la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Recette d’un transfert d’entreprise réussi

La santé de votre entreprise vous tient à cœur et vous travaillez à lui offrir un avenir florissant. Cet avenir doit prendre en compte la question de la relève et du transfert de vos activités. Il est d’autant plus important de vous en préoccuper lorsque l’on sait que 83 % des propriétaires de PME estiment qu’il leur faudra moins de trois ans pour réaliser le transfert de leur entreprise, alors qu’en réalité, il faut compter, en moyenne, sept ans [1].

Voici quelques pistes de réflexion pour mieux appréhender cette étape de votre vie.

Par où commencer?

En faisant le point sur votre situation. Votre âge; le type d’entreprise que vous exploitez et le secteur d’activité dans lequel vous vous développez; l’entourage professionnel dont vous bénéficiez tel qu’un membre de la famille qui travaille avec vous, des employés clés sur lesquels vous vous appuyez; le nombre d’années envisagées avant un transfert; votre plan de carrière à la suite de votre cessation d’activité (départ à la retraite; mandat de consultant; nouveaux projets…), etc. Ces informations sont autant de paramètres que vous devez prendre en compte pour envisager le futur de votre société.

Comment aborder un processus de transfert?

En étant conscient des facteurs suivants :

  • Le plus tôt est toujours le mieux. La planification est l’ingrédient magique pour la réussite de votre passation.
  • Les aspects financiers et fiscaux sont les parties les mieux comprises des entrepreneurs qui souhaitent faire un transfert.
  • À l’inverse, les maillons faibles sont :
    • Le plan de relève. Document essentiel pour caractériser les aspects humains, stratégiques, fiscaux, juridiques et financiers de votre transfert.
    • La communication. Interne comme externe, celle-ci permet de maintenir la confiance de vos employés, de votre entourage proche et de vos partenaires d’affaires pour un transfert tout en douceur!
    • La relève. Si vous l’avez identifiée, il vous faut encore vérifier son intérêt à reprendre les rênes de votre entreprise, et, surtout, vous assurer de ses compétences en la matière.
      78 % des entrepreneurs éprouvent de la difficulté à trouver un repreneur [2].
      Votre fille ou votre fils incarne, selon vous, la parfaite relève? Saviez-vous que c’est ce que pensent près de 60 % des cédants. Les enfants qui ont souhaité reprendre le flambeau de leurs parents représentent 47 % des repreneurs [3].
    • La connaissance précise de la valeur marchande de votre entreprise.
      Moins de 60 % des entrepreneurs âgés de 55 ans et plus qui souhaitent vendre connaissent la juste valeur marchande de leur entreprise [4].

  • Le transfert recouvre une dimension émotive. En vous séparant de votre société, c’est un deuil entrepreneurial que vous vivrez. Il est important de prendre en compte cet élément pour mieux aborder cette période.

« Quand on cède une entreprise, on pense que c’est une décision très rationnelle, très froide, alors qu’en fait, pas du tout, c’est assez émotionnel »

- Robert Beaudoin , ancien dirigeant de Republik

Le transfert d’entreprise est un sujet qui vous touche?

Vous pouvez dès maintenant compléter le diagnostic de transfert d’entreprise, qui vous aidera à comprendre ce pour quoi vous êtes le mieux préparé et ce que vous pourrez améliorer.

Accédez au diagnostic

Sachez, enfin, que vous n’êtes pas seul : des ressources spécialisées existent pour vous accompagner dans cette démarche, telles que le Centre de transfert d’entreprise du Québec, expert advisors at Raymond Chabot Grant Thornton, your tax advisor, your bank advisor, etc.

 


[1] CCMM. Le transfert des entreprises à la relève : un enjeu majeur pour l’économie du Québec et la pérennité des PME, 2014.

[2] CCMM. Le transfert des entreprises à la relève : un enjeu majeur pour l’économie du Québec et la pérennité des PME, 2014.

[3] Fondation de l’entrepreneurship, 2010.

[4] CCMM. Le transfert des entreprises à la relève : un enjeu majeur pour l’économie du Québec et la pérennité des PME, 2014.