la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Carburant aéroportuaire : pour un approvisionnement prévisible, stable et sécuritaire [mémoire]

Après des décennies de stagnation économique, marquées par un PIB inférieur à celui des autres métropoles nord-américaines, Montréal a retrouvé le chemin de la croissance, qui s’observe par un taux de chômage bas, la mise en chantier de projets structurants, des occasions d’affaires à l’international et une importante hausse du tourisme. Bref, la métropole connaît une vitalité économique renouvelée.

Pour appuyer ce retour à la croissance, il est important de réinvestir dans nos actifs stratégiques. Avec une activité à la hausse depuis quatre ans – 146 destinations nationales et internationales à l’heure actuelle, soit 16 de plus qu’en 2014 –, l’aéroport Montréal-Trudeau doit compter sur des installations à la hauteur de son potentiel.

Le projet de terminal de carburant aéroportuaire, un investissement privé de 150 millions de dollars de la Corporation internationale d’avitaillement de Montréal (CIAM), permettra de renforcer l’efficacité et la prévisibilité des opérations de ravitaillement de Montréal-Trudeau.

À l’heure actuelle, le carburant aéroportuaire qui arrive au Québec transite d’abord par le port pétrolier de Québec pour être ensuite acheminé vers la métropole par camion et par train. Avec ce projet de terminal dans Montréal-Est, le carburant se rendra directement dans la métropole par bateau, sera stocké dans l’est de la ville, puis acheminé à l’aéroport par pipeline. En plus d’augmenter la sécurité du transport du carburant aéroportuaire vers la métropole, la CIAM pourra gérer de façon plus flexible ses approvisionnements en haussant sa capacité de stockage à 160 millions de litres. On prévoit également une réduction des émissions de GES de 15 % en raison de la diminution du transport du carburant par camion et par train.

Le projet permettra également de revaloriser des terrains et des installations portuaires inutilisés du port qui sont destinés à cette vocation.

Il est normal qu’un projet d’entreposage de carburant suscite des préoccupations et celles-ci sont légitimes. Il est toutefois important de souligner l’approche collaborative et transparente de la CIAM depuis le lancement de ce projet. Un projet réalisé selon les meilleures pratiques en matière d’ingénierie et de sécurité devrait bénéficier d’un préjugé favorable.

Télécharger le PDF