la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

3 propositions pour un secteur manufacturier performant

La Ville de Montréal a tenu des consultations afin de connaître les différents points de vue sur les orientations à privilégier pour dynamiser le secteur manufacturier, et ce, dans un contexte où l’économie est de plus en plus axée sur les services, le savoir et l’innovation. La Chambre y a participé et proposé les trois stratégies que voici pour renforcer ce secteur névralgique pour l’économie métropolitaine.

1- Favoriser la compétitivité de l’environnement d’affaires

Les conditions doivent être optimales pour l’attraction, la création et la croissance des entreprises manufacturières en territoire métropolitain. Les entreprises doivent pouvoir compter sur des infrastructures routières modernes et efficaces ainsi qu’un cadre fiscal et un soutien financier compétitifs. De plus, il importe de soutenir les initiatives qui assurent l’accès à une main-d’œuvre disponible et qualifiée.

2- Améliorer la productivité de nos entreprises 

Le défi de la productivité est le nerf de la guerre pour renforcer le secteur manufacturier. Les entreprises doivent être plus efficaces et efficientes en accentuant le recours aux solutions numériques et à l’automatisation de leurs activités. Il est fondamental d’encourager et de soutenir l’intégration des technologies. Il ne faut pas oublier que les entreprises manufacturières de la métropole ont accès à une expertise de pointe et de calibre international en matière d’automatisation, ici même au Québec.

3- Tirer profit de l’internationalisation des échanges et de la mondialisation

Dans une économie qui s’internationalise, le positionnement de Montréal dans la chaîne mondiale du transport et de la logistique doit être renforcé et l’accès des entreprises du Québec et de sa métropole aux marchés internationaux, facilité. La Ville doit poursuivre l’étroite collaboration avec les organismes voués au développement à l’international afin d’accroître le rayonnement de la métropole et de faciliter l’intégration de nos entreprises aux chaînes de valeur mondiales.

À travers ces stratégies, le plus important est de miser sur notre capacité d’innovation et notre créativité. Avec l’arrivée de nouvelles technologies telles que la robotique et l’impression 3D, on entre dans une ère industrielle nouvelle et il est important de penser le soutien à ce secteur selon les besoins actuels et surtout selon les besoins futurs des entreprises. La métropole a tout ce qu’il faut pour tirer son épingle du jeu dans cette nouvelle réalité.

Pour consulter les recommandations de la Chambre portant sur l’avenir du secteur manufacturier de la métropole présentées le jeudi 15 septembre à la Commission sur le développement économique et urbain et l’habitation, cliquez ici.