la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Renforcer l’économie canadienne pour soutenir la croissance : cinq pistes d’action

En vue du budget fédéral de 2018-2019, la Chambre a présenté ses recommandations à l’honorable Bill Morneau, ministre des Finances du Canada.

Un contexte économique positif

Le contexte économique international a marqué une croissance positive en 2017 avec une augmentation de 3,5 %, un sommet depuis les creux de la récession de 2008. Ce contexte mondial positif a particulièrement été favorable à l’économie canadienne, lui conférant une croissance de 3,2 % cette année, la meilleure performance économique parmi les États membres du G7.

Toutefois, même si les perspectives de croissance sont bonnes, plusieurs risques et facteurs non économiques continuent de peser à moyen terme sur cette reprise. Par exemple, la remise en question des ententes de libre-échange, en particulier de l’ALENA, et l’émergence d’attitudes protectionnistes constituent deux risques de taille qui pourraient freiner la croissance. À cela peut s’ajouter la perte de compétitivité de nos entreprises en lien avec la réforme fiscale américaine.

Dans ce contexte, la Chambre invite le gouvernement du Canada à planifier un scénario de stimuli économiques en cas d’un éventuel choc défavorable, tout en gardant le cap à court terme pour saisir les occasions offertes par la conjoncture économique favorable. La Chambre propose cinq actions prioritaires à mener pour y parvenir.

Cinq actions prioritaires

  1. Accélérer le rythme des investissements dans les infrastructures stratégiques. Une attention particulière doit être accordée aux infrastructures municipales, maritimes, portuaires et aéroportuaires de la métropole.

  2. Préserver et améliorer la compétitivité du régime fiscal. Il faut éviter que la compétitivité de nos entreprises soit affectée par la réforme américaine et l’allègement du fardeau fiscal des entreprises. De plus, le gouvernement doit absolument moderniser le régime fiscal et l’arrimer aux réalités de l’économie numérique.

  3. Poursuivre le soutien à l’innovation. Le concours des supergrappes lancé par le gouvernement a permis de stimuler l’émergence de projets innovants et prometteurs pour notre économie. Pour ne pas perdre cet élan, il faut mettre en place un nouveau mécanisme de financement pour soutenir les projets prometteurs, mais non retenus.

  4. Internationaliser nos entreprises. Face à l’incertitude entourant la renégociation de l’ALENA, il est essentiel d’adopter des mesures qui permettront à nos entreprises de s’internationaliser davantage et de diversifier leurs marchés.

  5. Établir un plan explicite et robuste de retour à l’équilibre budgétaire. La bonne maîtrise des finances publiques est essentielle pour qu’un État puisse faire face à d’éventuels chocs économiques ou à une possible récession. C’est pourquoi le gouvernement du Canada doit établir un plan de retour à l’équilibre budgétaire prévoyant des cibles intermédiaires annuelles et maintenir une réserve pour éventualités.

Conclusion :

Vous pouvez consulter le mémoire « Renforcer l’économie canadienne pour soutenir la croissance » en ligne ici.