la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Politique d'immigration : il faut revoir les critères de sélection, se concentrer sur l'intégration professionnelle et augmenter le nombre d'immigrants

Montréal, le 5 février 2015 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a présenté aujourd’hui son mémoire sur la politique québécoise en matière d’immigration, de diversité et d’inclusion en commission parlementaire. Le président et chef de la direction de la Chambre, M. Michel Leblanc, a rappelé que l’immigration constitue une formidable pépinière d'entrepreneurs et de main-d’œuvre compétente pour la métropole et ses entreprises.

L’immigration au Québec demeure pour l'instant une réalité métropolitaine avant tout. Près de 87 % des immigrants du Québec choisissent la région métropolitaine de Montréal comme terre d’accueil. Cette réalité positive pour la métropole masque cependant le fait qu'il demeure difficile pour plusieurs immigrants de s'intégrer pleinement au marché du travail, malgré des besoins non comblés pour un grand nombre d'entreprises.

 

Sélectionner davantage les immigrants en fonction des besoins du marché du travail

« Il importe d’améliorer la sélection des personnes issues de l’immigration afin de renforcer l’adéquation entre leurs acquis et compétences, et les besoins de notre marché du travail et de nos entreprises. En ce sens, l’attraction et la rétention des étudiants étrangers et des travailleurs temporaires devraient constituer une priorité. Il s’agit de groupes stratégiques qui ont déjà démontré leur capacité à s’intégrer à notre société et à répondre aux besoins des entreprises. Le gouvernement doit aussi favoriser la sélection des immigrants investisseurs et entrepreneurs afin de renforcer l’esprit entrepreneurial du Québec et de sa métropole et de favoriser le développement des marchés étrangers », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

 

« Il importe tout particulièrement de rééquilibrer les exigences lors de la sélection des immigrants afin de maximiser les probabilités d'une intégration réussie au marché du travail. À cet effet, il faut accorder une pondération plus forte aux atouts et compétences liés aux exigences du marché du travail. Du même coup, la Chambre recommande de réduire la pondération accordée à la maîtrise de la langue française lors de la sélection des immigrants, tout en renforçant significativement l’accompagnement et les cours de français pour les immigrants une fois ces derniers sur place. Cette approche nous semble la plus appropriée pour maintenir la langue française comme assise de notre société tout en réussissant l’intégration professionnelle des immigrants », a ajouté Michel Leblanc.

 

« Par ailleurs, notre système de sélection devrait accorder une plus grande pondération à une connaissance de base de l’anglais comme langue seconde pour améliorer l’employabilité des immigrants au sein de la métropole. Notre système d’éducation reconnaît de facto l'importance que tous les élèves du Québec aient atteint à la sortie du secondaire une certaine connaissance de l’anglais. Il serait logique d’avoir des exigences comparables pour les candidats à l’immigration », a précisé Michel Leblanc.

 

Renforcer l’intégration professionnelle des immigrants

« Le gouvernement du Québec doit renforcer les mesures d’intégration professionnelle de nos immigrants. Il doit, de concert avec les ordres professionnels et les autres organismes de réglementation, améliorer la reconnaissance des acquis et des compétences. Les lourdeurs administratives, les délais et les coûts de traitement des dossiers découragent les immigrants et limitent leurs perspectives de carrière. Des progrès ont été effectués par plusieurs ordres professionnels, mais il reste encore beaucoup à faire », a ajouté Michel Leblanc.

 

« Le gouvernement doit aussi favoriser le rapprochement entre les employeurs et les travailleurs immigrants. Il faut soutenir davantage les programmes qui permettent un contact fluide entre les entreprises et les immigrants, notamment en mettant en place les conditions favorables pour faciliter les stages en entreprise, comme le fait notre programme Interconnexion. L’ensemble de ces mesures est essentiel pour renforcer l’intégration des immigrants, mais aussi pour hausser leur contribution à notre société », a dit Michel Leblanc.

 

La communauté d’affaires réitère sa demande de hausser le volume d’immigration

« La Chambre réitère sa demande de hausser le volume d’immigration au Québec à environ 60 000 personnes par année, soit un nombre proportionnel à son poids démographique, afin de mieux répondre aux besoins économiques et démographiques à long terme du Québec et de sa métropole », a poursuivi Michel Leblanc.

 

Célébrer l'immigration et son impact positif pour le Québec et sa métropole

« Le gouvernement doit envoyer un message clair que l'immigration, la diversité et les talents issus de l'immigration sont bénéfiques pour notre économie et qu'ils sont partie intégrante de notre société », a conclu Michel Leblanc.

 

En résumé, les recommandations de la Chambre se déclinent en quatre axes :

 

1) Améliorer la sélection des immigrants afin de renforcer l’adéquation entre les acquis et compétences des immigrants, et les besoins de nos entreprises
2) Renforcer l’intégration professionnelle des immigrants
3) Augmenter le volume d’immigration afin qu’il réponde à nos besoins économiques et démographiques
4) Affirmer le rôle positif de l’immigration et de la diversité pour la prospérité économique, sociale et culturelle du Québec et de sa métropole

Le mémoire de la Chambre peut être consulté en cliquant ici.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d’être la voix du milieu des affaires montréalais et d’agir pour la prospérité de la métropole. Elle s’engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d’action axée sur l’engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l’avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l’international.

 

- 30 -

 

Source : 

Michelle LLambias Meunier
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
mllambias@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca