la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Les emplois de demain nécessitent des compétences du futur

Texte d’opinion cosigné par Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre, et un collectif du milieu universitaire et des affaires, et publié dans La Presse Plus. La liste des signataires suit le texte.

Nous sommes en pleine révolution technologique 4.0. De plus en plus d’entreprises des secteurs innovants, comme l’aérospatiale, les sciences de la vie et les technologies de l’information et des communications, utilisent l’internet mobile, l’automatisation du savoir, une plus grande connectivité des tâches, le big data ou encore la robotique. Ces transformations touchent aussi des secteurs plus traditionnels comme le transport, le manufacturier ou le textile, de même que les institutions publiques.

Ces mutations technologiques, sociales et économiques émergentes obligent les entreprises à prévoir de nouveaux métiers nécessitant l’appropriation de nouveaux savoirs et le développement de nouvelles habiletés. Ce bouleversement est confirmé par une étude récente de l’OCDE sur les talents de Montréal et par d’autres nations qui ont déjà emboîté le pas à cette transformation dans la planification des besoins futurs de main-d’œuvre.

Devant cette urgence d’agir, le 12 février 2016, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a tenu un forum stratégique intitulé « Un monde en mutation : soyons prêts pour les emplois de demain ! » L’engagement de la Communauté métropolitaine de Montréal, du milieu de l’éducation et des grappes de la région métropolitaine de Montréal a donné un caractère unique à l’événement.

Les grappes métropolitaines précisent qu’il est impératif de mieux répondre à l’évolution rapide des besoins de compétences en s’ouvrant à de nouveaux modes de formation et en favorisant une plus grande agilité entre le gouvernement, les établissements d’enseignement supérieur, les villes et les entreprises, notamment les PME, qui sont particulièrement vulnérables.

Devant ces enjeux, nous, les principaux acteurs du développement économique de la région métropolitaine de Montréal, par l’intermédiaire du Conseil emploi métropole, sommes à nous doter d’un plan d’action métropolitain sur les compétences du futur afin de déterminer et de communiquer les besoins futurs de compétences qu’il sera opportun de combler pour consolider le positionnement du Grand Montréal sur l’échiquier mondial de la quatrième révolution industrielle.

La réalisation de ce plan passe par la volonté gouvernementale d’augmenter l’agilité et la cohésion entre tous les acteurs concernés.

En vue du Rendez-vous national sur la main-d’œuvre, qui se tiendra les 16 et 17 février, nous demandons spécifiquement aux principaux ministères touchés par les deux grands vecteurs que sont l’emploi et la formation (Éducation, Emploi, Économie, Immigration) de mettre en place les conditions gagnantes pour y arriver.

Le Grand Montréal est prêt à faire face aux défis liés aux compétences du futur de manière collective. Nous y sommes résolument engagés. Il en va de la prospérité et de la compétitivité de notre métropole.

Signataires :

Guy Breton, recteur, Université de Montréal; Pierre Dumouchel, directeur général, École de technologie supérieure; Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière, Université McGill; Noël Martin, directeur général, TELUQ; Michel Patry, directeur, HEC Montréal; Robert Proulx, recteur, UQAM; Alan Shepard, président et vice-chancelier, Université Concordia; Christophe Guy, directeur général, Polytechnique Montréal; Alain Webster, vice-recteur au développement durable et aux relations gouvernementales, Université de Sherbrooke; André Bourret, directeur général par intérim, ENAP; Claude Arbour, recteur par intérim, INRS; Suzanne Benoit, PDG, Aéro Montréal; Lidia Divry, directrice générale, TechnoMontréal; Matthieu Charbonneau, directeur général, CargoM; Frank Béraud, PDG, Montréal InVivo; Mario Albert, directeur général, Finance Montréal; Marie Lapointe, PDG par intérim, AluQuébec; Denis Leclerc, président et chef de la direction, Écotech Québec; Debbie Zakaib, directrice générale, mmode; Pierre Moreau, directeur général, Bureau du cinéma et de la télévision du Québec; Jean-Martin Aussant, directeur général, Chantier de l’économie sociale; Hubert Bolduc, PDG, Montréal International; Yves-Thomas Dorval, PDG, Conseil du patronat du Québec; Massimo Iezzoni, directeur général, Communauté métropolitaine de Montréal; Julie Éthier, directrice générale, Développement économique, Ville de Longueuil; Marc Tremblay, directeur général adjoint, Développement économique, Ville de Laval; Ivan Leal, directeur général, Chambre de commerce latino-américaine du Québec; Stéphanie Brodeur, codirectrice générale, Chambre de commerce de la Rive-Sud; Patrick Capolupo, directeur général adjoint, Commission scolaire des Affluents; Pierre Brodeur, directeur général, Regroupement des collèges du Montréal métropolitain; Stéphane Godbout, directeur général, Éducation Montréal; Delfino Campanile, directeur général, PROMIS; Marc-Édouard Joubert, président, Conseil régional Montréal Métro FTQ; Mia Homsy, directrice, Institut du Québec