la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La santé mentale au travail : les entreprises se mobilisent

Depuis 12 ans, l’initiative Bell Cause pour la cause, qui œuvre pour l’enjeu de la santé mentale au Canada, repose sur quatre piliers d’action : lutter contre la stigmatisation, améliorer l’accès aux soins, soutenir la recherche et faire preuve de leadership en matière de santé mentale au travail.

En tant que Chambre de commerce du Montréal métropolitain, c’est ce dernier volet en particulier qui a suscité, depuis de nombreuses années, notre engagement fort et déterminé envers cette remarquable initiative.

Journée Bell Cause pour la cause 2023

Nous constatons avec beaucoup de satisfaction l’ampleur de la mobilisation des entreprises montréalaises pour la santé mentale au travail. Les initiatives se multiplient pour accroître la sensibilisation, combattre la stigmatisation et changer attitudes et comportements autour de la santé mentale en milieu de travail. L’investissement des entreprises dans des programmes et services pour soutenir leurs employés aux prises avec des problèmes de santé mentale a grandement progressé. Il reste néanmoins un long chemin à parcourir pour venir en aide à ceux et celles qui éprouvent des difficultés et qui n’obtiennent pas le soutien dont ils ont besoin.

Dans ce contexte de mobilisation et de gestes concrets, nous invitons les entreprises à nous faire part de leurs initiatives en santé mentale. Nous vous les dévoilerons en marge de la journée Bell Cause pour la cause, qui met l’accent cette année sur la crise à laquelle nous faisons face en matière de santé mentale et sur les moyens que nous avons à portée de main pour en faire plus.

Prendre soin de la santé mentale en entreprise

Nous savons aujourd’hui que la santé mentale est l’affaire de tous, employés comme employeurs, et que nous avons la responsabilité partagée de prendre des engagements clairs pour soutenir notre communauté. Les petites et moyennes entreprises (PME) éprouvent souvent une plus grande difficulté à offrir des outils d’accompagnement en santé mentale à leurs employés. Nous devons donc mobiliser tous les moyens pour colmater cette brèche.

Il existe au Québec de nombreux organismes qui travaillent à l’amélioration des ressources en santé mentale disponibles en milieu de travail, dont Relief, un partenaire de la Chambre et du milieu des affaires. La Chaire de recherche Relief en santé mentale, autogestion et travail a réalisé une vaste enquête auprès de 2 500 employés de PME à travers le pays afin de pallier un manque de données concernant le soutien en santé mentale dans leurs environnements de travail.


Les faits saillants de l’enquête sur la santé mentale dans les PME canadiennes

  1. Pictos Bellcause

    Près du tiers des employés vivent avec de l’anxiété ou la dépression

  2. Pictos Bellcause

    Environ 22 % des employés vivent de l’épuisement professionnel 

  3. Pictos Bellcause

    Autour de 27 % des employés disent vivre un bien-être positif

  4. Pictos Bellcause

    Près de la moitié des employés rapportent un effet négatif de la pandémie sur leur santé mentale 

  5. Pictos Bellcause

    Deux employés sur cinq évaluent que le dévoilement de difficultés de santé mentale au travail pourrait mener à un traitement différent de la part de leur gestionnaire 

  6. Pictos Bellcause

    Plus de la moitié des employés estiment que la santé psychologique n’est pas priorisée de façon adéquate ou suffisante dans leur organisation 

  7. Pictos Bellcause

    Le degré de détresse psychologique est plus faible chez les employés qui travaillent en présentiel que chez ceux qui font du télétravail 

  8. Pictos Bellcause

    Les employés des petites entreprises rapportent moins de détresse psychologique que ceux des moyennes entreprises 


Les recommandations

Cette enquête a donné lieu à la formulation de 11 recommandations adressées principalement aux petites et moyennes entreprises :

  1. Favoriser une considération globale de la santé mentale, reconnaissant à la fois l’importance de prévenir les difficultés de santé mentale et de promouvoir le bien-être au travail. 

  2. Renforcer le climat de sécurité psychosociale dans l’organisation par le biais d’engagements clairs de la direction envers la santé mentale des personnes employées. 

  3. Poursuivre les efforts de prévention afin de réduire au maximum les risques psychosociaux du travail. 

  4. Renforcer la formation auprès des gestionnaires pour qu’ils mettent en place des pratiques concrètes de soutien émotionnel au quotidien dans leurs interactions avec les employés. 

  5. Procéder à des adaptations appropriées du soutien offert par les gestionnaires et les organisations afin que les personnes majoritairement en télétravail puissent aussi voir leurs besoins de soutien comblés. 

  6. Poursuivre les efforts de réduction de la stigmatisation en santé mentale afin que les personnes perçoivent clairement que dévoiler leurs difficultés de santé mentale n’aura pas de conséquences négatives sur leur vie professionnelle. 

  7. Augmenter la diffusion des programmes en santé mentale et mieux-être au travail et simplifier les façons d’y accéder. 

  8. Mieux considérer les besoins de différents sous-groupes d’employés (jeunes, racisés, immigrants) en matière de santé mentale au travail, notamment en favorisant leur participation à la conceptualisation et à la mise en place des programmes et initiatives en santé mentale et promotion du bien-être. 

  9. Développer, dans certains secteurs d’industrie, des programmes et initiatives de prévention et de promotion en santé mentale qui sont mieux adaptés aux contextes organisationnels et aux référents socioculturels des personnes qui y œuvrent, par exemple dans les domaines des finances et de la construction. 

  10. Améliorer l’accès à des services variés en santé mentale et mieux-être dans les petites entreprises, possiblement grâce à l’établissement de partenariats avec des organismes spécialisés en santé mentale. 

  11. Offrir davantage d’activités pratiques de psychoéducation pour sensibiliser les personnes employées à la diversité des stratégies d’autogestion de la santé mentale qui peuvent s’avérer utiles, et mettre en place des conditions organisationnelles favorisant l’autogestion.

En somme, la Journée Bell Cause pour la cause 2023 est une occasion de réfléchir à la place de la santé mentale au sein de son organisation et d’entamer le pas pour y apporter sa contribution. Des solutions existent et sont accessibles pour les entreprises. Mobilisons-nous pour que la santé mentale devienne une priorité pour tous, employés et employeurs, tout au long de l’année! 


À propos de Bell Cause pour la cause

Bell Cause pour la cause est l’engagement le plus important jamais pris par une entreprise envers la santé mentale au Canada, dont les quatre piliers d’action sont la lutte contre la stigmatisation, l’accès aux soins, la recherche et le leadership en milieu de travail. Cet engagement s’inscrit également au sein de l’initiative Mieux pour tous. Depuis son lancement en 2010, Bell Cause pour la cause s’est associée à plus de 1 300 organisations offrant des services en santé mentale partout au Canada, comme des hôpitaux, des universités, des fournisseurs de services communautaires dans différentes régions et d’autres organismes dédiés à la recherche et aux soins.

À propos de Relief Affaires

Relief offre un service aux entreprises et aux organismes basés au Québec et ailleurs au Canada afin de les appuyer dans la création d’un environnement de travail sain, équilibré et sécuritaire en matière de santé mentale. Le programme Relief Affaires s’adresse à la haute direction, aux gestionnaires et aux employés et allie sensibilisation, formation, information, soutien et intervention; philanthropie et recherche de pointe.

À propos de la Chambre

Forte d’un réseau de 8 000 membres, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain agit sur trois fronts : elle porte la voix du milieu des affaires de la métropole, offre des services spécialisés aux entreprises et à leurs employés et mène des initiatives d’impact pour renforcer l’environnement d’affaires. Depuis 200 ans, elle intervient dans des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la Chambre vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée