la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Dépôt du Plan triennal d’immobilisations 2014-2016 de la Ville de Montréal : la Chambre s’inquiète des ralentissements dans les projets d’infrastructures

Montréal, le 22 août 2013 – À la suite du dépôt par le comité exécutif du Plan triennal d’immobilisations de la Ville de Montréal pour la période 2014-2016, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain tient à souligner l’importance de ne pas ralentir indûment la cadence des travaux d’infrastructures.

« Montréal a besoin d’infrastructures fonctionnelles, sécuritaires et performantes. Le plan qui a été déposé aujourd’hui va dans la bonne direction en priorisant les infrastructures de l’eau et routières, qui sont particulièrement détériorées et qui ont occasionné des inconvénients majeurs aux citoyens, commerçants et visiteurs au cours des dernières années. Nous saluons aussi l’intention de la Ville de prioriser l’entretien et la réhabilitation des actifs existants avant de lancer de nouveaux projets », a affirmé Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Il est cependant inquiétant de constater le ralentissement annoncé dans la cadence des travaux. Par rapport au PTI 2013-2015, il s’agit d’une baisse des investissements prévus de plus de 327 millions de dollars. Cette baisse est encore plus préoccupante lorsque l’on tient compte de l’incapacité de la Ville à réaliser l’ensemble des projets prévus. Le taux de réalisation des projets d’investissement a en effet avoisiné seulement 50 % au cours des dernières années. La Chambre s’attend à ce que la Ville augmente considérablement ce taux de réalisation », a souligné M. Leblanc.

« Il va de soi que les nouvelles règles de la Ville concernant l’octroi des contrats publics dans la foulée des problèmes de corruption et de collusion ne sont pas étrangères à cette situation en 2012-2013. Évidemment, les entreprises fautives doivent être sanctionnées, mais nous devons calibrer le cadre réglementaire afin de ne pas mettre en péril notre base économique et ralentir les projets d’infrastructures névralgiques pour le fonctionnement de la Ville. La Ville et le gouvernement du Québec devraient rapidement envisager l’adoption d’un processus d’amnistie pour les entreprises qui auront clairement révisé leurs processus de gouvernance, qui se seront séparées des personnes responsables des actes répréhensibles et qui auront versé un montant compensatoire conséquent afin de rembourser les autorités publiques », a ajouté M. Leblanc.

« Au début du mois d’août, 44 chantiers étaient bloqués à Montréal parce que les entreprises n’avaient pas encore obtenu l’autorisation de l’Autorité des marchés financiers. L’état de nos infrastructures est préoccupant et nuit grandement à l’amélioration de notre productivité. La Ville doit, là où ses prérogatives le permettent, passer à l’action dans les meilleurs délais », a conclu M. Leblanc.

 

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de l'agglomération urbaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

 

- 30 -

Source : 
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca