la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Entreprises mobilisées pour contrer le décrochage scolaire : des partenariats pour le succès

Mobiliser les entreprises pour contrer le décrochage scolaire : des partenariats pour le succès

Chaque année, le nombre d’entrepreneurs montréalais qui s’engagent pour la persévérance scolaire augmente. Il existe d’ailleurs plusieurs façons de s’impliquer, par exemple en collaborant avec un organisme à but non lucratif oeuvrant en persévérance scolaire. À cet effet, selon un sondage de Réseau réussite Montréal réalisé auprès de 190 directions d’établissement, 40% des entreprises qui s’impliquent auprès de ces écoles le font par l’entremise d’un projet porté par un organisme communautaire .

Les possibilités d’action sont diverses :

  • Mentorat de jeunes par des employés
  • Participation régulière d’employés à des activités scolaires ou parascolaires bonifiées par l’expertise de l’entreprise
  • Projets axés sur l’employabilité des jeunes dans un secteur d’activité

Dans un billet de blogue précédent, nous vous avons présenté l’expérience du Cirque du Soleil et d’Osedea, qui ont créé leurs propres projets pour motiver les élèves auprès des écoles. Cette semaine, nous vous proposons deux témoignages de partenariats développés par les entreprises SNC-Lavalin et Arani avec des organismes actifs auprès des jeunes.

SNC-Lavalin et Alloprof

SNC-Lavalin a décidé de s’associer avec Alloprof, un organisme de bienfaisance unique au monde qui permet d’offrir de l’aide aux devoirs gratuitement à tous les élèves de niveau primaire et secondaire. SNC-Lavalin a décidé d’investir un total de 150 000 $ sur trois ans pour permettre la création, la diffusion et l’animation d’un outil de récupération virtuel. Ce service innovant viendra étoffer l’écosystème des ressources offertes aux élèves ayant de la difficulté à comprendre certaines matières.

Arani et Fusion Jeunesse

Arani, une entreprise spécialisée dans la fabrication et la distribution d’éclairage DEL, travaille à la réduction du taux de décrochage scolaire et à l’implication des jeunes dans la communauté avec l’organisme montréalais Fusion Jeunesse.

Ensemble, elles proposent aux élèves un projet scientifique étalé sur un an à travers une série d’activités interactives et de présentations pratiques, autour d’un message clé : rester à l’école et persévérer!

Les méthodes utilisées sont ludiques, concrètes et s’appuient sur un réel partage de connaissances. Les élèves apprennent comment chaque réalisation technologique (jeux vidéo, téléphones, voitures, etc.) fonctionne ainsi que l’importance des études et de l’éducation pour rendre cela possible. Cette dynamique d’échanges et de partage du savoir de ces entrepreneurs permet aux élèves de développer leur goût pour l’apprentissage et leur engagement scolaire. Plus de vingt étudiants ont exprimé l’année dernière le désir de poursuivre leurs études en ingénierie grâce à ce projet scientifique avec Arani.

« Le mentorat a joué un rôle important dans le démarrage et la construction de ma propre entreprise. À titre de chef d'entreprise et de leader au sein de la communauté, il est de ma responsabilité de m’investir auprès de la prochaine génération, afin que les générations futures fassent partie d'une communauté d’affaires métropolitaine prospère... Je suis extrêmement fier de soutenir cette initiative. »

- Sean Arani , président d’Arani

Dans le prochain billet, nous vous présenterons les témoignages de deux conférencières qui sont allées à la rencontre de jeunes en difficulté.