Nous travaillons sur la mise en ligne d'une nouvelle plateforme de gestion de la clientèle. Si vous éprouvez des difficultés avec notre site, veuillez consulter notre FAQ à ce sujet.
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Êtes-vous prêts à accueillir la relève?

Grenier aux nouvelles

Il y a quelques années, les enjeux liés à la relève concernaient les possibles conflits professionnels entre les millénariaux et la génération X. Les employeurs appréhendaient les différentes manières de gérer la relève. Ces derniers temps, de nouveaux enjeux font surface. La nouvelle édition spéciale du Grenier Magazine est consacrée à la relève, fraîchement débarquée dans le marché du travail ou encore sur les bancs d’école. Au cœur de son histoire, la réponse à la question que les employeurs se posent : comment attirer et retenir les talents de la relève?

La pénurie de main-d’œuvre n’est pas sur le point d’être réglée. Au contraire, alors que de plus en plus de baby-boomers quittent la vie active vers la retraite, les postes laissés vacants ne sont pas complètement pourvus par le nombre limité de jeunes travailleurs. La quatrième édition de l’étude Jeunesse de Léger présente un portrait des millénariaux et de la génération Z, permettant ainsi de mieux comprendre leurs besoins pour mieux les servir.

Comment recruter les talents de la relève?

  • Apprenez à les connaître : les désirs et les besoins professionnels diffèrent d’une génération à l’autre. Selon l’étude Jeunesse, la relève est maintenant à la recherche d’un horaire flexible, d’un bon salaire, d’un environnement de travail sain et d’avantages sociaux concurrentiels, entre autres. Votre organisation peut-elle combler ces besoins?
  • Faites preuve de créativité : la façon dont vous annoncez un poste est un reflet de votre entreprise. Usez de créativité dans votre façon de chercher des candidats. Où se trouve la relève? Sur les médias sociaux? Comment pouvez-vous vous démarquer? Par vidéo? En passant par une agence pour une campagne de recrutement? Plus vous y mettez d’efforts et de créativité, plus les potentiels candidats auront envie de postuler.
  • Prenez soin de votre marque employeur : il n’y a rien qui révèle plus une entreprise que sa marque employeur. L’image d’une entreprise est la première impression qu’un candidat aura de celle-ci. Votre réputation vous précède. Un candidat souhaitera s’impliquer au sein d’une organisation ayant un environnement reflétant une image positive et attrayante.

« Avant toute chose, je crois que la relève est à la recherche d’un milieu de travail où le bien-être est une priorité. Pour y parvenir, les employeurs doivent miser sur tous les aspects qui font d’un employé un être humain et non seulement une ressource » explique Rosalie Cyr, gestionnaire de communautés au Grenier aux nouvelles

Comment les retenir?

  • Encouragez-les à se déployer : montrez à vos nouveaux employés que vous souhaitez les voir évoluer au sein de l’organisation. Les jeunes de la relève savent qu’ils trouveront un emploi facilement s’ils quittent leur poste actuel. Ils sont également conscients que les organisations dépendent d’eux. Montrez-leur que leur rôle est important au sein de l’entreprise. Offrez-leur la possibilité de suivre de la formation, encouragez-les à collaborer et à s’impliquer.
  • Prenez soin d’eux : selon l’étude Jeunesse, au bout d’un an, les jeunes travailleurs s’attendent à une augmentation salariale, de nouveaux défis et de nouveaux outils technologiques. Commencer une carrière professionnelle après des études est une période insécurisante et remplie de questionnements pour la relève. Soyez à l’écoute de ses besoins. Soyez ouverts à l’idée d’apporter des changements pour l’accommoder.
  • Faites preuve de patience : tenez compte de l’expérience du jeune travailleur. Un jeune venant à peine de déposer son mortier ne sera pas aussi efficace qu’un autre ayant dix ans d’expérience. Faites preuve de résilience avec les talents de la relève. Au cœur de tout cela, il faut considérer la santé mentale des jeunes. Permettez-leur de commettre des erreurs et de trouver leur place au sein de l’organisation.
  • Soyez honnête : il n’y a rien de plus frustrant pour un nouvel employé que de se faire promettre certaines tâches lors du processus d’embauche et d’en effectuer d’autres, complètement différentes, une fois sur place. Expliquez les aspects excitants et les aspects moins flamboyants du poste que vous cherchez à pourvoir. Le nouvel employé saura à quoi s’attendre et risquera moins de démissionner à court terme.
  • Tournez-vous vers l’avenir : et si une manière de retenir les jeunes était de leur offrir la possibilité d’innover? Alors que plusieurs métiers sont en voie de disparition, d’autres sont en développement. Beaucoup de métiers émergent dans les secteurs du cloud computing, de la création de contenus, du data, de l’intelligence artificielle, du marketing, de la vente et du développement Web et des ressources humaines. Si votre entreprise compte innover dans ces secteurs, invitez vos jeunes recrues à s’y impliquer.

« En ce qui concerne la rétention des talents, les employeurs doivent faire plus que projeter une bonne marque employeur » ajoute Rosalie Cyr.
« Dans le milieu, nous connaissons tous la valeur d’une bonne image de marque, mais si cette image ne correspond pas à ce qui se passe réellement à l’interne? Il est clair qu’un employé sera déçu de s’apercevoir que certaines valeurs ne sont mentionnées que pour attirer l’attention. Si, lors de l’entrevue, on prône le bien-être de l’équipe et qu’après quelques semaines à l’emploi, on s’aperçoit que tout le monde croule sous la pression, le choc sera grand et l’envie de partir en quête de transparence et d’authenticité se fera sentir. En d’autres mots, les bottines doivent suivre les babines pour éviter toute fausse attente et pour faire en sorte que la personne se sente à sa place au sein de l’entreprise. »

Montrez-leur votre 9 à 5

Après avoir obtenu un baccalauréat, plusieurs diplômés poursuivent des études supérieures ne sachant pas encore spécifiquement quel poste ils veulent exercer. Cela retarde leur entrée sur le marché du travail et accentue la pénurie de main-d’œuvre. L’université n’est pas une école des métiers. Les concepts expliqués en classe ne sont pas toujours montrés dans leur contexte. Une autre façon d’attirer la relève et de la retenir est de lever le voile sur vos différents postes à l’aide de stages, d’événements ou de portes ouvertes. La relève ira vers ce qui l’intrigue et ce qu’elle connaît.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée