la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Trois éléments marquants du discours de Navdeep Bains à la Chambre

La semaine du 18 février 2019 était résolument axée sur l’innovation pour la Chambre. Deux jours après la tenue de la deuxième édition de son Forum stratégique sur l’intelligence artificielle, qui a réuni près de 850 participants, elle recevait à sa tribune le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada, l’honorable Navdeep Bains.

Le ministre Bains était de passage à Montréal pour faire le point sur le Plan pour l’innovation et les compétences de son gouvernement et parler de la « culture d’innovation » du pays. M. Bains a prononcé son allocution presque exclusivement –et avec beaucoup de fierté! – en français.

Voici trois éléments à retenir de son allocution.

Un Canada bien positionné

D’emblée, le ministre Bains a fait valoir les nombreux avantages concurrentiels que possède le Canada pour se démarquer sur le plan économique. L’élu de Mississauga-Malton a notamment cité le système d’éducation du pays, l’accès aux marchés mondiaux et la philosophie pro-entreprise de son gouvernement, qui encourage la création d’emplois.

Selon le ministre, la force du Canada réside surtout dans sa main-d’œuvre, qu’il estime être la plus instruite au monde. À ses yeux, le plan que son gouvernement a mis de l’avant porte fruit. En attirant des entreprises au pays, il se crée de bons emplois et l’ouverture aux marchés étrangers devient un avantage stratégique.

Des outils pour que les entreprises profitent des occasions

Le ministre Bains a affirmé que le Canada est un pays de choix pour développer des idées, voir grandir des entreprises et créer de bons emplois. Il a rappelé que l’une des priorités de son gouvernement est d’agir pour que tous les Canadiens aient les outils nécessaires pour profiter des occasions offertes.

À cet égard, il a souligné que son gouvernement avait allégé le fardeau réglementaire en matière d’innovation, notamment au chapitre des transports, en réduisant de 95 à 32 le nombre de textes axés sur la réglementation. Il a également mentionné la création d’un guichet unique pour les entreprises en démarchage.

M. Bains est aussi revenu sur l’initiative des supergrappes, qui a bénéficié d’un investissement gouvernemental de plus de 950 M$ pour établir des écosystèmes d’innovation dans les principaux secteurs d’excellence canadiens.

Investissements en IA : la balle est dans le camp du privé

Lors du forum de la Chambre du 18 février, la supergrappe Scale AI, lancée il y a un an par le ministre Bains, a indiqué au milieu des affaires de la métropole qu’elle était désormais prête à participer à des projets.

Interrogé à savoir si son gouvernement investirait des montants supplémentaires dans l’initiative des supergrappes, le ministre Bains a lancé un message au privé, tout en sachant que la Chine, entre autres, investit des sommes considérables dans ce secteur. Il a rappelé que son gouvernement avait voulu créer un écosystème solide en finançant la mise en place d’une telle initiative. Il estime maintenant que la suite des choses doit passer par les entreprises privées pour suivre le fort courant mondial dans le domaine de l’IA.

Quant à l’innovation en général, le ministre a tenu à rappeler que l’objectif de son gouvernement est de positionner le Canada comme une société innovante. L’intelligence artificielle est bien entendu un élément important de cette vision, mais le gouvernement veut aussi encourager la recherche dans tous les secteurs afin que le Canada soit à l’avant-garde du progrès et maintienne une solide position concurrentielle à l’échelle mondiale.

Inscrivez-vous à notre prochain déjeuner-causerie
>> L’honorable Bill Morneau : budget fédéral 2019
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée