The Chamber of Commerce of Metropolitan Montreal

More information

Telephone

514 871-4000

Email

info@ccmm.ca

Plan stratégique de développement de l’ARTM : la Chambre appuie les objectifs ambitieux pour mieux desservir les travailleurs de la région métropolitaine (in French only)

Montréal, le 20 janvier 2021 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dévoile aujourd’hui ses recommandations dans le cadre de la consultation publique sur le Plan stratégique de développement de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM). La Chambre appuie sans réserve les objectifs ambitieux que s’est fixés l’organisation et formule plusieurs recommandations pour renforcer la légitimité et le respect de son plan de développement du transport collectif par l’ensemble des acteurs sur le territoire.

« Après avoir réclamé pendant plusieurs années la création d’un organisme investi du mandat de planifier le déploiement du transport collectif dans la région métropolitaine et d’encadrer la réalisation des projets, la Chambre accueille favorablement le Plan stratégique de développement de l’ARTM. Ce plan était attendu et nécessaire », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Des objectifs ambitieux qui doivent s’accompagner de cibles intermédiaires et de mécanismes de suivi

« Nous appuyons sans réserve la proposition d’adopter des objectifs ambitieux. Compte tenu des coûts de la congestion, du dynamisme attendu, de la croissance de la population dans la région et de la nécessité d’atteindre nos objectifs environnementaux, il est tout à fait approprié de viser une hausse de la part modale du transport collectif de 10 % d’ici 2031 à 2035, et une augmentation de l’offre de services de 60 % en dix ans. Cela dit, de tels objectifs à long terme peuvent mener à un découragement, voire à un cynisme, si l’agence n’est pas en mesure de démontrer une progression continue et d’expliquer en toute transparence les enjeux qui pourront nuire à l’atteinte de ces objectifs. Pour cette raison, nous recommandons fortement que l’ARTM établisse des cibles intermédiaires pour ajuster la feuille de route au besoin et se dote de mécanismes de suivi rigoureux », a poursuivi Michel Leblanc.

« Le plan identifie plusieurs projets porteurs qui bénéficient d’un large consensus. D’ailleurs, certains sont couverts par le projet de loi 66 et pourront démarrer rapidement. Toutefois, le défi sera de générer un appui tout aussi fort pour d’autres projets qui n’ont pas encore obtenu l’aval des partenaires publics. C’est dans ce contexte qu’il devient primordial pour l’ARTM d’obtenir une pleine légitimité grâce à la rigueur de sa planification et au travail de collaboration avec tous les autres acteurs. Il faudra renforcer le lien de collaboration avec CDPQ Infra, notamment en amont du développement des projets », a ajouté Michel Leblanc.

« L’atteinte des objectifs énoncés nécessitera des investissements majeurs pendant des dizaines d’années. La réalisation du plan reposera donc sur un engagement concret et continu des différents ordres de gouvernement. Toute la société civile aura la responsabilité d’appuyer l’ARTM et son plan auprès des décideurs politiques », a précisé Michel Leblanc.

 À court terme, il faut rassurer les usagers du transport collectif

« La crise de la COVID-19 et le recours généralisé au télétravail ont considérablement réduit le nombre de déplacements en transport collectif dans la région métropolitaine. Beaucoup d’usagers sont craintifs et hésitent à retourner dans les autobus, les trains et les métros, même si toutes les études ont démontré que ce sont des endroits sécuritaires sur le plan sanitaire. À court terme, nous invitons l’ARTM et tous les organismes de transport collectif à collaborer pour déployer une campagne de communication afin de rétablir la confiance des usagers envers le transport collectif. Nous croyons également que les employeurs ont un rôle à jouer pour encourager le retour de leurs employés dans le transport collectif, par exemple par la mise en place d’incitatifs. La Chambre s’est déjà engagée à appuyer cette campagne », a conclu Michel Leblanc.

Consultez les recommandations de la Chambre ici.

 

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM)

Forte d’un réseau de plus de 8 000 membres, la CCMM agit sur deux fronts : porter la voix du milieu des affaires montréalais et offrir des services spécialisés aux entreprises et à leurs représentants. Toujours au fait de l’actualité, elle intervient dans des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la CCMM vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.

 

-30-

 

Source : 
Julie Serero

Conseillère, Relations médias

Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Tél. : 514 871-4000, poste 4042                                                             

jserero@ccmm.ca

 

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmm

 

 

By continuing to use this website, you agree to our Privacy Policy and the use of cookies to offer you content and services tailored to your interests. Learn more about our Privacy Policy