la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Le milieu des affaires réitère l’importance d’un renforcement substantiel du financement de nos universités pour l’avenir économique de la métropole

Le milieu des affaires réitère l’importance d’un renforcement substantiel du financement de nos universités pour l’avenir économique de la métropole 

Montréal, le 25 février 2013 – Alors que se déroule aujourd’hui et demain le Sommet sur l’enseignement supérieur, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain réitère l’importance pour la métropole de renforcer substantiellement le financement de nos universités.

« La Chambre s’inquiète du peu d’attention accordé à l’importance des universités pour l’avenir de la métropole dans les débats en cours. Pourtant, Montréal est la capitale universitaire du Canada. Elle compte près des deux tiers de tous les étudiants universitaires du Québec et elle recueille la plus importante part des subventions de recherche au pays. Cette force, nous ne devons pas la tenir pour acquise, d’autant plus que les statistiques démontrent que nous sommes en perte de vitesse comparativement à Toronto et Vancouver. Or, sans universités fortes, il n’y a pas d’innovation, ni de talents, ni de main-d’œuvre hautement qualifiée et compétitive, ni de découvertes scientifiques; des atouts qui font la renommée de Montréal et qu’il est impératif de préserver », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Depuis la signature, en février 2010, du Pacte pour le financement concurrentiel de nos universités, la Chambre a participé activement au débat collectif autour du financement de nos universités. Trois ans plus tard, il est temps pour le gouvernement de trouver une solution pour assurer dès maintenant une augmentation significative de leur financement et ainsi atténuer le sous-financement évalué à quelque 800 millions de dollars par année.

« Nous estimons que cette solution nécessitera tôt ou tard un apport accru et raisonnable des étudiants au coût de leur formation. De plus, à l’instar de ce que l’on trouve ailleurs en Amérique du Nord, les droits de scolarité devraient être différenciés selon l’établissement universitaire et le secteur disciplinaire pour refléter davantage les coûts de formation et les rendements variables de l’investissement en éducation universitaire. D’ailleurs, cette idée de modulation suscite de plus en plus d’intérêt, comme l’a démontré un sondage CROP dévoilé ce matin », a poursuivi M. Leblanc.  

« Plusieurs mécanismes ont été proposés pour s’assurer que cette hausse et cette modulation ne nuisent pas à l’accessibilité universitaire. Le gouvernement a tous les éléments en main pour prendre une décision éclairée et responsable en faveur d’universités fortes et concurrentielles. Peu importe l’issue de ce Sommet, le gouvernement a le devoir de renforcer nos établissements universitaires », a conclu Michel Leblanc.

Le Pacte pour le financement concurrentiel de nos universités ainsi que toutes les prises de position de la Chambre sur le financement des universités peuvent être consultés au : www.ccmm.qc.ca/fr/salledepresse.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte quelque 7 000 membres. Sa mission est de représenter les intérêts de la communauté des affaires de la région métropolitaine de Montréal et d'offrir une gamme intégrée de services spécialisés aux individus, aux commerçants et aux entreprises de toutes tailles de façon à les appuyer dans la réalisation de leur plein potentiel en matière d'innovation, de productivité et de compétitivité. La Chambre est le plus important organisme privé au Québec voué au développement économique.

 

-30-

 

Source :
Sylvie Paquette
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca