la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Le Parc olympique doit devenir un phare économique de l’est de Montréal

Montréal, le 27 août 2019 ‒ La Chambre a présenté aujourd’hui son mémoire intitulé Un Parc olympique moteur de développement économique dans le cadre des consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi no 15, Loi sur la Société de développement et de mise en valeur du Parc olympique. La Chambre estime que le Parc olympique représente un actif stratégique qui peut servir de levier de développement pour l’est de Montréal. L’élargissement du mandat confié à la Société de développement et de mise en valeur du Parc olympique ouvrira la voie à des investissements dont les retombées dépasseront les limites physiques du lieu.

« Le Parc olympique constitue un atout stratégique de la métropole. Son héritage et son caractère symbolique représentent des actifs dont la mise en valeur relève de la responsabilité collective. Pour réaliser pleinement le potentiel du Parc olympique, nous devons nous donner les moyens de nos ambitions. À cet égard, le projet de loi à l’étude constitue une étape importante qui permettra le renouvellement et l’élargissement du mandat de la société d’État responsable des installations du Parc », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Une offre commerciale bonifiée comme levier de développement urbain
« Le Parc olympique est un lieu emblématique prisé des Montréalais et des touristes. Il est situé à proximité de nombreux autres sites d’intérêt, comme le Jardin botanique ou le Stade Saputo. De réputation internationale, il pourrait accueillir des matchs de la Coupe du monde de soccer de la FIFA en 2026 et, dans un avenir plus rapproché, ceux de la ligue de baseball majeur. Le lieu est desservi par deux stations de métro, et le nouveau service rapide par bus sur l’axe Pie-IX entrera en fonction en 2022. Malgré ces atouts, l’offre du quartier en matière d’hébergement, de restauration et de commerces de détail demeure insuffisante. Une bonification de l’offre commerciale permettra d’attirer davantage de visiteurs au Parc et de stimuler la relance du secteur », a poursuivi M. Leblanc.

« L’arrivée de 1200 employés de Desjardins dans la Tour du Stade olympique en 2018 démontre le potentiel du secteur à titre de pôle d’emploi. La diversification de la clientèle présente de nouvelles occasions d’affaires pour des commerces de restauration et des espaces de congrès. Les résidents locaux doivent eux aussi pouvoir contribuer à la vitalité du Parc olympique et bénéficier de ses retombées. L’offre commerciale qu’on y retrouvera devra être variée, accessible et originale, autant au sein des installations qu’en périphérie », a ajouté Michel Leblanc.

Un lieu d’expérimentation qui met l’innovation en vitrine
« Un projet pilote de navettes autonomes électriques a été déployé dans le Parc olympique en 2018, en collaboration avec Transdev, Espace pour la vie et la Ville de Montréal. Cette initiative démontre la force de l’approche partenariale en matière d’innovation. La Chambre encourage le déploiement de nouveaux projets d’intégration technologique, afin de permettre au Parc de devenir une vitrine du potentiel d’innovation de notre ville pour les centaines de milliers de visiteurs étrangers qui y convergent chaque année », a poursuivi M. Leblanc.

Un pôle économique qui contribue au renouveau de l’est de Montréal
« Toutes les conditions sont réunies pour permettre la relance de l’est de Montréal. Le changement de vocation de la Régie des installations olympiques s’inscrit dans la même trajectoire. La Chambre accueille favorablement la proposition du gouvernement du Québec de rehausser le niveau d’autonomie de la Société de développement et de mise en valeur du Parc olympique. Il sera essentiel de doter la nouvelle Société de l’expertise et des ressources nécessaires pour faire du Parc un pôle de développement économique et une pierre d’assise de la revitalisation de l’est de Montréal », a mentionné M. Leblanc.

« Le secteur privé souhaite contribuer à la requalification de l’est de Montréal. La Chambre est d’avis que la création d’un pôle de développement économique nécessite l’adoption d’une vision commune à l’ensemble des parties prenantes. La Société devra mettre un accent particulier sur les mécanismes coopératifs de gouvernance et sur une approche partenariale en matière de développement économique et territorial. Pour créer un lieu à vocation publique qui rayonne bien au-delà des limites du quartier, l’organisme responsable des installations olympiques devra disposer de coudées franches qui lui permettront de joindre ses forces à celles de partenaires publics comme privés », a précisé Michel Leblanc.

Consultez le mémoire de la Chambre ici.

Synthèse des recommandations

Recommandation no 1 : Mettre à profit l’emplacement et les espaces vacants de la Société de développement et de mise en valeur du Parc olympique pour bonifier son offre commerciale, afin d’attirer et de retenir les visiteurs du Parc et des lieux d’intérêt avoisinants.
 
Recommandation no 2 : Miser sur le développement d’un pôle d’emploi, tout en maintenant un objectif de complémentarité avec la vocation et l’héritage du Parc olympique.

Recommandation no 3 : Réaménager, en collaboration avec l’arrondissement, les abords du site du Parc olympique et bonifier l’offre commerciale, notamment en matière de commerces de proximité.

Recommandation no 4 : Consolider le pôle récréotouristique du Parc olympique en ayant comme objectif d’augmenter la durée des visites.

Recommandation no 5 : Promouvoir l’innovation et les technologies émergentes à travers le site du Parc olympique

Recommandation no 6 : Faire de la Société de développement et de mise en valeur du Parc olympique un acteur clé qui dispose du mandat et des ressources nécessaires pour participer activement au grand projet de transformation de l’est de Montréal.

Recommandation no 7 : Octroyer à la Société de développement et de mise en valeur du Parc olympique une marge de manœuvre suffisante pour développer des partenariats de longue durée et des accords de développement en collaboration avec des acteurs publics et privés.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM)
Forte d’un réseau de plus de 7 500 membres, la CCMM agit sur deux fronts : porter la voix du milieu des affaires montréalais et offrir des services spécialisés aux entreprises et à leurs représentants. Toujours au fait de l’actualité, elle intervient dans des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la CCMM vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.


 

- 30 -

Source :
Julie Serero
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
jserero@ccmm.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Suivez la discussion : #ccmm

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de vie privée et l’utilisation de témoins (cookies) pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus sur notre politique de vie privée