la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Déployer le Nouveau Monde : une conférence de Lorraine Pintal

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain recevait le 28 septembre dernier la directrice artistique et générale du Théâtre du Nouveau Monde (TNM), Lorraine Pintal. Devant près d’une centaine d’invités rassemblés au Centre Sheraton Montréal, Mme Pintal a profité de l’occasion pour présenter le projet d’agrandissement tant attendu du TNM et réitérer l’importance de l’art pour la relance du centre-ville de Montréal.

«  Après 70 ans d'existence, il faut repositionner le TNM au cœur du Quartier des spectacles, au cœur d'une ville, au cœur d'un pays. »

L'agrandissement du TNM

Plus de 20 ans après la dernière revitalisation du théâtre, c'est avec beaucoup d'enthousiasme que Lorraine Pintal a présenté les grandes lignes de ce chantier majeur à l'occasion de la causerie : aires communes plus spacieuses et chaleureuses, ajout d'une nouvelle salle multifonctionnelle, intégration de nouvelles technologies de création et de diffusion et ajout d'un toit vert, notamment. Cette revisitation du TNM sera davantage en phase avec la mission du théâtre, selon sa directrice artistique et générale.  

« Nous souhaitons renforcer le sentiment d'appartenance du public et des artistes. Nous bâtissons un lieu pérenne, qui sera légué. »

L'agrandissement du TNM prévoit également l'ajout d'une deuxième salle multifonctionnelle de spectacle et de répétition : la salle Réjean-Ducharme. Dans une volonté d'ouverture aux artistes, à la diversité et aux peuples autochtones, cette nouvelle salle accueillera aussi bien de petites programmations que des œuvres plus expérimentales et avant-gardistes.

« La signification de cette salle est importante : il s'agit d'une vraie tribune destinée aux artistes, aux créations numériques et aux arts multidisciplinaires. »

Une transformation numérique

En plus d'agrandir les espaces actuels du TNM, le projet de revitalisation permettra de renouveler ses équipements scéniques et numériques. Le théâtre souhaite ainsi poursuivre son virage technologique enclenché de force pendant la pandémie et accroître la visibilité des pièces. Lorraine Pintal aspire à ce que le TNM devienne le théâtre le plus technologique du Québec, ainsi qu'un modèle national et international d'infrastructure théâtrale et culturelle. 

« Le théâtre filmé que nous avons expérimenté pendant la pandémie représente un grand potentiel de monétisation et la possibilité pour les populations éloignées ou immobilisées d'avoir accès à nos œuvres. »

L'art pour relancer le centre-ville

Pour reprendre les mots de Lorraine Pintal, les pôles que sont les théâtres peuvent être des repères pour différents publics. Les institutions culturelles jouent ainsi un rôle clé dans l'attraction du centre-ville. La directrice artistique et générale du TNM espère que les travailleurs seront de retour rapidement dans les tours de bureaux. Une collaboration soutenue doit s'instaurer et se maintenir entre différentes parties prenantes, dont les partenaires privés et publics et le milieu des affaires, selon elle.

« La culture, c'est ce qui se partage le plus facilement; le langage de l'émotion est universel. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée