la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Communiqué : Budget fédéral 2004-2005 : prudent, mais au prix de l'audace

Communiqué

Budget fédéral 2004-2005 : prudent, mais au prix de l'audace


Montréal, le 23 mars 2004 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain considère que le budget présenté aujourd'hui par le ministre des Finances du Canada, s'il fait preuve d'une sage prudence, le fait au prix de l'audace pour ce qui est des enjeux importants que sont le financement des villes et la compétitivité économique du Canada.

À l'occasion du passage à Montréal de l'honorable Ralph Goodale à sa tribune, le 13 janvier dernier, la Chambre dévoilait, au nom de ses quelque 7 000 membres, ses recommandations prébudgétaires. Elle y faisait particulièrement valoir l'importance d'accroître le financement des villes et d'améliorer notre compétitivité économique.

« À la lumière du discours du budget du ministre Goodale, la Chambre se réjouit de la reconnaissance, par le gouvernement fédéral, du rôle fondamental des agglomérations urbaines pour le développement et la prospérité économiques du Canada.  Le premier ministre Martin, en faisant du développement des villes l'un de ses chevaux de bataille, a suscité de nombreuses attentes. Parce qu'il s'agit d'un enjeu prioritaire pour la Chambre, nous lui avons d'ailleurs réservé une place importante dans notre soumission prébudgétaire. Il reste évidemment encore beaucoup à faire, mais la confirmation du remboursement complet de la TPS aux municipalités et l'annonce de l'accélération des dépenses provenant du fonds sur l'infrastructure municipale demeurent des avancées importantes et vont dans le sens du souhait de la Chambre de voir les villes accéder à des sources de revenus nouvelles, accrues, diversifiées et prévisibles », a déclaré Benoit Labonté, président de la Chambre.

Sous l'angle de la compétitivité de l'économie canadienne, la Chambre salue la volonté du gouvernement de faciliter et d'accroître l'accessibilité des jeunes Canadiennes et Canadiens aux études supérieures, notamment, en encourageant de façon importante l'épargne-études. Compte tenu de la participation relativement faible de la population montréalaise aux études supérieures, il s'agit de décisions que nous accueillons avec enthousiasme. Cela dit, la Chambre considère que le gouvernement aurait pu aller plus loin en matière de compétitivité, que ce soit en accélérant l'élimination de la taxe sur le capital ou en étant davantage attentif aux besoins des exportateurs.

« De façon générale, ce premier budget du gouvernement Martin marque des points par la prudence de ses prévisions. En revanche, la Chambre croit que le gouvernement aurait pu faire preuve davantage d'audace et de créativité en matière de financement des villes et du soutien à notre compétitivité économique. Tout en souscrivant à la nécessité de limiter la croissance des dépenses gouvernementales, la Chambre demeure favorable à la réalisation de nouveaux investissements stratégiques susceptibles de produire des gains marqués en innovation, en productivité et en compétitivité », a conclu M. Labonté.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services à la grande communauté des affaires. Forte de ses trois directions de services spécialisées – Info entreprises , Institut du commerce électronique et World Trade Centre Montréal – desservant les individus, commerçants et entreprises de toutes tailles, la Chambre constitue le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : (514) 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

Soumission prébudgétaire fédérale pour 2004-2005