la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Communiqué : Deuxième journée du Symposium Montréal 2017

Communiqué

Deuxième journée du Symposium Montréal 2017

Montréal, le 1er mai 2002- La deuxième journée du Symposium Montréal 2017 : une cité du monde de 375 ans, organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain en collaboration avec le Ministère des Affaires municipales et de la Métropole du Québec, a débuté par l'allocution du ministre des Affaires municipale et de la Métropole, M. André Boisclair. Le ministre a indiqué sa ferme volonté de continuer son implication et celle du ministère des Affaires municipales et de la Métropole dans les démarches de réflexions sur l'avenir de Montréal. «Je suis heureux de poursuivre le dialogue amorcé pour que nous puissions ensemble dégager la vision et la cohésion essentiels au développement économique de la région montréalaise», a déclaré le ministre Boisclair. «Je constate d'ailleurs, à la lecture de l'Énoncé de principes de la Chambre, que nous partageons, pour l'essentiel, les mêmes valeurs, la même fierté à l'égard de ce qui a été accompli jusqu'à maintenant, la même ambition pour l'avenir de la métropole et la même volonté de prendre part à sa réalisation».

Cohésion entre les acteurs et décideurs

Dans le premier panel de la journée, les participants ont pu entendre des perspectives canadiennes et américaines sur des aspects stratégiques quant à l'avenir des villes-région. Les panélistes ont démontré que, pour qu'une ville atteigne son plein développement, elle doit disposer des ressources financières nécessaires pour la doter d'infrastructures et d'un cadre d'aménagement adéquats. Un message clair se dégage des ces échanges : le succès de ces villes repose sur l'adoption d'une gestion économique plus stratégique, engagée et conséquente par les partenaires qui soutiennent et orientent leur développement.

«Pour Montréal, il est primordial que son développement soit abordé de façon régionale. Il faut donc favoriser l'émergence d'une Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) forte dont la structure est porteuse de cohésion. Il est essentiel qu'il règne sur le territoire métropolitain un esprit de concertation et de collaboration, d'une part entre les élus de l'ensemble du territoire, d'autre part entre ces élus et les citoyens et les regroupements qui ont à cœur le développement de la région de Montréal», a déclaré Benoit Labonté, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Dans cet esprit, la Chambre demande au gouvernement du Québec de conférer à la CMM les pouvoirs nécessaires qui lui permettront d'assumer avec cohésion ses responsabilités. «Comme dans les dossiers du logement social et de l'aménagement du territoire, la CMM est un acteur important dans le transport en commun. Dans le but de favoriser l'émergence d'une communauté métropolitaine de Montréal forte, la Chambre appuie pleinement la proposition du maire de Longueuil et vice-président de la CMM, M. Jacques Olivier, de transférer la gestion de l'Agence métropolitaine de transport, actuellement sous la responsabilité du ministère du Transport, à la CMM», a ajouté Benoit Labonté.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès des médias et influente auprès des gouvernements et des décideurs.