la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Rapport du comité de travail sur la fiscalité municipale : il faut calibrer la fiscalité municipale pour renforcer les entreprises de la métropole

Montréal, le 22 août 2016 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain salue le dépôt du rapport portant sur la fiscalité municipale non résidentielle et le développement économique du comité de travail présidé par Mme Anne-Marie Hubert, associée directrice, Québec, à la société-conseil EY et membre du conseil d’administration de la Chambre.

« Le rapport présenté aujourd’hui est rigoureux et réaliste. Il met bien en évidence les défis économiques de la métropole et propose des solutions concrètes pour soutenir les commerçants et améliorer l’environnement d’affaires de la région métropolitaine de Montréal. Il s’agit d’un pas dans la bonne direction pour renforcer l’économie de la métropole », a déclaré M. Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Des recommandations pour une fiscalité mieux adaptée aux besoins de la métropole
« La Chambre se réjouit de la proposition du comité de travail de réduire l’écart entre le fardeau fiscal des immeubles non résidentiels et résidentiels. Nos entreprises, surtout les plus petites, ont besoin de se développer dans un environnement fiscal concurrentiel. Des taxes foncières trop élevées nuisent à  l’entrepreneuriat, à la croissance et à la création d’emplois. Les efforts de la Ville doivent donc être poursuivis dans ce sens», a ajouté M. Leblanc.

« La Chambre appuie également la proposition d’adopter le virage de l’écofiscalité, en étudiant notamment la possibilité de tarifer l’eau des immeubles résidentiels. L’écofiscalité favorisera un comportement efficace et durable de la part des entreprises et des particuliers et stimulera la productivité tout en réduisant notre empreinte environnementale. De plus, grâce au recours à de nouvelles sources de financement telles que la taxe kilométrique ou la captation de la plus-value foncière, la métropole disposera de revenus supplémentaires pour financer ses infrastructures stratégiques. La Chambre rappelle toutefois l’importance de respecter trois principes essentiels : (1) il faut s’assurer de la prévisibilité de l’environnement d’affaires et des charges fiscales; (2) il faut également appliquer progressivement les nouvelles mesures pour permettre aux entreprises de bien s’adapter; et (3) il faut que le fardeau fiscal et tarifaire global demeure concurrentiel », a poursuivi M. Leblanc.

Une approche client est essentielle pour améliorer l’efficacité des services aux entreprises
« À l’instar du rapport, le milieu des affaires encourage la Ville de Montréal à établir une culture axée sur le service à la clientèle. Les entreprises ont besoin de solutions souples en matière de financement ainsi que d’un accompagnement axé sur la proximité. Or une multitude de programmes et de services aux entreprises sont déjà offerts par tous les ordres de gouvernement. Une harmonisation de l’ensemble des  programmes, accompagnée d’un service plus personnalisé aux entreprises améliorera la productivité des entreprises de la métropole », a expliqué M. Leblanc.

La vitalité des commerces et des artères commerciales doit demeurer au cœur de nos priorités
« Nous appuyons la recommandation de mieux soutenir les commerçants pendant les périodes de travaux. Ces mesures contribueront à assurer la pérennité de nos commerces et la vitalité de nos artères commerciales, et à maintenir l’attractivité de la métropole. La réalisation d’infrastructures stratégiques et adéquates demeure essentielle pour le développement économique de la métropole, mais doit s’accompagner de mesures de mitigation et compensation aux commerçants durant les grands chantiers », a souligné M. Leblanc.

« Enfin, nous saluons l’accueil positif du maire de Montréal et la volonté de ce dernier de mettre en œuvre les recommandations du comité de travail. Le milieu des affaires réitère sa pleine collaboration à la Ville de Montréal dans la mise en œuvre de ces recommandations et appuie celle-ci dans ses démarches visant à obtenir le statut de métropole afin de lui accorder les pouvoirs nécessaires à leur réalisation », a conclu M. Leblanc.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d’être la voix du milieu des affaires montréalais et d’agir pour la prospérité de la métropole. Elle s’engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d’action axée sur l’engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l’avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l’international.

- 30 -

Source : 
Guillaume Bérubé
Conseiller, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
gberube@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca