la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Forum stratégique sur les industries créatives : une mobilisation de 500 décideurs pour valoriser et pérenniser le talent créatif de la métropole

Montréal, le 6 décembre 2013 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain tenait aujourd’hui pour la toute première fois un Forum stratégique sur les industries créatives, en présence de M. Jean-François Lisée, ministre responsable de la Métropole, et de M. Denis Coderre, maire de Montréal et président de la Communauté métropolitaine de Montréal. Plus de 500 décideurs se sont réunis pour échanger sur les forces de la métropole, mais aussi sur les enjeux auxquels font face les entrepreneurs du secteur et les défis que nous devons relever pour mieux affronter la concurrence internationale.

« Nous retenons de ces échanges qu’il sera primordial, au cours des prochaines années, d’investir en recherche et développement pour maintenir la compétitivité de nos industries créatives et de valoriser les fruits de notre créativité sur les marchés mondiaux », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Montréal fait clairement partie des pôles mondiaux de créativité. Pour la première fois, nous pouvons l’affirmer avec chiffres à l’appui : tous les secteurs composant les industries créatives affichent à Montréal une intensité de l’emploi supérieure à la moyenne des métropoles nord-américaines. Nous devons cette position enviable à nos créateurs, qui se démarquent à l’international tout en créant des emplois de qualité ici. Il faut rappeler que nous disposons d’acquis stratégiques pour qu’émergent de tels ambassadeurs du talent et de l’originalité de Montréal. Le Forum d’aujourd’hui nous a permis de réfléchir sur les moyens de préserver ces acquis tout en renforçant les entreprises du domaine des industries créatives », a affirmé M. Leblanc

« Nous pouvons être fiers de nos créateurs et des décisions qui ont contribué à la mise en place d’un écosystème favorisant l’émergence et le succès des industries créatives à Montréal. Pour que nos talents créatifs puissent durablement continuer à s’exprimer et à s’illustrer ici comme à l’extérieur, il est essentiel de valoriser les produits de la création. Cela passe par une meilleure commercialisation, plus de collaborations entre créateurs et entrepreneurs et une promotion accrue de notre créativité », a ajouté M. Leblanc.

« L’un des thèmes les plus fermement défendus est celui de l’attraction et de la rétention des talents. Les entreprises montréalaises peuvent puiser dans un bassin de jeunes talents formés ici dans les meilleurs programmes. Cela dit, la croissance de certains secteurs et l’avantage que procure une forte diversité des talents incitent des entreprises en pleine expansion à rechercher ce capital humain à l’extérieur du pays. Éric Fournier de Moment Factory a fait remarquer que nous ne devons surtout pas priver le secteur des industries créatives de sa matière première, le talent créatif. Ce défi particulier de même que les cycles de vie des produits de plus en plus courts et la transformation des réseaux et plateformes de distribution exigent une adaptabilité et de l’agilité de la part des acteurs publics et privés », a dit M. Leblanc.

« Les incitatifs fiscaux des gouvernements aux entreprises créatives sont également un enjeu central. Comme l’a souligné Jean-François Bouchard de Sid Lee, l’entreprise ne connaîtrait pas un si grand succès aujourd’hui sans ces mesures de soutien. Elles procurent une marge de manœuvre aux entreprises pour prendre des risques, notamment pour trouver des débouchés sur les marchés étrangers », a poursuivi M. Leblanc.

« De nombreuses initiatives ont été mises en place pour relever les défis des industries créatives au cours des dernières années. On peut s’inspirer de modèles d’incubateurs pour créateurs numériques comme la SAT, d’événements majeurs qui attirent les créateurs du monde entier comme C2MTL, Mundial Montréal et le Festival international du startup, d’expertises en matière de créativité comme Mosaic HEC, d’ententes intergrappes sectorielles comme celles que développe le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec à l’international, et de projets structurants de développement urbain comme le Quartier des spectacles et la Cité du multimédia. Le secteur de la mode, par exemple, fait preuve d’innovation pour mieux commercialiser les articles et les collections avec le Cabinet Éphémère, auquel collaborent plusieurs designers pour promouvoir les collections, et les Fashion movies, qui témoignent d’une adaptation aux plateformes numériques et aux réseaux sociaux. Arnaud Granata d’Infopresse l’a bien souligné : c’est avec audace, courage et adaptabilité que nous trouverons les modèles d’affaires de demain », a rappelé M. Leblanc.

« Entre-temps, nos plus illustres créateurs continuent de participer au rayonnement international et à l’attractivité de la métropole. Le Cirque du Soleil et le Cirque Éloize, Cavalia, Moment Factory, Sid Lee, Marie Saint Pierre, Arcade Fire et tout récemment Ken Scott en sont de bons exemples. La conquête des marchés internationaux est indispensable pour de tels ambassadeurs, car les clients majeurs de nos industries créatives sont de grandes entreprises dont les centres décisionnels sont, dans la plupart des cas, situés dans d’autres métropoles aux États-Unis, en Europe et dans les pays émergents », a soutenu M. Leblanc.

« Ce Forum stratégique et l’étude que nous avons présentée plus tôt cette semaine ne sont que les premiers jalons d’une nouvelle démarche collective qui, à terme, permettra de mieux outiller les entreprises des industries créatives pour relever ces défis dans un contexte de mondialisation, de numérisation et de convergence. MM. Lisée et Coderre ont démontré beaucoup d’ouverture aux messages des acteurs clés de l’industrie qui se sont exprimés aujourd’hui. Ils peuvent compter sur l’engagement et la mobilisation de la communauté d’affaires en appui aux industries créatives de la métropole », a conclu M. Leblanc.

Pour avoir un aperçu du Forum sur les industries créatives, cliquez ici et visionnez notre vidéo.

Pour consulter notre étude sur les industries créatives, cliquez ici.

À propos du Forum stratégique sur les industries créatives
Cet événement de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a été rendu possible grâce à l’appui de Raymond Chabot Grant Thornton, en partenariat avec les commanditaires OR que sont le Fonds de solidarité FTQ et le gouvernement du Québec, plus précisément le Secrétariat à la région métropolitaine. Il a également été organisé avec la collaboration des commanditaires ARGENT : Les Affaires, C2MTL Commerce + Créativité, The Gazette et Ubisoft Divertissements inc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Michelle LLambias Meunier
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca