la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Pragmatisme et prudence : la Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille favorablement le budget

Communiqué

Pragmatisme et prudence :
la Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille favorablement le budget

Montréal, 17 mars 2011 – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain est généralement satisfaite du budget présenté aujourd’hui par le ministre des Finances du Québec, M. Raymond Bachand. « Ce budget répond à plusieurs recommandations que nous avions exprimées lors des consultations prébudgétaires. Il maintient la cible de retour à l’équilibre budgétaire selon les délais prévus; il encourage l’entrepreneuriat et le développement des exportations; mais il demeure en deçà des attentes en ce qui a trait au renforcement de nos universités », a indiqué le président et chef de la direction de la Chambre, M. Michel Leblanc.

Retour à l’équilibre budgétaire : maintien de la cible pour 2013-2014
La Chambre salue l’engagement ferme du gouvernement de maintenir le cap vers un retour à l’équilibre budgétaire pour 2013-2014. « Dans le contexte d’une croissance économique bien engagée, le temps est venu d’arrêter de s’endetter et d’atteindre l’équilibre budgétaire le plus rapidement possible. Nous pourrons ainsi diminuer les paiements pour le service de la dette et nous redonner une marge de manœuvre pour mieux financer les services publics et baisser le fardeau fiscal des entreprises et des particuliers. Nous surveillerons particulièrement l’engagement du gouvernement de contrôler la croissance de ses dépenses », a ajouté M. Leblanc.

Renforcement du financement des universités : un premier pas, mais encore trop timide
La Chambre a pris position sans équivoque pour un effort rapide et responsable qui permettrait aux universités québécoises de régler leur problème de sous-financement et demandait à tous de faire leur juste part en rehaussant progressivement les droits de scolarité à la moyenne canadienne. « La hausse de 325 $ par année pendant 5 ans ne fait qu’une partie du chemin et ne permettra pas de rétablir pleinement la position concurrentielle de nos universités. Par contre, cette décision brise enfin un tabou néfaste pour notre société et établit définitivement qu’une formation universitaire de qualité est un investissement rentable pour les étudiants. La création du fonds Placements Universités constitue également un levier positif pour hausser l’appui du secteur privé et stimuler l’émergence d’une culture philanthropique plus généreuse à l’égard de nos universités  », a précisé M. Leblanc.

Entrepreneuriat et exportations : des bases solides pour l’avenir de nos PME
La Chambre se réjouit des nouvelles mesures mises en place pour stimuler l’entrepreneuriat et pour soutenir nos entreprises dans leurs efforts visant à diversifier et à développer leurs marchés à l’étranger. « Les 30 millions $ engagés dans le nouveau fonds Capital Anges Québec encourageront la création de nouvelles entreprises au Québec et le Fonds Relève Québec facilitera le transfert d’entreprises québécoises d’une génération à l’autre. Enfin, dans un contexte économique où nos entreprises doivent diversifier leurs marchés, l’ajout de 40 millions $ pour soutenir l’exportation répond à une demande de la Chambre », a ajouté M. Leblanc.

Investissements en infrastructure : maintien des engagements
Enfin, la Chambre avait demandé au gouvernement de limiter les annonces de nouveaux projets afin de bien contrôler la croissance des dépenses tout en maintenant les investissements majeurs déjà prévus pour la métropole. « Ces engagements sont maintenus, qu’il s’agisse de l’échangeur Turcot, des projets de méga-hôpitaux ou encore des wagons de métro. Ce sont des projets qui auront un effet structurant pour la métropole », a soutenu M. Leblanc.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

-30-

Source :
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca