la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Nouvelle ère pour le centre-ville : une relance économique appuyée par des initiatives intelligentes


Le 16 juin dernier, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain diffusait en ligne la 15e édition de l’incontournable Forum stratégique sur les grands projets. Des invités de marque, comme la mairesse Valérie Plante, la ministre Catherine McKenna et plusieurs autres étaient de la partie pour discuter des enjeux entourant la relance du centre-ville.

L’un des panels, regroupant Yves Lalumière, PDG de Tourisme Montréal, Laurence Vincent, présidente de Prével, et Josée Noiseux, présidente du CA du Palais des congrès de Montréal, a su mettre en lumière des initiatives cruciales pour le milieu des affaires de la métropole. Les projets d’immobilier et d’infrastructures qui en découlent sont essentiels pour optimiser la relance, où « nouvelle réalité » doit rimer avec « succès ».

Dans les prochaines lignes, nous nous pencherons sur les faits saillants de ce panel intitulé « Rêver le centre-ville de demain », dans lequel l’espoir du retour de l’effervescence unique de Montréal était bien palpable.

Nouvelle réalité, nouveau visage

Nous savons tous que la pandémie de COVID-19 a changé la façon de faire des affaires au centre-ville – tout comme aux quatre coins du monde. Les principaux acteurs des grands projets de Montréal, tant privés que publics, se doivent de considérer cette nouvelle réalité pour bâtir sur des fondations solides. La ville gagne à se montrer sous un nouveau visage dans l’immédiat, mais sans perdre de vue son portrait idéal pour demain.

Évidemment, comme l’a mentionné Yves Lalumière, nous avons besoin d'incitatifs touristiques pour amener de l’eau au moulin, créer de l’emploi, soutenir la communauté de gens d’affaires locaux et faire briller Montréal outre-mer.

De son côté, Josée Noiseux, présidente du conseil d’administration du Palais des congrès, a souligné la pertinence d’une reprise prompte des activités du Palais. Selon elle, cet aspect demeure indispensable pour la relance. « Le Palais des congrès est un moteur économique important, qui ramène le tourisme d'affaires, avec des retombées économiques non négligeables », affirme-t-elle. Le Palais a développé une nouvelle offre de service et est prêt à accueillir les congrès dès l’automne 2021. Le programme sanitaire PROGRÈS ainsi qu’une nouvelle offre hybride innovante comprenant sept studios et des expériences immersives ont été mis en place. Depuis le début de la pandémie, les équipes de développement d’affaires du Palais ont mis les efforts nécessaires pour reporter une vingtaine de congrès et en confirmer près d’une quinzaine de nouveaux. Le Palais est donc prêt à accueillir les événements le moment venu et à être un vecteur clé de la reprise économique.

Pour sa part, Laurence Vincent prévoit des projets immobiliers pour Montréal aux notes urbaines respectueuses de l’identité du centre-ville, inspirés par les meilleures pratiques de développement durable. Selon elle, il faut repenser le centre-ville stratégiquement pour optimiser sa force d'interaction entre les travailleurs, les résidents et le milieu des affaires. On comprend rapidement que dans les projets en cours, une grande attention est accordée à la promotion du développement des affaires tant locales qu’internationales.

Ici, chaque panéliste a su répondre à des questions fondamentales pour la Chambre et ses membres, mais aussi pour l'ensemble des gens d’affaires qui gravitent de près ou de loin autour du centre de notre métropole.

Miser sur l’effervescence d’un écosystème

Le Forum stratégique a su lever le voile sur un intérêt unanime chez les acteurs tant publics que privés associés aux investissements en infrastructure et en immobilier du centre-ville : la valorisation de son écosystème.

Comme l’a souligné Mme Noiseux du Palais des congrès : la pandémie a permis la naissance de collaborations prometteuses entre différentes organisations, telles que le Quartier des spectacles, le Quartier de l’innovation, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et bien d’autres. Cet écosystème, plus vivant que jamais, est nécessaire pour une mobilisation qui générera de l’action et des résultats pour les différentes communautés du centre-ville en temps réel.

Ce que nous devons retenir est que nous aussi pouvons rester optimistes face aux occasions que nous réserve cet indispensable moteur d’affaires que reste le centre-ville de Montréal. Nous pouvons faire confiance à l’agilité et à la confiance qu’on nous démontre dans des tribunes telles que le Forum stratégique sur les grands projets (à visionner en différé ici).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée