la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Comment un dirigeant peut-il percer la bulle de l’isolement?

Acclr - Blogue - Comment un dirigeant peut-il percer la bulle de l’isolement

Vous aimeriez briser l’isolement? Si vous êtes un dirigeant, un chef d’entreprise ou un entrepreneur, il se peut que le leader en vous se sente seul au sommet. Les objectifs, la stratégie, les décisions, la mobilisation de l’équipe et le règlement des conflits relèvent de vous. Qui vous écoute et vous fait sortir de cette bulle de solitude? L’équipe de la Chambre a parcouru différents articles et rassemblé les renseignements essentiels pour vous encourager à passer à l’action.

Quelques symptômes de l’isolement du dirigeant

La moitié des chefs d’entreprise font l’expérience du sentiment d’isolement selon la Harvard Business Review. Des études ont également prouvé que le sentiment de solitude est réellement risqué pour la santé physique et psychologique, d’où l’importance d’aller chercher de l’aide auprès des bonnes ressources.

« La solitude est un indicateur important pour prédire la dépression, les troubles cognitifs et les problèmes de santé mentale [...] Sur le plan de la personnalité, la solitude est associée à un affaiblissement de l’estime de soi, de la confiance en soi et de l’image de soi. »

- Ami Rokach, Université York à Toronto (2012).
« Leadership and loneliness: A review ». Psychological Journal, 9(4), 133-152.

Ce sentiment d’isolement peut s’exprimer de différentes façons. Notamment par l’impression accrue de :

  • porter seul toutes les responsabilités de son secteur ou de l’entreprise et manquer de compétences pour atteindre les objectifs;
  • entraver ou freiner le développement de la compagnie ou de son équipe;
  • réfléchir plus intensément, sans pour autant être en mesure de prendre les bonnes décisions pour avancer;
  • être dépassé et devoir remettre en question son rôle ou sa valeur au sein de l’entreprise.

Voici quelques solutions qui vous aideront à alléger votre solitude et à y voir plus clair.

Solution à l’isolement : s’adresser à la bonne personne

Tous ces « symptômes » disparaissent rapidement lorsque vous réalisez, en tant que gestionnaire, qu’il vous manque un seul élément essentiel : le partage de votre expérience avec quelqu’un qui comprend la situation. Les amis, les collègues et les partenaires de vie ne sont pas les bonnes personnes à qui s’adresser pour un chef d’entreprise, surtout si vous faites des affaires avec l’un d’eux.

La clé pour briser l’isolement est d’obtenir le soutien d’un mentor, d’un formateur ou d’un autre chef d’entreprise appartenant de préférence à votre secteur d’activité. Ils doivent vous amener à réfléchir efficacement, à adopter une nouvelle optique et à passer à l’action.

Choisir son accompagnement

Mentorat

Le mentorat est la solution la plus prisée et celle qui présente les plus grands avantages. En entrepreneuriat, on dit que sept entrepreneurs mentorés sur dix passent le cap des cinq ans d’existence, comparativement à la moitié pour ceux qui font la route seuls(1). Il existe de nombreux réseaux dans la province, mais le site Entreprises Québec suggère le Réseau M et Sage mentorat. Vous pouvez également vous informer auprès de la SADC de votre région, qui offre des programmes d’accompagnement si vous êtes entrepreneur.

Gardez en tête que le mentor est là pour vous questionner et partager son point de vue et non pour prendre les décisions à votre place. Choisissez bien votre accompagnateur, puisqu’il vous guidera pendant au moins six mois. Ne vous limitez pas à la première personne qui vous est suggérée. Votre complicité doit être franche et bien sentie.

Groupement de chefs d’entreprise

Le Groupement des chefs d’entreprise du Québec a été fondé en 1974 expressément pour aider les chefs d’entreprise et les entrepreneurs à briser leur isolement. Cette problématique a donc été soulevée il y a plus de 40 ans. Les clubs de leaders créés par cet organisme sont spécifiquement sélectionnés par région et par secteur d’activité, afin d’assurer l’absence de concurrence entre les participants. Le principe de ces rencontres régulières est si efficace qu’il a été déployé ailleurs au Canada, en France, en Belgique et en Suisse.

Entrepreneuriat : événements et formation

Les séminaires, congrès, ateliers de formation et événements de réseautage sont également tout indiqués pour vous aider à développer des liens d’affaires enrichissants et parfaire vos aptitudes en leadership et en entrepreneuriat.

Par exemple, si vous êtes entrepreneur, l’École d’Entrepreneurship de Beauce (EEB) offre un atelier de deux heures intitulé « Résoudre des problématiques de chef : briser l’isolement pour multiplier les solutions ». Une excellente façon de briser la glace avec 19 autres entrepreneurs dans votre situation et de vous ouvrir à des solutions concrètes et applicables à votre entreprise.

Quelques trucs pour contrer l’isolement au quotidien

Au quotidien, l’impression d’isolement dépend aussi de la pression sociale que vous ressentez. Vous devez projeter une image forte et sans faille à vos pairs et à vos subalternes. Vos paroles et vos actions sont scrutées à la loupe! Afin de préserver l’équilibre entre votre rôle de dirigeant et votre vie sociale :

  • optez pour des discussions qui ne concernent pas le travail lors du lunch : donc, de préférence, partagez votre repas avec des gens qui ne font pas partie de votre équipe;
  • participez à des 5 à 7 autres que ceux de votre entreprise, afin de parler librement avec d’autres dirigeants;
  • conservez des cases à votre horaire hebdomadaire pour faire une activité qui vous détend ou vous stimule : exercice, méditation, yoga ou un projet personnel;
  • ouvrez-vous à vos employés quant aux défis et enjeux que vous rencontrez, afin qu’ils se sentent également impliqués. Vous pourriez en retirer quelques bonnes pistes de réflexion.

 Rappelez-vous que de temps à autre, un moment de solitude est nécessaire pour prendre du recul, se recentrer, bien orienter sa vision et prendre les bonnes décisions. Par contre, si vous ressentez un trop grand isolement, faites un premier pas en participant à une activité organisée par la Chambre. Il s’agit de l’un des meilleurs endroits pour échanger avec d’autres chefs d’entreprise de la métropole.