la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Communiqué : Premier budget Flaherty : des mesures importantes pour la compétitivité des entreprises et des villes

Communiqué

Premier budget Flaherty : des mesures importantes
pour la compétitivité des entreprises et des villes

Montréal, le 2 mai 2006 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille positivement le budget présenté aujourd'hui par le ministre des Finances du Canada, Jim Flaherty, et tout particulièrement l'ensemble des mesures favorisant la compétitivité des entreprises et des villes du pays.

« Pour la Chambre, soutenir la compétitivité et l'innovation au sein des entreprises afin d'accroître la productivité de notre économie et la création de richesse doit être une priorité pour tous les paliers de gouvernement. Dans cette optique, il importe notamment d'encourager les investissements en mettant en place une fiscalité plus attrayante et en permettant aux entreprises de réinvestir davantage dans leur réussite. Pour ces raisons, nous nous réjouissons de l'annonce du gouvernement d'abolir immédiatement la taxe sur le capital. La Chambre réclamait depuis longtemps l'abolition de cette taxe qui a comme effet insidieux de décourager les investissements », a déclaré la présidente et chef de la direction de la Chambre, Isabelle Hudon.

« Ce budget comporte également des perspectives intéressantes pour les entreprises de toutes tailles. Nous saluons particulièrement les décisions du gouvernement relatives au fardeau fiscal des PME dont la réduction progressive de leur taux d'imposition. Pour les grandes entreprises, outre l'élimination de la taxe sur le capital, l'engagement de réduire le taux d'imposition des sociétés constitue un geste positif », a enchaîné Isabelle Hudon.

« Dans la même veine, nous accueillons positivement l'ensemble des mesures visant à réduire le fardeau fiscal des particuliers. En effet, s'il est une chose qui fait généralement consensus, c'est que les contribuables canadiens sont sursollicités. Dans ce contexte, nous apprécions la volonté du gouvernement de réduire les revenus de l'État à un niveau qui correspond davantage à ses besoins », a poursuivi Isabelle Hudon.

Des mesures favorables à la compétitivité de la métropole

Certaines mesures ont particulièrement attiré l'attention de la Chambre en raison de leur impact favorable sur la compétitivité de la métropole du Québec.

« La Chambre salue la reconnaissance par le gouvernement des besoins en infrastructures urbaines et la nécessité d'y accorder un financement stable et prévisible. Il en va de même de l'attention accordée au transport en commun et de la volonté exprimée de participer aux investissements nécessaires pour que les infrastructures de transport en commun répondent aux besoins croissants. L'instauration du crédit d'impôt pour l'utilisation du transport en commun est également une mesure appréciée : en effet, chaque fois que la part de marché du transport en commun augmente, c'est toute l'économie autant que l'environnement de la métropole qui en bénéficient », a enchaîné Isabelle Hudon.

« Les investissements additionnels pour l'efficacité et la sécurité frontalière vont dans le sens des demandes formulées par la Chambre. Les investissements qui visent à faciliter l'efficacité des échanges commerciaux avec les États-Unis sont particulièrement importants pour les entreprises de la métropole qui sont responsables de 70 % des exportations du Québec », a souligné Isabelle Hudon.

« En matière de culture, la Chambre prend note de l'augmentation de 50 millions $ sur deux ans du budget du Conseil des arts du Canada. Il s'agit bien sûr d'un pas dans la bonne direction. Toutefois, compte tenu de l'importance de la culture pour la vitalité et l'attrait de la métropole, nous persistons à souhaiter que le budget du Conseil des arts du Canada soit porté à 300 millions $ », a déclaré Isabelle Hudon.

 « Dans l'ensemble, le gouvernement du premier ministre, Stephen Harper, a choisi d'articuler ses décisions autour des engagements qu'il avait formulé en campagne. Force est de reconnaître que cela favorise la prise d'actions ciblées et une gestion sobre des ressources publiques, notamment grâce à une augmentation contrôlée des dépenses. Cela dit, il demeure important pour le gouvernement de poursuivre ses investissements dans la création de richesse et ainsi d'exploiter tout le potentiel de la région métropolitaine de Montréal », a conclu Isabelle Hudon.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.  


 -30-

Source :
Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : (514) 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca