la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

La transformation métallique et la métropole

Dévoilement de l’étude La transformation métallique et la métropole : un alliage durable et prometteur par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain 

Montréal, le 7 février 2013 - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dévoile aujourd’hui les résultats de son étude intitulée La transformation métallique et la métropole : un alliage prometteur et durable. Cette étude démontre entre autres que les retombées économiques de la transformation métallique pour la région métropolitaine de Montréal sont de l’ordre de 1,8 milliard de dollars par année et qu’elles assurent le maintien de 19 000 emplois directs et indirects.

« L’étude présentée aujourd’hui poursuit l’analyse amorcée en 2012 sur les retombées globales de l’exploitation des ressources naturelles pour la région métropolitaine. Le gouvernement du Québec a annoncé son intention de tenir des consultations sur le régime de redevances et il doit proposer sous peu une nouvelle loi sur les mines. Dans ce contexte, il importe de fonder le débat sur des faits et d’écarter certains mythes. L’étude de la Chambre démontre clairement que le Québec transforme déjà une part importante des métaux extraits sur son territoire, contrairement à l’image largement véhiculée. À cela s’ajoute la transformation de minerai en provenance de l’étranger », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.  

« Le fait que nous transformions une part importante de métaux ne veut pas dire qu’on ne peut pas faire mieux. Afin de profiter pleinement des occasions d’affaires de l’exploitation des ressources naturelles, nous pouvons accroître les effets d’entraînement en amont et en aval de la chaîne de valeur. Cela dit, il faut le faire intelligemment, en se fondant sur les particularités et les enjeux de chaque filière, de l’extraction à la troisième transformation. La situation est très différente, selon qu’il s’agit du fer, du cuivre, du nickel, de l’or ou encore du titane », a affirmé Michel Leblanc.

« La métropole dispose d’atouts indéniables pour profiter avec toutes les régions du Québec de ce secteur dynamique qu’est la transformation métallique. Avec 46 % des entreprises de première transformation et 42 % des entreprises de deuxième transformation du Québec situées sur le territoire métropolitain, une hausse des activités dans ce secteur serait bénéfique pour le secteur manufacturier de la métropole. Notre économie du savoir profiterait aussi d’une dynamisation du secteur de la transformation métallique, notamment les services professionnels et les centres de recherche universitaires », a ajouté Michel Leblanc.

 « Au cœur de sa stratégie de valorisation du secteur des ressources naturelles, la Chambre propose de mettre davantage en relation les grands donneurs d’ordres, les fournisseurs, les utilisateurs ainsi que les travailleurs qualifiés afin de créer les synergies nécessaires à la maximisation des retombées pour la métropole. C’est pourquoi nous organisons un Forum stratégique réunissant plus de 400 participants et un Salon des ressources naturelles les 8 et 9 février prochains afin de faciliter ces rencontres et de contribuer à la mobilisation du secteur », a complété Michel Leblanc.

 « L’exploitation responsable et durable de nos ressources naturelles, à toutes les étapes de la chaîne de valeur, constitue une occasion unique de participer à la croissance mondiale, de dynamiser notre secteur manufacturier et de créer de la richesse dans la région métropolitaine », a conclu Michel Leblanc.

Une stratégie de maximisation des retombées en cinq axes :

  1. Comprendre les particularités de la transformation de chaque ressource.
  2. Favoriser et valoriser l’émergence d’une « culture métallique ».
  3. Mettre en place un environnement d’affaires propice à la transformation locale.
  4. Encourager l’innovation et la productivité de nos entreprises de transformation.
  5. Miser sur les métaux émergents pour développer une nouvelle filière de transformation.

Hyperlien vers l’étude : www.ccmm.qc.ca/transformationmetalliquemetropole

  

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

 

-30-

 

Source :
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca