la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Modernisation de l’industrie du taxi : un projet de loi nécessaire qui doit prévoir l’arrivée de la voiture autonome

Montréal, le 6 mai 2019 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a présenté aujourd’hui son avis intitulé Moderniser l’industrie du taxi et préparer l’arrivée de la voiture autonome dans le cadre des consultations sur le projet de loi no 17 : Loi concernant le transport rémunéré de personnes par automobile. La Chambre considère que le gouvernement privilégie la bonne approche afin de moderniser l’industrie du taxi, de favoriser l’émergence de nouveaux modèles d’affaires et d’encourager l’innovation. Elle estime également que ce projet de loi offre une occasion d’être proactif et d’adopter un cadre réglementaire qui servira de fondation pour le déploiement de la voiture autonome.

« La Chambre est depuis longtemps active sur les enjeux de mobilité et, plus récemment, sur la question de l’avenir du taxi. Lors des consultations initiales, en mai 2016, la Chambre recommandait de mettre fin au système de quotas de taxi en vigueur et d’indemniser les propriétaires de permis de taxi au moyen d’une taxe perçue sur les courses. L’actuelle proposition du gouvernement abonde dans le sens des recommandations de la Chambre », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« La modernisation de l’industrie du taxi était nécessaire. Le système n’encourageait pas la recherche d’un meilleur service pour les clients et décourageait l’innovation. Le projet de loi prend acte de la nouvelle réalité axée sur la satisfaction des clients. Il met fin aux incertitudes et propose une transition vers un régime moderne et souple, tout en s’assurant de faire les choses dans l’ordre, avec un souci d’équité. Les sommes annoncées par le gouvernement constituent une indemnisation généreuse pour les propriétaires de permis de taxi. C’est un effort financier considérable de la part des contribuables, ainsi que des usagers qui la financeront par le biais d’une taxe à la course », a ajouté M. Leblanc.

« L’arrivée de la voiture autonome est inévitable et bouleversera l’univers de la mobilité, autant pour les clients que pour les entreprises et leurs modèles d’affaires. Des projets pilotes sont déjà en cours dans certaines régions métropolitaines. C’est pourquoi la Chambre recommande au gouvernement de profiter du dépôt du projet de loi no 17 pour mettre en place une réglementation qui permettra facilement le déploiement de projets pilotes de voitures autonomes. Cela implique de prévoir l’encadrement de ces projets », a indiqué Michel Leblanc.

« Le dossier du taxi est porteur d’enseignements pour l’avenir. Le gouvernement doit être en mesure de s’adapter au rythme de l’innovation. D’autres bouleversements technologiques majeurs sont à venir. À ce sujet, la Chambre et Propulsion Québec ont dévoilé ce matin une nouvelle étude sur les transports électriques et intelligents. Cette étude met en lumière l’importance d’adopter des politiques ambitieuses et un cadre réglementaire souple. Dans un contexte de concurrence mondiale féroce, il est important d’envoyer un signal fort : le Québec est un terreau propice à l’innovation et à l’expérimentation dans tous les secteurs économiques, en particulier celui de la mobilité », a conclu M. Leblanc. 

Consultez l’avis de la Chambre ici.

-30-

Source:

Julie Serero
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
jserero@ccmm.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Suivez la discussion : #ccmm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée