la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Crise à la mairie de Montréal et grève de la construction : Montréal a déjà beaucoup trop souffert

Montréal, le 19 juin 2013 ‒ Montréal fait face cette semaine à deux nouvelles crises : l’arrestation du maire Applebaum et la grève dans la construction. Dans les deux cas, les élus sont directement interpellés et ils doivent assumer pleinement leurs responsabilités en déployant dès maintenant les moyens permettant un retour à la normale dans les plus brefs délais.

« La Chambre de commerce du Montréal métropolitain est d’avis que la démission de Michael Applebaum à titre de maire par intérim de Montréal était un geste nécessaire. Nous sommes persuadés que le conseil municipal saura se rallier autour d’un nouveau maire par intérim qui assurera efficacement la gestion quotidienne de la ville, comme il se doit, jusqu’au 3 novembre prochain. Nous insistons sur l’importance que le maire par intérim et les membres du comité exécutif soient au-dessus de tout soupçon, car nous n’avons tout simplement plus les moyens de ces crises à répétition qui nuisent au climat d’affaires de la métropole », a affirmé Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Cette situation de crise à l’Hôtel de Ville ne doit pas occulter l’urgence d’un règlement dans l’industrie de la construction. Faut-il rappeler que nous sommes actuellement dans une période cruciale pour la construction en raison des nombreux chantiers en activité, les plus nombreux depuis l’Expo 67 et les Jeux olympiques de 1976? La grève représente un manque à gagner de plus de 15 millions de dollars par jour pour l’économie de la métropole, sans compter les surcoûts entraînés par les retards éventuels de livraison et les inconvénients majeurs causés aux propriétaires, locataires et usagers concernés », a renchéri Michel Leblanc.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de ralentir les projets en cours. Il en va de notre attractivité et de la sécurité des utilisateurs. Nous courons un risque inacceptable dans un contexte de reprise économique lente. La région métropolitaine souffre bien assez depuis quelque temps déjà. Nous invitons les parties à reprendre les négociations le plus rapidement possible afin de trouver un terrain d’entente. Si elles ne peuvent le démontrer clairement, nous invitons alors le gouvernement du Québec à annoncer publiquement son intention de trancher d’ici la fin de la semaine en recourant à une loi spéciale », a conclu Michel Leblanc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d’offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d’innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca