Nous travaillons sur la mise en ligne d'une nouvelle plateforme de gestion de la clientèle. Si vous éprouvez des difficultés avec notre site, veuillez consulter notre FAQ à ce sujet.
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Les transports électriques et intelligents, un levier pour la relance verte du Québec

Le secteur des transports électriques et intelligents (TEI) constitue un levier de création de richesse collective au Québec. En plus de participer à la lutte contre les changements climatiques en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, l’écosystème des TEI contribue à la création d’emploi dans des secteurs d’avenir et au développement de la recherche et de l’innovation de technologies de pointe.

Dans le contexte de crise de la COVID-19 qui touche le Québec et le reste du monde, les investissements pour accélérer l’électrification des transports ont le potentiel de contribuer à améliorer la mobilité, propulser l’économie et soutenir la relance économique.

Grâce à ses nombreux atouts, le Québec est considéré comme un chef de file de l’électrification des transports au niveau mondial. L’abondance en hydroélectricité et en ressources minières naturelles, combinée à une expertise de recherche et au savoir-faire industriel des acteurs du secteur, fait de la filière québécoise des TEI une industrie en pleine croissance qui attire chaque année de nombreux investisseurs.

99,5 % 1,3 G$ 830 M$ 2,2 G$ 6 240
de l’énergie produite au Québec est propre et renouvelable Le poids du secteur dans le PIB québécois (direct et indirect) d’exportations québécoises de produits et services provenant du secteur de ventes réalisées dans le secteur emplois directs dans les entreprises du secteur

Ces dernières années, le Québec a développé une expertise avancée dans la conception et la fabrication de véhicules électriques ainsi que dans les systèmes et composantes qui entrent dans la fabrication des véhicules électriques et intelligents. Cette filière en croissance compte de nombreux atouts pour s’imposer à l’échelle mondiale.

C’est ce qu’explique Gabriel Trottier-Hardy, directeur, développement des affaires et ventes chez Bombardier :

« Depuis plus de 40 ans, Bombardier Transport a su développer, ici, une expertise unique en mobilité innovante et durable. Que ce soit en conception, en ingénierie, en intégration de systèmes, en production manufacturière ou en exploitation et entretien, nous possédons, chez nous, au Québec, tous les outils nécessaires pour offrir des solutions intégrées, de qualité et orientées à plus long terme. Aujourd’hui, cet écosystème positionne avantageusement le Québec dans une industrie mondiale résolument orientée vers l’avenir : celle des transports électriques et intelligents. Il crée des emplois de qualité, procure des retombées économiques substantielles, stimule l’économie des régions et fait briller le Québec aux quatre coins du monde. Cet écosystème est un choix de société que nous avons construit collectivement. À nous de continuer à lui offrir toutes les chances de s’épanouir pour demeurer à l’avant-garde de ce secteur stratégique. »

Envisager une relance verte à travers l’électrification des transports

Pour faire face aux conséquences de la crise liée à la COVID-19, les gouvernements fédéral et provincial déploient des investissements inégalés depuis le plan de relance mis en place après la Deuxième Guerre mondiale. De nombreuses voix appellent à ce que ces investissements s’inscrivent dans une transition économique plus verte, plus durable et plus résiliente. Selon un récent rapport de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement , une relance verte pourrait permettre de sauver 100 000 vies et de créer 1,5 million de nouveaux emplois durables entre 2030 et 2050.

Dans ce contexte, décarboniser de nombreux secteurs de l’économie, notamment les transports et les infrastructures, est considéré comme une priorité. De tels objectifs doivent se traduire par des investissements stratégiques dans des industries liées aux énergies et technologies propres et durables, plus particulièrement dans le secteur des TEI.
Il ne faut cependant pas miser uniquement sur les investissements pour s’engager dans ce virage économique vert. Le manque de flexibilité et d’ouverture aux innovations du cadre législatif, notamment de l’approvisionnement public, représente un frein important à l’atteinte de ces objectifs. Dans le contexte de reprise économique, il faut s’assurer que les marchés publics peuvent jouer le rôle de moteur critique de la relance, notamment grâce à des adaptations en matière de règles et pratiques d’approvisionnement liées aux produits et services en transports et technologies vertes.

La Chambre et Propulsion Québec dévoileront, lors d’un événement virtuel le 3 septembre prochain, une nouvelle étude sur le rôle stratégique des marchés publics dans le développement économique et le renforcement de l’innovation au Québec, avec un regard particulier sur le secteur des TEI. L’étude propose une série de solutions pour faire en sorte que les marchés publics deviennent un levier stratégique de la relance pour une économie québécoise plus verte, durable et prospère.

Restez à l’affût du dévoilement de l’étude pour découvrir ces solutions.


1 https://www.economie.gouv.qc.ca/bibliotheques/secteurs/transport-terrestre/presentation-de-lindustrie-des-vehicules-electriques/
2 https://cape.ca/wp-content/uploads/2020/07/ACME_Rapport2020_FR_PlandeTraitementpouruneRelanceenSante.pdf

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée