la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Inscription sécuritaire et facile

  • Mastercard
  • Visa
  • American Express
Nous respectons votre vie privée

Regard croisé sur les occasions d’affaires en Chine et à Hong Kong

Évaluez votre stratégie de développement et d’implantation chez ces géants des affaires Événements L'activité se déroulera en français et en anglais.

Présentations, séminaire Chine – Hong Kong

1. Les occasions d’affaires en Chine continentale
Guillaume Mussely-Bédard
Conseiller en affaires internationales
Marchés Asie-Pacifique et Océanie
MESI

2. Le cadre juridique et fiscal en Chine
Marc Bélanger, LL.L., MIEL, M. Fisc
Associé directeur – Bureau de Montréal Droit des affaires et fiscalité internationale
DS Avocats

3. Faire des affaires en Chine dans le contexte de la « nouvelle normalité » économique
Zhan Su
Professeur titulaire de stratégie et de management international
Faculté des sciences de l’administration
Université Laval

4. Hong Kong – Your super-connector to Asia
Kathy Chan
Directrice
Hong Kong Economic and Trade Office (Toronto)

5. Hong Kong – Your super-connector to Asia : Windows of Opportunity
Andrew Yui
Directeur, Canada
Hong Kong Trade Development Counci

6. Premier témoignage
Jean-Philippe Desjardins
Président
The Wallrus

7. Second témoignage
Lingling Wang
Présidente
Lachance Internationale Inc.

8. Troisième témoignage
Jean-François Renaud
Marketing mondial & Développement des marchés de la Chine et de l’Océanie
Palmex International inc.


L'activité en bref

Le 6 décembre prochain, nos experts invités aborderont plusieurs aspects de la conduite des affaires en Chine et à Hong Kong. Venez évaluer le potentiel de ces marchés pour votre entreprise.

Vous pourrez échanger avec les conférenciers et entrepreneurs présents sur leurs secteurs respectifs et bénéficier de leurs conseils quant aux meilleures stratégies de développement d’affaires à adopter.

Une occasion unique de...

  • Comprendre le contexte d'affaires en Chine et à Hong Kong ainsi que les défis et enjeux pour les entreprises québécoises;
  • Identifier les occasions d’affaires pour votre entreprise en Chine et à Hong Kong;
  • Entendre les témoignages d'entrepreneurs québécois ayant réussi sur ces marchés;
  • Rencontrer des partenaires potentiels et les intervenants clés pour vos projets en Chine et à Hong Kong;
  • Définir votre stratégie d’implantation sur ces marchés.

Programme préliminaire

Prix

Membres Non membres
Billet(s) Billet(s) 100 $ * 145 $ *

Contact et informations

Par téléphone :

514 871-4001

Pour plus d'information :

Louise Lauzon
Conseillère, Développement des marchés internationaux
514 871-4002, poste 6227
llauzon@ccmm.ca

Loubna Chamcham
Chargée de projets spéciaux
514 871-4000, poste 4096
lchamcham@ccmm.ca

Aucune réservation, aucune annulation ni aucun remboursement 2 jours ouvrables avant l'activité. Les substitutions de participants sont acceptées sans frais jusqu'à la tenue de l'activité. Veuillez noter que seuls les avis d'annulation envoyés par télécopieur au 514 871-5971 ou par courriel à reservations@ccmm.ca seront acceptés.

Lieu

Le Centre Sheraton

1201, boul. René-Lévesque O.
Montréal, Québec
H3B 2L7

Peel ou Bonaventure

Voir l'itinéraire

Pourquoi la Chine?

Première puissance économique mondiale et deuxième partenaire économique du Québec, la Chine est devenue un partenaire indispensable pour les entreprises montréalaises. Le potentiel de croissance pour les entreprises qui souhaitent développer ce marché est tout simplement immense. Malgré une croissance quelque peu ralentie en 2015 (6,8 %), la Chine reste une locomotive économique mondiale ayant entrepris une transition vers une économie axée sur le savoir et l’innovation.

L’élection de M. Trudeau en tant que premier ministre canadien a ravivé la flamme du partenariat Canada-Chine. La relation stratégique bilatérale entre la Chine et le Canada ne s’est jamais aussi bien portée. À la suite de la visite officielle du premier ministre chinois Li Keqiang à Montréal le 22 septembre 2016, les deux pays envisagent désormais un accord de libre-échange d’ici 5 à 10 ans.

En pleine mutation, la croissance chinoise décélérée indique une transition à plusieurs niveaux: augmentation de la population urbaine, hausse du pouvoir d’achat et de la consommation, et passage d’une production manufacturière à tertiaire. Selon Jean-François Lépine, cette industrialisation se transformera vers des secteurs plus sophistiqués et ouvrira de nombreuses possibilités au Québec, par exemple dans les domaines du transport de pointe, ou encore des technologies.

Dans ce contexte, les relations commerciales Québec-Chine sont au beau fixe. En dix ans, les exportations québécoises en Chine ont augmenté de 247 %. En 2015, les échanges commerciaux de marchandises étaient de 13,3 G$, soit une hausse de 17,1 %, ce qui s’est traduit par une progression des importations de 1,1 G$ par rapport à 2014.

La Chine a récemment donné le ton quant aux ambitions technologiques chinoises. D’une part, la création d’une plateforme électronique du commerce mondial (eWTP), annonçant une réduction des barrières du e-commerce chez les PME. La mise en ligne sur les sites du géant Alibaba d’un « Pavillon du Canada » offrira de plus une meilleure idée de ce que les entreprises canadiennes ont à offrir aux 400 millions de consommateurs chinois potentiels.                  

L’urbanisation rapide ouvre des perspectives prometteuses au secteur de la construction et impose aux dirigeants et entreprises chinois de chercher des partenaires pour les aider à développer une expertise en matière d’énergies propres et à s’adapter aux exigences environnementales.

De nouveaux débouchés dans le transport et les réseaux de distribution sont également attendus grâce au projet « La route de la soie ». Il s’agit également d’une annonce de bon augure pour les entreprises québécoises œuvrant dans les secteurs du génie, de la construction et des infrastructures.

Ayant l’objectif de devenir un leader des sciences et des technologies, la Chine se classe désormais 2e au niveau mondial en recherche et développement grâce à des investissements annuels de l’ordre de 30 G$, soit 20 % du volume mondial. En Chine, plus de 75 % des dépenses en R&D sont faites par les entreprises. À ce rythme, la Chine sera au premier rang de R&D en 2019.

Coup d’œil sur Hong Kong

Hong Kong est une région administrative autonome de la Chine: elle possède sa propre devise, ses propres systèmes légal et politique ainsi qu’un fort degré d’autonomie dans toutes les sphères sauf les affaires étrangères et la défense. Hong Kong est l’une des plus importantes capitales financières au monde ainsi qu’un lieu d’affaires et de culture majeur. Elle maintient une économie capitaliste fortement développée.

Économie la plus compétitive du monde selon le World Competitiveness Yearbook 2016, et la plus « libre » à la grandeur de la planète depuis 1995 selon The Heritage Foundation, Hong Kong est le huitième plus grand marché d’exportations de marchandises du Canada. Selon le World Investment Report 2016 (CNUCED), Hong Kong occupe le deuxième rang des investissements directs étrangers (IDE). Également reconnu comme super-connecteur entre la Chine continentale et le reste du monde, Hong Kong est désormais un endroit idéal pour les entreprises étrangères.

Surnommée la perle de l’Orient, son identité de centre cosmopolite où l’Orient rencontre l’Occident transparaît dans sa gastronomie, son cinéma, sa musique et ses traditions. Même si la majorité de sa population est chinoise, les résidents et les expatriés d’autres origines représentent une part importante de la société. De plus, les nouvelles directives du gouvernement hongkongais sur le développement durable et les opportunités d’affaires pertinentes ouvrent de multiples possibilités que l’industrie verte québécoise peut explorer avec Hong Kong.

La Chine c’est aussi :

  • Le deuxième partenaire commercial du Canada en volume commercial bilatéral ;
  • Une valeur d’exportation de 2,67 milliards pour le Québec (2e client mondial) ;
  • 1,375 milliard d’habitants ou 40 fois la population du Canada ;
  • Une classe moyenne de 700 à 800 millions de personnes d'ici 2020 ;
  • 11 villes de 10 millions d’habitants et plus ;
  • 100 villes de plus d’un million d’habitants ;
  • 800 millions d’utilisateurs d'internet d'ici 2015 ;
  • 400 millions d'acheteurs en ligne en 2015 ;
  • Le plus grand consommateur d’énergie au monde ;
  • Bientôt premier importateur mondial ;
  • Bientôt premier investisseur en R&D
  • Un accès privilégié aux dix pays de l’ASEAN, avec lesquels la Chine a conclu une entente de libre-échange en 2010.

Qui devrait participer?

Entrepreneurs voulant percer le marché chinois, ou déjà présents sur ce marché et souhaitant en apprendre davantage;

Les entreprises dans les secteurs suivants sont particulièrement ciblées :

  • Biens de consommation ;
  • Agroalimentaire et bioalimentaire ;
  • Santé et technologies médicales ;
  • Technologies propres ;
  • Aéronautique;
  • Technologies de l’information et télécommunications ;
  • E-commerce ;
  • Matériaux de construction ;
  • Ressources naturelles ;
  • Pétrole et gaz naturel ;
  • Mines et métaux ;
  • Éducation ;
  • Entreprises ayant de l’expérience sur le marché chinois.

En collaboration avec :

Partenaire relayeur :

Transporteur officiel :

 
 

AIR CANADA

 
Acclr, par le biais de son service de commerce international, reçoit le soutien financier de Développement économique Canada pour les régions du Québec

 
Affilié à la World Trade
Centers Association

(WTCA)

Développement économique Canada   World Trade Centers association (WTCA)