la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Trois axes stratégiques pour poursuivre l’expansion du Port de Montréal

Sylvie Vachon

Le Port de Montréal est un actif stratégique de la métropole. Il agit comme catalyseur d'échanges commerciaux pour l’ensemble de nos industries. En 2017, il a atteint des résultats records avec un volume de marchandises dépassant le cap des 38 millions de tonnes. L’Administration portuaire de Montréal (APM) prévoit que ce volume connaîtra une hausse de 60 % d’ici 2030. Ainsi, pour soutenir la croissance de nos entreprises et de leurs exportations ainsi que pour répondre à la forte demande de ses clients, le Port doit investir.

Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l’APM, a profité de son passage à notre tribune le 14 mai dernier pour présenter à la communauté d’affaires sa vision ambitieuse pour le Port. Voici les trois axes de développement stratégiques qui assureront l’avenir de ce moteur économique. 

Optimiser les infrastructures du Port de Montréal

À l’occasion de la conférence de Sylvie Vachon à la Chambre, l’honorable Marc Garneau, ministre des Transports du Canada, a fait l’annonce d’une somme de 45,8 millions de dollars pour prolonger le boulevard de l’Assomption. Cet investissement a été salué par la PDG, qui a réitéré l’importance d’une telle voie d'accès pour permettre aux camions de circuler plus facilement à l'entrée et à la sortie du Port de Montréal. Sylvie Vachon a ajouté qu’au cours des dernières années, l’APM a réalisé de nombreux projets favorisant la croissance, parmi lesquels le terminal à conteneurs Viau et le nouveau terminal de croisières du Port de Montréal. L’entrée en vigueur récente de l’Accord économique et commercial global (AECG) ainsi que la signature du Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) laissent entrevoir une hausse des échanges de marchandises dans le Grand Montréal. L’APM investira donc pour optimiser son réseau intermodal de transport, tout particulièrement dans la zone d'échange ferroviaire.

Agrandir le terminal portuaire de Contrecœur

Le Port atteindra sa pleine capacité pour la manutention de conteneurs au cours des cinq prochaines années. C’est pourquoi l’APM prépare depuis des décennies l’agrandissement du terminal portuaire de Contrecœur. Ce projet de 650 millions de dollars, qui créera 1 000 emplois permanents, s’appuie sur des besoins réels et se traduira par la croissance du secteur du transport et de la logistique dans la région métropolitaine.

Miser sur l’innovation

L’APM a pleinement pris le virage numérique et le Port est désormais membre de chainPORT, une initiative qui vise à intégrer les nouvelles technologies dans la lignée du concept de port intelligent. Très engagée à soutenir l’innovation locale, l’APM est partie prenante dans la supergrappe d’innovation SCALE.AI, un projet qui a le potentiel de révolutionner les chaînes d’approvisionnement canadiennes grâce à l’intelligence artificielle. De plus, dans un souci de développement durable, le Port a mis en place une nouvelle solution d’approvisionnement en gaz naturel liquéfié comme carburant marin. Cette option permet aux navires de réduire leurs émissions atmosphériques.

Pour préparer l’avenir du Port de Montréal, l’APM mise sur ses atouts stratégiques, soit d’être une plaque tournante du transport des marchandises et une destination de choix pour l’accueil de bateaux de croisière. Les projets porteurs de l’APM contribueront à maintenir la compétitivité du Port et le statut de la métropole comme porte d’entrée stratégique en Amérique du Nord.

Pour en savoir plus sur l’agrandissement du port de Contrecœur, consultez notre billet de blogue et notre mémoire sur le projet