la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Correspondance : Lettre à M. Martin Tremblay, président-directeur général, Ubisoft Divertissements inc. – La Chambre félicite Ubisoft pour l'annonce de son expansion à Montréal (PDF)

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain réitère au gouvernement le besoin de démarrer la construction des deux complexes hospitaliers universitaires à Montréal
Benoit Labonté, président
Chambre de
commerce du Montréal métropolitain


Montréal, le mercredi 28 août 2003 - La Chambre de commerce du Montréal métropolitain presse le ministre de la Santé, monsieur François Legault, d'inclure dans son plan de relance de la Santé au Québec, le projet de construction des deux complexes hospitaliers universitaires montréalais, affiliés aux facultés de médecine de l'Université de Montréal (CHUM) et de l'Université McGill (CSUM).

« Les projets du CHUM et du CSUM répondent à des besoins réels du système de santé et, en ce sens, s'inscrivent dans le cadre plus large des mesures qui doivent être prises pour maintenir et développer le système de santé québécois» déclarait monsieur Benoit Labonté, président de la Chambre. À l'heure où le gouvernement Landry est à mettre la dernière main à une refonte du système de santé et tel que communiqué au Premier ministre lui-même, en mai dernier, la Chambre croit fermement que la construction des deux complexes hospitaliers est obligatoire afin de répondre aux besoins croissants et d'assurer l'offre de services de santé de pointe à l'ensemble de la population québécoise.

« La Chambre est d'avis que ce projet est nécessaire au développement et au maintien, à Montréal, des spécialisations et des innovations technologiques essentielles à la livraison de soins de santé de très haut calibre, parmi les meilleurs au monde, à l'ensemble de la population québécoise » a ajouté monsieur Labonté.

C'est à la suite d'une analyse approfondie du dossier, au printemps 2002, par le comité d'Affaires sociales de la Chambre que le président de la Chambre a pris position, au nom des membres, sur ce projet majeur. Par voie de lettre au Premier ministre Landry, la Chambre a fait part de sa position tout en spécifiant trois conditions essentielles à la réussite :

Rapidité d'action : Malgré le contexte difficile dans lequel évolue le système de santé québécois, il est primordial que le gouvernement fasse rapidement connaître ses intentions afin que les projets ne soient pas retardés indûment.

Transparence et réalisme : La transparence, le réalisme et la rigueur quant aux coûts et au financement sont également, de l'avis de la Chambre, des éléments essentiels à la réussite des deux complexes hospitaliers universitaires. Cette transparence doit également assurer la rigueur et le réalisme financiers des projets.

Approche proactive : Il est important de situer la construction des centres hospitaliers universitaires dans la perspective du réseau de santé dont ils font partie et qu'une approche proactive soit maintenue par rapport à l'ensemble du réseau une fois leur construction amorcée.

Des impacts bénéfiques pour la région de Montréal

Montréal est la seule ville canadienne qui possède deux facultés de médecine, en plus de rassembler la plus grande concentration en recherche médicale au pays. Cet avantage comparatif indéniable doit, non seulement être maintenu mais être accru. La construction des nouveaux CHUM et CUSM répond à cette volonté.

Aussi, en favorisant l'essor des deux facultés de médecine montréalaises, par le biais de l'investissement consacré à la réalisation du CHUM et du CUSM, le gouvernement du Québec engendrerait un pôle d'attraction pour les entreprises, les fonds de recherche, les professionnels, les chercheurs et les étudiants étrangers.

« Que ce soit pour les retombées économiques directes et indirectes que générera la construction de ces deux hôpitaux universitaires ou les découvertes majeures qui pourront y être réalisées, la Chambre voit d'abord ce projet comme un investissement dans l'avenir collectif de la région de Montréal et, par le fait même, dans celui de l'ensemble du Québec », a ajouté monsieur Labonté.

La Chambre est aussi consciente que des initiatives concernant, entre autres choses, l'engorgement des urgences, les soins et le maintien de patients à domicile, l'augmentation des ressources financières ou la complétion du virage ambulatoire demeurent encore nécessaires, sinon essentielles. Il est temps de passer du curatif à la prévention, dans le cadre d'un projet de société mobilisant.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte au-delà de 7 000 membres. Sa mission première est de représenter les intérêts de la communauté d'affaires du Grand Montréal. Ses objectifs : être en tout temps pertinente pour ses membres, crédible auprès du public et influente auprès des gouvernements et des décideurs.


-30-

Pour information :
Michel Saint Denis
Directeur, Analyses stratégiques
Tél. : (514) 871-4000, poste 4004
msaintdenis@ccmm.qc.ca

Retour

Télécharger le PDF