la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Projet de loi 85 : Faire de Montréal une plaque tournante nord-américaine

Montréal, le 16 août 2017 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a présenté aujourd’hui son mémoire intitulé Pour des pôles logistiques à la hauteur des ambitions de la région métropolitaine dans le cadre des audiences publiques sur le projet de loi numéro 85 visant l’implantation de deux pôles logistiques et d’un corridor de développement économique aux abords de l’autoroute 30 ainsi que le développement des zones industrialo-portuaires de la région métropolitaine. La Chambre soutient pleinement la démarche du gouvernement et fait valoir qu’il est essentiel pour l’économie de la métropole de mettre sur pied des pôles logistiques ambitieux qui répondent aux besoins du Port de Montréal et aux attentes de l’industrie.

Une occasion à saisir
« La mondialisation des chaînes d’approvisionnement et la nécessité d’effectuer les livraisons « juste à temps » ont transformé l’industrie du transport de marchandises. L’achalandage du port de Montréal est en hausse depuis plusieurs années et l’entrée en vigueur prochaine de l’AECG accentuera cette tendance. Le contexte actuel nous offre l’opportunité de consolider et de renforcer notre rôle comme plaque tournante nord-américaine du transport et de la logistique. Il est donc essentiel que notre industrie soit en mesure de répondre à la demande. C’est pourquoi des pôles logistiques forts et ambitieux sont nécessaires », a affirmé Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Une priorité pour la communauté d’affaires
« Pour assurer la réussite du projet, il est essentiel que la stratégie se déploie en concertation avec le Port de Montréal et qu’elle s’arrime aux besoins de l’industrie. La stratégie doit également fournir la flexibilité nécessaire à l’industrie. Par exemple, elle doit favoriser le développement des infrastructures et s’appuyer sur une réglementation agile. Il est également primordial que les entreprises aient accès à des processus administratifs simples par l’entremise d’un guichet unique. Pour que les entreprises du secteur puissent croître, le gouvernement doit résister à toute pression visant à imposer des mesures réglementaires qui nuiraient aux activités de l’industrie », a poursuivi M. Leblanc.

Des enjeux de transport à considérer
« Le succès du projet de pôles logistiques et le développement d’un corridor commercial reposent sur la facilité d’accès à l’autoroute 30. De nombreux travaux prioritaires sont appelés à être mis en chantier au cours des prochaines années, entre autres dans le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine. Pour minimiser l’impact de ces travaux sur les activités du port, une planification bien intégrée et faite de concert avec les acteurs impliqués est nécessaire », a mentionné M. Leblanc.

« Le Port de Montréal et les pôles logistiques doivent pouvoir s’appuyer sur un réseau d’infrastructures adéquat et efficace qui passe notamment par le prolongement du boulevard de l’Assomption. La réalisation de ce projet est une condition essentielle pour que la métropole puisse jouer pleinement son rôle de plaque tournante nord-américaine dans le domaine du transport et de la logistique de marchandises », a conclu Michel Leblanc.

Dans son mémoire, la Chambre formule les recommandations suivantes :

  • Mettre sur pied des pôles logistiques ambitieux qui répondent aux besoins et aux attentes de l’industrie.
  • Déployer les stratégies de logistique en concertation avec le Port de Montréal.
  • Développer intégralement le projet pour assurer la réalisation du plein potentiel du corridor de l’autoroute 30 et des deux pôles visés par le PL85.
  • Tirer profit des sommes allouées dans le plan stratégique Transports 2030 du gouvernement du Canada pour maximiser le potentiel du corridor maritime Québec-Ontario.
  • Évaluer sans attendre les effets de l’activité économique sur le réseau autoroutier de la Rive-Sud afin de planifier en amont des solutions pour assurer la fluidité des déplacements des camions.
  • Élaborer une stratégie pour assurer la fluidité des déplacements et du transport des marchandises vers et depuis le Port de Montréal pendant les travaux majeurs prévus au pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine.
  • S’assurer que les prolongements du boulevard de l’Assomption et de l’avenue Souligny soient achevés d’ici à 2019-2020.

Le mémoire de la Chambre peut être consulté en cliquant ici.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM)
Forte d’un réseau de plus de 7 000 membres, la CCMM agit sur deux fronts : porter la voix du milieu des affaires montréalais et offrir des services spécialisés aux entreprises et à leurs représentants. Toujours au fait de l’actualité, elle intervient sur des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la CCMM vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.

-30-

Source : 
Julie Serero
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
jserero@ccmm.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmm