la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Pour une métropole innovante : s’ajuster au plein emploi technologique et soutenir les secteurs porteurs

Montréal, le 14 décembre 2017 ‒ La Chambre de commerce du Montréal métropolitain publie aujourd’hui des pistes d’action afin que le Québec maximise les effets positifs liés aux crédits d’impôt pour les secteurs à haute valeur ajoutée tout en augmentant l’offre de travailleurs qualifiés au profil technologique.

Contexte
La question des crédits d’impôt octroyés à certains secteurs a fait l’objet d’un débat dans les médias au cours de l’automne. La Chambre présente aujourd’hui un avis qui met en lumière leur impact positif sur l’économie de la métropole et qui propose des pistes de solution pour s’ajuster à la situation de plein emploi technologique qui touche tous les secteurs.

Maintenir les crédits d’impôt et élargir les critères d’admissibilité
« Les crédits d’impôt mis en place dans les années 1990 ont très bien fonctionné et ont façonné l’industrie des technologies et des communications telle que nous la connaissons aujourd’hui. Ils ont contribué à créer des emplois de qualité en plus d’attirer les meilleurs talents et de nombreuses entreprises étrangères. En 10 ans, le secteur a connu une croissance de près de 40 %. Nous devons être fiers de ces succès qui contribuent à la prospérité économique du Québec et de sa métropole et à l’image de marque de Montréal comme ville de créativité et d’innovation », a affirmé Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« La métropole est en effervescence et les indicateurs économiques sont au vert. Mais ce contexte favorable est aussi marqué par une plus grande rareté de main-d’œuvre dans les secteurs technologiques, ce qui crée des tensions sur certains segments du marché du travail. Toutefois, même en situation de plein emploi, les crédits d’impôt demeurent pertinents et essentiels à notre économie pour maintenir notre compétitivité sur la scène internationale et soutenir la création d’emplois dans nos secteurs à haute valeur ajoutée. D’autres secteurs émergents tels que l’intelligence artificielle pourraient cependant faire l’objet d’une analyse pour être admissibles aux crédits d’impôt », a poursuivi Michel Leblanc.

Adopter des stratégies pour résoudre la rareté de main-d’œuvre dans les secteurs de pointe
« La discussion sur les crédits d’impôt ne doit pas cacher l’enjeu principal pour nos entreprises : l’accès à des talents dans les secteurs en forte demande. Les établissements d’enseignement, les instances gouvernementales et les entreprises doivent être au diapason pour augmenter le nombre de finissants dont les qualifications répondent aux besoins du marché du travail. Nous devons également augmenter le niveau de littératie numérique dès le primaire afin de former et de préparer adéquatement nos jeunes aux défis de demain. De plus, il importe de mettre en place dès maintenant des mécanismes de requalification des travailleurs qui seront touchés par l’automatisation », a continué M. Leblanc.

« L’attraction et la rétention de talents de l’international et du reste du Canada constituent un élément clé pour répondre aux défis de recrutement. Nous devons accueillir plus d’immigrants dont le profil correspond aux besoins des entreprises et assurer la rapidité et l’efficacité dans le traitement de leurs demandes. Les efforts en matière d’attraction et de rétention des étudiants internationaux doivent également être amplifiés. C’est en agissant sur plusieurs fronts que nous relèverons ce défi », a conclu M. Leblanc.

L’avis de la Chambre peut être consulté ici.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM)

Forte d’un réseau de plus de 7 000 membres, la CCMM agit sur deux fronts : porter la voix du milieu des affaires montréalais et offrir des services spécialisés aux entreprises et à leurs représentants. Toujours au fait de l’actualité, elle intervient sur des dossiers déterminants pour la prospérité des entreprises et de la métropole. Avec l’appui de ses experts Acclr, la CCMM vise à accélérer la création et la croissance des entreprises de toutes tailles, ici et à l’international.

- 30 -

Source :
Julie Serero
Conseillère, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4042
jserero@ccmm.ca

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal 
Twitter : @chambremontreal
Suivez la discussion : #ccmm