la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Le Conseil des grandes villes canadiennes a dévoilé le premier volet de son plan Objectif croissance dans le cadre de la campagne électorale fédérale

Montréal (Québec), le 12 septembre 2019. – Le Canada s’est taillé une place de choix sur la scène mondiale en tant que locomotive de l’innovation créant des occasions d’affaires et des emplois. Or, il risque de perdre beaucoup s’il se repose sur ses lauriers ou s’il revient sur les progrès réalisés, met en garde le Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC) dans le premier d’une série de quatre guides stratégiques présentant son plan Objectif croissance dans le cadre de l’élection fédérale de 2019.

Dans ce guide portant sur le commerce et l’innovation, le CGVC – une coalition pancanadienne dont font partie huit des plus grandes chambres de commerce urbaines régionales du Canada (Vancouver, Calgary, Edmonton, Winnipeg, Brampton, Toronto, Montréal et Halifax) – exhorte les partis en campagne à appuyer des politiques qui créeront des bons emplois et stimuleront la croissance économique en misant sur l’innovation et le commerce.

« Dans le cadre de cette élection, nous demandons à tous les partis de créer des conditions favorables pour aider les entreprises canadiennes non seulement à s’adapter au rythme accéléré des changements, mais aussi à prospérer dans la nouvelle économie », a déclaré M. Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. « Pour que le Canada et ses régions métropolitaines continuent d’être des endroits où il fait le mieux vivre, exploiter une entreprise et investir, nous demandons aux partis en campagne de plaider en faveur de notre plan de croissance. »

RECOMMANDATIONS

  • Pour que les entreprises puissent évoluer dans un environnement équitable et selon des règles claires ainsi que pour assurer la protection de la vie privée et des données des Canadiens, le prochain gouvernement fédéral devrait ÉTABLIR DES CADRES FAVORABLES à l’économie de l’innovation. Pour ce faire, il doit :
    • établir une stratégie nationale en matière de données;
    • exploiter plus efficacement les données recueillies par Statistique Canada;
    • mieux comprendre la valeur de la propriété intellectuelle canadienne.
  • Pour aider à solidifier la confiance des entreprises envers l’environnement commercial mondial actuel, le prochain gouvernement fédéral devrait DIVERSIFIER LE COMMERCE en :
    • ratifiant les accords commerciaux signés;
    • priorisant les nouveaux marchés en émergence;
    • favorisant le libre-échange à l’échelle du Canada;  
    • accélérant les contrôles de sécurité aéroportuaires;
    • soutenant les PME pour diversifier les exportations.
  • Le Canada possède un écosystème robuste de jeunes entreprises (start-ups). Dans le but de stimuler la création d’emplois, le prochain gouvernement fédéral devrait donc SOUTENIR LA CROISSANCE DES ENTREPRISES en :
    • offrant de meilleures occasions de marché pour les PME;
    • favorisant la collaboration sectorielle;
    • modernisant le système fiscal;
    • simplifiant la réglementation.

« Pour que le Canada demeure un chef de file dans l’économie mondiale, il doit s’adapter à la nature changeante de la concurrence. Des mesures énergiques doivent être prises pour établir des cadres stratégiques qui augmentent notre capacité à commercialiser d’intéressantes innovations canadiennes », a affirmé Jan De Silva, présidente du Conseil des grandes villes canadiennes, et présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce de la région de Toronto. « Le Canada se classe au cinquième rang des pays les plus branchés sur le monde numérique au sein du G20. Or, il souffre de l’absence d’un cadre national de données. Ce cadre devrait s’appuyer sur les meilleures pratiques internationales, établir des règles uniformes et faciliter la commercialisation des innovations canadiennes ici même au pays, pour que nos entreprises soient les premières à pouvoir exploiter celle-ci. »

« Les entreprises prospères créent des emplois et contribuent au bien-être de nos collectivités ainsi qu’au tissu économique de la société canadienne », a pour sa part souligné Janet Riopel, présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce d’Edmonton. « En prenant des mesures avant-gardistes pour renforcer l’accès aux marchés et stimuler les échanges commerciaux tant au Canada qu’à l’international, le gouvernement fédéral peut veiller à ce que les entreprises canadiennes aient accès aux clients et aux fournisseurs dont elles ont besoin pour croître, être concurrentielles et réussir. »

Fondé en 2015, le CGVC est formé de membres qui représentent la moitié du PIB et de la population du Canada et qui prônent des politiques nationales visant à bâtir des économies urbaines concurrentielles et durables. Au cours des trois prochaines semaines, le CGVC publiera une série de guides stratégiques dans lesquels il invite les partis fédéraux en campagne et le prochain gouvernement à examiner et à adopter ses recommandations axées sur des enjeux de première importance pour les entreprises établies dans les grandes régions métropolitaines du pays.

Pour en savoir plus sur les recommandations du CGVC en matière de commerce et d’innovation, cliquez ici.

 

– 30 –

 

À propos du Conseil des grandes villes canadiennes
Fondé en 2015, le Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC) est une coalition formée des présidents et des chefs de la direction des huit plus grandes chambres de commerce urbaines régionales du Canada : Brampton, Calgary, Edmonton, Halifax, Montréal, Toronto, Vancouver et Winnipeg. Représentant plus de la moitié du PIB et de la population du pays, le CGVC prône énergiquement l’établissement de politiques nationales qui favorisent le développement d’économies urbaines concurrentielles et durables. Pour en savoir plus à son sujet, visitez le site globalcitiescouncil.ca.

Source : 
Julie Serero
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
jserero@ccmm.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée