notre économie, (2) le renforcement de la compétitivité de notre régime fiscal tant pour les entreprises que pour les citoyens, et (3) le financement d’actions stratégiques pour accélérer la transition vers une économie sobre en carbone », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Mener une initiative pancanadienne pour renforcer le commerce intérieur
« Les obstacles au commerce entre les provinces privent les Canadiens d’un potentiel de 25 milliards de dollars additionnels en revenu annuel. Malgré l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange canadien et la forte volonté de nos entreprises de saisir les occasions d’affaires dans les autres provinces canadiennes, plusieurs obstacles au commerce interprovincial persistent. Nous invitons le gouvernement à lancer une initiative majeure pour dynamiser le commerce interprovincial, non seulement comme vecteur de croissance pour le pays, mais également comme véhicule de collaboration et de rapprochement entre les provinces », a affirmé M. Leblanc.

Engager plus de ressources pour augmenter le nombre de travailleurs étrangers temporaires
« La rareté de la main-d’œuvre demeure l’une des principales préoccupations de nos entreprises. Nous persistons : il faut rehausser les seuils d’immigration pour pallier les besoins criants de main-d’œuvre liés à la croissance soutenue de l’économie et au resserrement démographique. C’est pourquoi nous insistons sur l’importance d’augmenter le nombre de travailleurs étrangers temporaires admis au pays, et surtout, d’accorder les ressources nécessaires pour traiter les dossiers dans de meilleurs délais », a ajouté M. Leblanc. 

Appuyer les entreprises dans l’atteinte des cibles canadiennes de réduction des émissions de GES
« L’ensemble des secteurs et des acteurs de l’économie doivent contribuer à l’atteinte des cibles de réduction des émissions de GES. La tarification du carbone est un moyen reconnu pour y arriver. D’où l’importance pour le gouvernement du Canada d’assurer une tarification efficace et équitable du carbone à travers le pays, a soutenu M. Leblanc. Des gains importants peuvent également être réalisés dans le secteur des transports. C’est pourquoi nous insistons sur la nécessité d’assurer un financement durable du transport collectif, en plus d’un soutien continu et ciblé à l’électrification. Enfin, le gouvernement devra développer des incitatifs pour appuyer les entreprises du secteur industriel afin d’améliorer les procédés et de réduire leur empreinte carbone », a poursuivi M. Leblanc.

Accélérer la réalisation de projets stratégiques à Montréal et au Québec
« L’accroissement de la productivité et de la compétitivité de l’économie montréalaise passe nécessairement par la réalisation de grands projets structurants. Parmi ces projets, le gouvernement doit soutenir la croissance du Port de Montréal en s’assurant que son expansion à Contrecoeur soit réalisée dans les temps. De plus, la Chambre demande de rendre plus souple le financement des aéroports canadiens en permettant l’ouverture du capital à des partenaires privés », a soutenu Michel Leblanc.

« Le gouvernement doit s’engager dans le développement de l’Est de Montréal et financer la décontamination et la requalification de ce secteur à fort potentiel économique. La Chambre l’encourage également à s’assurer que le projet de train à grande fréquence entre Québec et Toronto se réalise, car il s’agit d’un projet hautement structurant pour l’économie canadienne », a conclu M. Leblanc.

Le mémoire de la Chambre peut être consulté en cliquant ici.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM)
Forte d’un réseau de plus de 7 500 membres, la CCMM agit sur deux fronts : porter la voix du milieu des affaires montréalais et offrir des services spécialisés aux entreprises et à leurs représentants. Toujours au fait de l’actualité, elle intervient dans des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la CCMM vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.


– 30 –


Source : 
Julie Serero
Conseillère, Relations médias 
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
jserero@ccmm.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée