la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Comment organiser une activité de team building en toute sécurité?

Il n’y a pas à dire, la pandémie de COVID-19 a exacerbé le taux de roulement du personnel. Dans le contexte actuel, avec de nombreux collègues qui travaillent à distance ou selon un modèle hybride, des équipes entières peuvent passer plusieurs mois sans se côtoyer « dans la vraie vie ». Il est généralement admis que de bons événements de team building peuvent renforcer la dynamique et la consolidation d’équipe et ainsi favoriser la rétention du personnel. À l’approche des fêtes, le moment est idéal pour réfléchir aux meilleures activités de cohésion d’équipe et de party de fin d’année à tenir entre collègues de travail.

Les contacts réels ont la cote

Déjà en 2019, le Baromètre RH de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés indiquait un taux de roulement de plus de 24 % dans de nombreux secteurs. Dans ce contexte, le team building s’avère particulièrement efficace pour raffermir les liens entre collègues, les relations avec l’employeur, le moral de l’équipe et l’engagement envers l’entreprise. Pour le favoriser, rien de mieux que de vivre des expériences en mode réel plutôt que virtuel. Le fait que les restrictions sanitaires soient nettement moins contraignantes qu’elles l’ont été aide à entrevoir cette possibilité. Avec 39 % des Canadiens indiquant que la collaboration avec leurs confrères et consœurs est leur principale préoccupation au travail depuis le début de la COVID-19, proposer des activités en personne est un bon moyen de contribuer à solidifier les liens professionnels. Même si vous envisagez un retour au bureau complet prochainement, il est plus agréable de penser qu’un premier contact entre nouveaux collègues se fera dans un milieu divertissant et positif.

Le moment est bien choisi

Malgré la crise sanitaire actuelle, nous pouvons désormais prévoir des sorties entre collègues à Montréal. La plupart des employés ont hâte de se retrouver en personne, au moins la moitié du temps. En attendant, les entreprises commencent déjà à réserver leurs dates pour les fêtes. Les traditionnels partys de bureau ont été mis au rancart l’an dernier. Cette année, plusieurs employeurs voient d’un bon œil la reprise des sorties. Toutefois, la majorité préfère déléguer les détails organisationnels à une compagnie tierce. De cette façon, les aspects liés au respect des normes sanitaires seront sous la responsabilité d’une organisation professionnelle.

La sécurité avant tout

Plusieurs stratégies peuvent être mises en place pour s’assurer de la sécurité des événements de team building. Pensez, entre autres :

  • à l’enregistrement des participants sans contact avec une application numérique;
  • à la réservation d’un centre de divertissement complet sans aucun déplacement d’un endroit à un autre (afin de limiter l'interaction avec d’autres bulles sociales);
  • à une flexibilité accrue en ce qui concerne les heures d’ouverture et de fermeture, mais également le report des activités sans pénalité financière;
  • au paiement basé sur le nombre réel de participants présents;
  • au respect du passeport vaccinal;
  • etc.

Un centre de divertissement comme Action500 devient donc un complice tout désigné pour les entreprises dans la planification d’une activité entre collègues en présentiel. Il accueille annuellement plus de 700 groupes pour du team building dans trois succursales de la grande région montréalaise. Des choix d’activités qui respectent la distanciation physique, comme le karting, le paintball, le laser tag et même des jeux d’évasion, y sont offerts pour du divertissement sécuritaire qui crée des liens sociaux durables.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée