la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Communiqué : La Chambre de commerce du Montréal métropolitain se réjouit de la décision du gouvernement du Québec d'aller de l'avant dans le dossier des deux complexes hospitaliers universitaires à Montréal

Communiqué

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain se réjouit de la décision du gouvernement du Québec d'aller de l'avant dans le dossier des deux complexes hospitaliers universitaires à Montréal 

Montréal, le 21 juillet 2003 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain, au nom de ses quelque 7 000 membres, exprime sa satisfaction à l'égard de la présentation faite aujourd'hui par le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard, d'un cadre de mise en œuvre pour la construction des deux complexes hospitaliers universitaires montréalais, affiliés aux facultés de médecine de l'Université de Montréal (CHUM) et de l'Université McGill (CUSM).

Malgré la situation budgétaire actuelle, mais tenant compte du contexte difficile dans lequel évolue le système de santé québécois, il était primordial que le gouvernement fasse rapidement connaître ses intentions quant à l'avenir des complexes hospitaliers universitaires de Montréal. « Nous nous réjouissons de l'annonce faite aujourd'hui par le ministre Couillard.  La construction des deux CHU est un investissement catalyseur stratégique qui engendrera, selon les analyses de la Chambre, un apport de 3,5 milliards de dollars à l'économie du Québec, dont la majeure partie dans la grande région de Montréal. Leur réalisation entraînera de plus un impact positif sur le développement et la rétention d'une expertise montréalaise et québécoise en enseignement, en recherche et en prestation aux citoyens de soins de santé de pointe, toutes des composantes essentielles de la compétitivité de l'agglomération urbaine de Montréal et du Québec », a déclaré Benoit Labonté, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. La construction des deux CHU est également susceptible de générer des investissements supplémentaires dont, entre autres, un investissement privé anticipé de 100 millions de dollars que les Shriners prévoient pour leur nouvel hôpital.

La Chambre apprécie en outre la clarté des conditions de réalisation posées par le ministre Couillard pour les deux centres hospitaliers universitaires. « Ce faisant, le gouvernement prend les moyens d'assurer un certain synchronisme dans le démarrage de la construction du CHUM et du CUSM, faisant de facto des deux complexes hospitaliers universitaires un projet unique. Pour la Chambre, dans la mesure où cette façon de faire ne nuit pas à la compétitivité de la région de Montréal et du Québec dans le secteur de la santé, il s'agit-là d'une démarche positive et pragmatique, qui devrait assurer que l'un des projets n'ait pas d'impacts négatifs sur l'autre, notamment en termes d'attraction de travailleurs stratégiques, de chercheurs et d'étudiants dans ce domaine », a ajouté Benoit Labonté.

La Chambre souhaite qu'à la suite de cette première étape, les prochaines décisions débouchent sans délai vers des actions concrètes, sans pour autant compromettre, dans l'exercice, la rigueur, le réalisme financier et le besoin de surveillance qui sont au cœur de la réussite d'un projet de cette envergure. « Pour obtenir et bénéficier du soutien continu de la population et de la communauté des affaires, les responsables des deux centres hospitaliers universitaires, ainsi que le gouvernement, devront faire preuve d'une transparence exemplaire tout au long de la réalisation de ces investissements majeurs », a renchéri Benoit Labonté.  Finalement, la Chambre souhaite que le ministre tienne compte, dans le choix final de l'emplacement des deux CHU, de leur impact positif potentiel en matière de revitalisation et de développement urbains.

La Chambre rappelle enfin que Montréal est la seule ville canadienne qui possède deux facultés de médecine, en plus de rassembler la plus grande concentration de recherche médicale au pays. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si Montréal possède le plus haut taux d'investissement en recherche pharmaceutique per capita au Canada. « Cet avantage comparatif indéniable doit non seulement être maintenu, mais être accru.  La construction des nouveaux CHUM et CUSM répond à cette volonté et permettra de positionner Montréal parmi les endroits les plus dynamiques et innovateurs au monde dans le domaine scientifique et celui de la santé, contribuant ainsi à en faire une destination de choix, tant pour les investissements privés dans ce secteur que pour les enseignants, chercheurs et étudiants de haut calibre », a conclu Benoit Labonté.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la grande région de Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs.  La Chambre compte sur ses trois directions de services : Info entreprises, Institut du commerce électronique et World Trade Centre Montréal pour offrir des services spécialisés à la grande communauté des affaires.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs.

-30-

Pour information :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : (514) 870-4000, poste 4015
spaquette@ccmm.qc.ca